TOP 5 : Les meilleurs films de 2017

#3 : Baby Driver, d’Edgar Wright

Lien vers la critique

 

Oui, voir Kevin Spacey parler des boules d’un gamin (métaphoriques hein) dans cette scène dans le premier tiers du film est un petit peu plus gênant maintenant qu’on sait de quoi le bougre est accusé. Mais Baby Driver, en plus d’être un film absolument génial et une preuve supplémentaire qu’Edgar Wright est un monstre parmi les réalisateurs de notre époque en terme d’écriture, de rythme et de montage, il devient aussi un excellent jeu à boire !

Un shot à chaque fois que Kevin Spacey dit ou fait quelque chose qui pourrait être considéré comme déplacé maintenant qu’on sait qu’il a dragué un jeune gamin de 14 ans. Vous verrez, vous allez boire un poil.

Blague de mauvais goût à part, bon sang mais quel pied j’ai pris avec Baby Driver. Il n’est pas le premier de cette liste mais il est le premier en terme de divertissement pur pour ma part ! Et la bande-son du film passe encore assez souvent dans mes oreilles sur le chemin du travail tous les matins.

Une suite est en cours d’écriture et j’ai bien évidemment peur de voir un film inférieur au premier. Mais comment douter d’Edgar Wright vu le CV du bougre ? Définitivement l’un de mes réalisateurs préférés et un cinquième film brillant, mais surtout jouissif !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *