[Critique] Sans un bruit

The Office est l’une de mes séries comiques préférées. Community reste et restera première dans mon coeur pour encore de nombreuses années (je reste ouvert à une possible découverte incroyable dans ce domaine un jour) mais The Office est toujours dans le top 3 quand j’y pense. Alors forcément, quand la série s’est terminée, je me suis juré de suivre les différentes carrières des acteurs du show pour voir comment ils s’en sortent.

Et ce bon vieux Jim s’en sort plutôt bien ! Un beau deal avec Amazon pour être la tête d’affiche d’une série télé et en plus il arrive au cinéma avec un projet qu’il a écrit et réalisé tout en étant le rôle principal … C’est quand même pas mal tout ça !

John Krasinski nous propose quelque chose de très différent du domaine où on l’a connu de nombreuses années avec Sans un bruit, un film d’horreur où sa femme joue également. Bref, c’est un projet personnel qui semble lui tenir à coeur et il est temps de voir ce que sa première réalisation vaut !

 

 

Sans un bruit est donc un film d’horreur américain réalisé par John Krasinski racontant la survie d’une famille dans un univers post-apocalyptique. Après une invasion de créatures dont on ignore l’origine qui attaquent tout ce qui fait du bruit, seul les plus silencieux essayent tant bien que mal de continuer de vivre.

Vu le sujet du film, je pense qu’il est de bon ton de d’indiquer qu’il n’y a pas grand chose à dire ! John Krasinski s’en sort admirablement pour une première réalisation. Le travail est fait correctement, surtout avec ce qui touche bien évidemment au son puisque tout le concept du film repose sur ça.

L’histoire est très simple mais nous nous attachons à cette famille dans cette situation cauchemardesque. Plusieurs séquences nous prennent d’ailleurs aux tripes, pour bien assurer une bonne expérience en salles.

Néanmoins, je ne veux pas paraître pour le rabat-joie de service mais le film a des critiques un peu trop dithyrambiques à mon goût. La fin est pour moi un peu digne d’une fin de film de série B qui fait presque un clin d’oeil au spectateur avant d’annoncer une suite. Sans vous spoiler, je pense que vous vous rendrez compte de quelle scène je parle en regardant le film car elle tranche radicalement avec le ton plus posé que le film avait jusque là.

Et le travail du son, bien que de très bonne facture, amène quelque chose que je ne peux plus supporter dans le cinéma d’horreur : le jumpscare. Il y a quelques bonnes séquences comme je l’ai dit mais sinon le film se contente de nous mettre un son fort très soudain pour nous faire sursauter, comme si cela comptait comme étant de la peur. Je peux vous dire qu’après la claque Hérédité, difficile d’accepter ce genre de broutilles.

Sans un bruit est un film très sympathique mais qui ne nécessite aucunement l’achat d’une place au cinéma. Vous apprécierez tout autant l’expérience chez vous avec votre téléphone coupé dans une pièce dans le noir.

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.