« Rien n’est permanent, sauf le changement »

Difficile de ne pas remarquer que l’activité de l’antre ces derniers mois était au point mort. Oui, il y a eu d’autres films depuis ma critique de Sans un Bruit.

Un passage à vide qui n’était pas toujours simple pour être totalement honnête avec vous. Quand on passe plusieurs années à écrire le plus possible sur les sorties cinéma ou à faire autre chose, ne rien produire d’un seul coup est un changement de rythme que je qualifierais de brutal.

Je ne pourrais même pas vous donner de raisons précises pour cette longue pause. J’en avais simplement besoin. L’impression de tourner en rond et de ne plus évoluer se faisait sentir. Et je refuse le fait qu’écrire m’ennuie. Alors une pause pour revenir en force me semblait être la solution logique.

Revenir pour revenir n’aurait cependant pas grand intérêt. Pour vous comme pour moi. Alors je me suis décidé : sortons de la zone de confort !

Laissez-moi du coup vous présenter le futur type de contenu qui vous attend sur le site à partir de maintenant :

 

Versus

 

C’est très simple comme principe : prendre deux films et les comparer. Cela peut être deux films d’une même saga ou tout simplement deux films qui traitent du même thème. Je n’en ferais pas une “compétition” malgré le nom de la chronique car cela n’aurait pas le moindre intérêt.

“Viendez voir si je pense que Terminator 2 est meilleur que Terminator Genysis !”. Olala mais quelle surprise, Terminator 2 est mieux en tout !

Le but est plutôt de présenter les éléments qui marchent dans un film et pas dans l’autre. Ou de voir pourquoi est-ce que ça marche différemment dans les deux cas. Ainsi que les raisons de ces différences.

Pour être plus grossier, c’est simplement une analyse de deux films par comparaison.

Je peux déjà vous révéler que le premier numéro de Versus sera :
Le Projet Blair Witch vs. Blair Witch

 

Focus

 

Je dois bien aimer les mots qui se terminent en -us. C’était fait de manière inconsciente mais nous y voilà alors maintenant j’assume.

C’est un peu plus spécifique qu’un Versus. Ici, il n’y a pas de comparaison avec un autre film, c’est simplement une analyse sur un élément d’un film en particulier. Cela peut être une scène, un personnage, un thème …

Bref, avec Focus on va se concentrer sur une idée bien précise et utiliser un film pour en parler.

Je ne vous donne pas le thème pour le moment mais je peux vous dire que le premier Focus sera sur Mission : Impossible – Fallout.

 

Et le reste ?

 

“Les critiques, tu laisses tomber du coup ?”

En grande partie oui. Dans la forme qu’il y avait jusque là en tout cas, c’est terminé. J’étais entré dans une phase où je me disais qu’il fallait pondre une critique pour suivre l’actualité, même si il n’y avait pas grand chose de réellement intéressant à noter.

Mais je veux quand même proposer des critiques de temps en temps, quand le film en question me donne envie de le faire. Je ne veux plus absolument suivre l’actualité et essayer de proposer des critiques toutes les semaines si les films n’ont pas grand intérêt.

Un changement notable pour les prochaines critiques : cela sera du contenu audio. Je pourrais faire de la vidéo mais comme le dirait le personnage joué par Sean William Scott dans le très sympathique Evolution : “Lui il a une gueule à faire de la radio !”. J’ai simplement envie d’essayer autre chose. J’ai déjà proposé du contenu audio mais ça n’a jamais été quelque chose de fixe au niveau des thèmes ou de la durée.

J’aimerais faire quelque chose de plus dynamique et concentré. Un truc d’environ 10 minutes à un quart d’heure tout au plus.

Et encore une fois je le ferais uniquement lorsque je trouverais quelque chose un minimum intéressant à dire. Parce que dire qu’un film est moyen ou lambda … C’est sympa 1 minute mais autant ne mettre en avant que les films qui ont réellement suscité quelque chose chez moi. Positif ou négatif.

 

Conclusion

 

Je me rends compte qu’avec la direction que je compte emprunter, il faut définitivement laisser tomber tout espoir de gagner en visibilité ou en popularité. Mais pour les 3 du fond qui comptent rester, j’espère que cela vous plaira car je compte me lâcher personnellement. Plus de détente et de références foireuses, mais aussi et surtout plus de sérieux et de fond dans mes propos.

Ne pas être responsable d’un article lambda parmi tant d’autres, c’est ce que je recherche. Mais surtout être fier de ce que je produis tout simplement. Si cela plait ou non est un tout autre débat, qui m’intéresse bien entendu mais qui n’est que secondaire.

Bref, j’espère que ce nouveau chapitre au sein de mon humble antre vous comptera parmi mes lectrices / lecteurs !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.