Revue : Final Fantasy XV

29 Novembre 2016, après plus de 10 ans d’attente, sortait finalement le tout dernier Final Fantasy XV. Si vous hésitez toujours à le prendre, je peux vous conseiller le lire ma critique sur ce lien.

Pour ma part, après avoir terminé 3 fois le jeu et une quatrième toujours en cours mais je n’ai plus vraiment le courage parce que je dois jouer à d’autres jeux aussi.

Bref, pourquoi cette revue, parce que le tout dernier DLC vient de sortir, comme tout bon ⋛⋋( ՞ਊ ՞)⋌⋚ CAW CAW ⋛⋋( ՞ਊ ՞)⋌⋚ . J’ai pris le season-pass. Mais bon on s’en fout, ce n’est pas le sujet.

Tout d’abord, je vous propose donc un récapitulatif de ce qui a été ajouté entretemps.

Patch 1.03

Ce patch propose un nouveau mode New Game Plus, qui finalement reste très anecdotique, vous garder tout tout tout. Sauf l’avancée des quêtes secondaires. Mouais, ceci est un bon moyen pour tracer l’histoire plus vite sans avoir à remonter les niveaux quoi.

Ce patch rajoute également les cadres photos qui restent sympathiques. Bref, rien de transcendant dans ce patch.

Patch 1.04

Les goûts et les couleurs…ça se discutent !

 

On attaque aux choses sérieuses dans ce patch. Le festival des Moggles et Chocobos pour un temps limité, personnellement je ne vois pas d’intérêt de mettre une limite de temps mais bon. Vous contrôlez, Noctis et uniquement Noctis dans la ville d’Altissia pour effectuer une multitude de quêtes secondaires. Qu’on soit clair, pas de combat dans ce DLC. Et bonus pour ceux qui ont pris le season-pass, un costume au plus mauvais goût de la part de SE.

Les quêtes secondaires sont des mini-jeux. À chaque fois que vous passez une épreuve vous gagnez des trophées ou médailles. Ok, c’est marrant une ou deux fois, mais pour ceux qui crèvent envie de scénario, non rien ici.

L’ajout d’un mode photo assez sympathique pour prendre vos plus beaux shots, et quelques cadres photo pour ceux qui ont payé le season-pass. Toujours rien de transcendent dans ce patch. Je commence sérieusement à désespérer.

On a compris SE, pas la peine d’en rajouter !

 

Patch 1.05

Bon, finalement la promesse est tenue, avec quelques mois d’écart mais on pardonne. Le mode 60fps ou jusqu’à 60fps sur PS4Pro est arrivé. Oui, au lieu de nous proposer une vraie optimisation pour avoir du 60fps constant, nous devons nous contenter d’une framerate complètement variable allant de 30 à 45 la plupart du temps. Alors c’est plus fluide ? Vous me demanderez. Non, c’est pire qu’avant. Le mode Lite de la PS4Pro nous proposait du 30fps constant avec un framepacing correct est parti, nous n’avons plus le choix de revenir à ce mode. À la place, on doit se contenter des saccades à tout va, la simple raison parce que le framerate est tellement varié que ce sentiment de saccade reste omniprésent. J’ai craqué, rendez-moi mon jeu de base SE.

Avec ce patch, de nouvelles quêtes limitées dans le temps sont ajoutées (je ne vois toujours pas l’intérêt), proposant de nouveaux challenges. Point de scénario ici, vous avez aimé les quêtes Fedex ? Servez-vous. Le niveau maximum rehaussé à 120 au lieu de 99 (est-ce vraiment nécessaire ?). Mais amoureux de photos seront contents car la limite de stockage a été augmentée à 200 photos. En tout cas, je bien apprécier le fait qu’on puisse maintenant changer la musique à dos du chocobos, parce qu’à force j’ai du mal avec le thème chocobo en boucle.

Ok j’arrête, ça devient ridicule à ce stade…

 

Patch 1.06 – 1.07

Je vais expédier le 1.07 au plus vite, à part l’intitulé « correction de bugs » classique, ce patch n’apporte rien.

Revenons un peu vers la 1.06. Enfin, le DLC dédié à Gladiolus est sorti. Je vous le dis de suite comme ça c’est fait, un paragraphe de spoiler vous attends, car j’ai réfléchis, beaucoup, et je ne trouve aucun moyen d’aborder ce DLC sans vous dire ce qui se passe avant.

*Spoiler*

Au milieu de l’aventure, Gladiolus quitte le groupe pour des raisons personnelles et ne revient que plus tard avec une belle balafre sur le visage.

*Spoiler end*

Ce DLC reprends exactement ce moment-là. Vous incarnez Gladio, à contrario avec Noctis, son gameplay est fondamentalement différent de ce dernier. Point de téléportation ici, ni d’agilité, Gladio est un vrai gladiateur (oui je suis fier de moi). Le gameplay s’articule autour des parades et de gros coups d’épée à la Dark Souls. Pour ceux qui se sont habitué au gameplay de Noctis, je pense que vous serez bien déroutés par celui-ci. Mais au bout de 30mn, on s’y habitude assez vite.

Look at my abs, my abs are amazing !

 

L’histoire sincèrement, ne rapporte rien de nouveau, car elle est courte, trop courte même. Comptez finalement 1h pour terminer ce DLC en ligne droite et environ 1h30 voire 2h pour les plus lents d’entre nous pour finir à 100%. Finalement on apprend plus sur l’invité du DLC : Cor que sur Gladio en lui-même ce qui est assez regrettable pour un DLC dédié à un personnage précis.

Le rythme du jeu est constant, voire assez élevé. Vous enchainez les combats sans trop vous arrêter sauf pour vous reposer dans les camps de feu. J’ai également apprécié les décors destructibles, seulement ils ne contiennent absolument rien. Pourquoi mettre des items partout mais pas dans les décors, je n’arrive pas à comprendre ce principe.

2 nouvelles musiques s’ajoutent dans la playlist mais également quelques morceaux de Nier Automata ont pu s’incruster dans la fête et c’est avec un grand plaisir que j’ai mis que les morceaux de ce dernier.

Pour ceux qui attendaient un monde ouvert, abandonnez tout espoir. Ce DLC n’est qu’une simple succession de couloirs oppressants, même si artistiquement il faut avouer qu’il est beau mais on aurait préféré autre chose qu’une grotte sérieusement. Pas d’amélioration possible, votre équipement restera bloqué du début à la fin, ni de rejouabilité. On commence à sentir mauvais à ce stade.

Moi je vous dis hein, je suis bourrin !

 

Finalement ce DLC apporte une légère modification du 13ème chapitre tellement décrié par la communauté, mais ne change en aucun cas la route que Noctis doit prendre. Si vous choisissez celle de Gladio, on raccourci un peu ces couloirs qui m’ont fait tomber dans le désespoir. Mais soyez averti, à part pouvoir jouer avec Gladio dans ce chapitre, vous n’apprenez rien de plus dans l’histoire. Il faudra attendre la refonte complète de ce chapitre pour en profiter pleinement.

Autre point, les quêtes temporaires ajoutées dans le patch 1.05 sont…retiré temporairement, non je ne déconne absolument pas, pour laisser place à un concours de la plus belle photo. Ok, bon ben…qu’est-ce que vous voulez que je vous dise…

Chapitre 13 avec Gladio, cool mais c’est tout ???

 

Pour en conclure, même avec beaucoup d’améliorations et l’arrivée de ce DLC, FF15 restera encore dans son état initial. Une histoire morcelée, un monde ouvert très grand mais aussi vide à la fois. Des évènements qui prennent du temps pour développer et qui n’apporte rien au jeu, je me demande encore si Tabata sait organiser les priorités un minimum. En tout cas, ce n’est pas avec ce DLC (qui coûte 5€ tout de même pour 1h30 de jeu) qui me fera dire que FF15 reste l’un des derniers piliers du JRPG car entre temps on a eu mieux. Reste maintenant à voir si SE pourra remonter la pente et nous proposer enfin un jeu complet avec une histoire cohérente, mais ce sera le sujet pour 2018. Sur ce, je reviendrai avec ma critique de Persona 5 vers fin avril, car avec 80h de jeu en ligne droite, je ne suis pas prêt de le finir en 1 semaine.

On reviendra plus fort…ou pas !!!

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *