Review : Warcraft – Le Commencement

« Une adaptation de jeux vidéos au cinéma ! Venez on y va pour balancer des tomates dessus ! »

C’est le réflexe que nous pouvons avoir, tant les adaptations de jeux au cinéma sont des catastrophes totales à quelques exceptions prêts. Et pourtant, c’est la première fois depuis très longtemps qu’un projet d’adaptation m’intriguait sérieusement. Je ne suis pas un joueur de Warcraft. Je connais quelques noms et quelques éléments de l’univers, mais ça ne va pas plus loin. Néanmoins, je voyais ce film comme l’opportunité d’avoir à nouveau une dose d’héroïc fantasy de qualité au cinéma. Les adaptations de Tolkien sont finies pour un bon moment, et ce n’est pas avec les Narnia ou Eragon que j’allais avoir de bons films dans ce domaine.

Je suis donc allé voir Warcraft purement en tant que film. Non pas en tant qu’adaptation. Je vous préviens donc en avance : ce n’est pas une critique provenant de la part d’un fan des jeux, juste d’un fan de films. Je ne pourrais donc pas juger le film sur le respect ou justement l’absence de respect envers le matériau d’origine.

Est-ce que Warcraft rejoint la liste très limitée et très select des films adaptés de jeux vidéos corrects ou est-ce que nous sommes devant un nouveau film d’héroïc fantasy suffisamment prometteur pour avoir notre dose de nain, d’elfe et d’orc pour les prochaines années ne provenant pas d’un livre de Tolkien ? Voyons ça maintenant dans la review de Warcraft – Le Commencement !

 

Warcraft

 

De quoi nous parle Warcraft – Le Commencement ? Un mystérieux portail démoniaque s’ouvre sur le monde d’Azeroth, monde où vivent en paix et harmonie le peuple des humains, des elfes et des nains. Ce portail est un lien entre Azeroth et un autre monde, dévasté et où règnent sans partage le peuple des orcs. Le mystérieux Gul’Dan mène alors les troupes d’orcs sur Azeroth afin de conquérir ce nouveau monde, non sans l’aide d’une magie extrêmement puissante mais aussi terriblement dangereuse : le Fel. Face à cette menace, les humains vont tout faire pour fermer définitivement le portail et repousser l’invasion de la Horde.

Je tiens à nouveau à le préciser histoire d’être sûr de voir dans quoi vous vous embarquez : je sais que Warcraft est un gros univers, composé d’un paquet de jeux, d’un MMORPG qui a cartonné d’une manière insolente et qui continue d’avoir de nouvelles extensions bien des années après. Mais je vais parler uniquement de ce film pour ce qu’il est : un film. Si vous êtes fan de l’univers d’origine et que vous trouvez que ce film est un énorme crachat au visage des fans, c’est bien possible mais je n’en ai personnellement aucune idée. Je le juge uniquement pour ce qu’il me propose en tant que film, pas en tant qu’adaptation. Si un jour nous avons un film Starcraft, là je pourrais un peu plus ouvrir ma mouille sur le sujet. Je croise les doigts pour que ce film arrive un jour d’ailleurs.

Et je dois avouer qu’en tant que film, c’est vraiment pas mal. Pour un premier projet adaptant l’un des univers de la société Blizzard Entertainment, c’est assez prometteur. Est-ce que mon avis est biaisé car je sais qu’il s’agit d’une adaptation de jeux vidéos et que cela me rend un peu plus coulant que d’habitude ? Cette pensée me traverse l’esprit, c’est certain. Et quand je vois la différence flagrante entre les retours des spectateurs et les retours critiques sur ce film, je me dis que oui, il doit y avoir une influence certaine. Mais je n’y peux rien, j’ai trouvé ce film très sympathique malgré de sérieux problèmes de rythme et des personnages parfois un peu transparents.

DuoJ’avais sans doute le même air perplexe quand nous avions un clin d’oeil à l’univers que je n’ai pas du tout saisi.

Oui, je vais d’abord me concentrer sur les points négatifs avant de revenir sur ce qui m’a plu. Car même si j’en suis ressorti globalement satisfait, nous ne sommes clairement pas devant un grand film. Warcraft a de sacrés ventres mous ici et là. Nous avons une bonne scène bien divertissante et visuellement impressionnante avant de tomber dans un bon petit quart d’heure de personnages qui discutent et qui ont des discussions qui ne sont pas vraiment intéressantes. On nous présente parfois tellement d’éléments différents provenant du jeu (sans doute pour faire plaisir aux fans, ce que je comprends tout à fait) qu’on en oublie qu’il faut aussi penser à ceux qui ne sont pas fans du jeu. Je suis simplement fan d’héroïc fantasy et cet univers m’intrigue beaucoup. Mais quand on me balance des éléments à la chaîne, en tant que non fan je me demande seulement à quoi est-ce que tout ça sert.

Pour vous donner un exemple sans spoiler mais pour que ceux qui ont vu le film comprennent : toute la sous-quête du jeune magicien pour essayer de comprendre le fin mot de l’histoire part trop vite dans tous les sens pour finalement un twist scénaristique qu’il aurait pu trouver tout seul. Aller là où il est allé pour parler avec des gens que nous n’avons jamais rencontrés devant un élément qu’on nous présente à peine mais qui a l’air extrêmement important dans cet univers … Le tout est effleuré donc pas vraiment marquant. Je me suis juste demandé ce que ça foutait là. C’était juste pour faire plaisir aux fans et je trouve que ça touchait négativement le film en lui-même.

Dans toutes les adaptations, il y a un équilibre à avoir. C’est valable pour les films basés sur des comics, des romans ou des jeux vidéos d’ailleurs. Il faut un équilibre pour le réalisateur : être loyal au matériau d’origine, sans en devenir l’esclave pour autant. Et dans Warcraft, je pense que le réalisateur Duncan Jones est un fan. En tout cas, c’est comme ça que je le ressens et dans les différents interviews, il semblait vraiment savoir de quoi il parlait. Et en tant que fan, il a sans doute voulu casé un maximum d’éléments ce qui est très bien puisque le respect de l’univers semble être là. Mais il en a parfois tellement casé que pour les non-initiés, ça fait un peu beaucoup pour pas grand chose.

DurotanComment il a fait les piercings sur sa dent de droite ?! Je trouve ça intriguant pour une étrange raison.

Les personnages sont également en demi-teinte dans ce film. Étrangement, j’étais bien plus intéressé et investi dans tout ce qui se passait du côté des Orcs que des humains. Je trouve d’ailleurs le personnage de Durotan bien plus intéressant et plus charismatique que le héros humain Lothar, joué par l’acteur principal de la série Vikings. Je ne sais pas comment il joue dans Vikings étant donné que je ne regarde pas cette série, mais dans ce film je le trouve un peu transparent. Quand il se bat, on voit qu’il est balèze et à prendre au sérieux, mais je le trouve toujours un peu plat. Durotan avec son envie de sauver son peuple au point d’envisager de trahir Gul’Dan et de faire une alliance avec les humains est un personnage qui a une quête que je trouve vraiment plus intéressante. Il a de vraies motivations et est plus profond que n’importe quel autre personnage humain.

Si jamais nous avons des suites, j’espère sincèrement qu’ils laisseront plus d’opportunités à Lothar de s’installer et de se développer car si il est le héros de la saga, je me contenterais de l’appeler « Pas Aragorn ».

VikingDésolé aux fans de Vikings si je vous ai vexé. Mais c’est pas Aragorn son nom désormais.

Passons maintenant aux bons points du film Warcraft. Car oui, il y en a quand même ! Nous ne sommes pas devant une adaptation de jeux vidéos qui n’est ni fait ni à faire. Oui, c’est de toi que je parle Silent Hill : Révélations. Ou à toi, chaque opus de la saga Resident Evil … ou à … Ouais vous avez compris l’idée. Il y a énormément de mauvaises adaptations de jeux vidéos au cinéma. C’est un fait. Mais Warcraft n’est selon moi pas dans cette catégorie et c’est quand même une sacré bonne nouvelle !

Visuellement déjà, ça claque. Les Orcs sont bluffants. Nous n’avons jamais vraiment l’impression d’être devant de grosses créatures en images de synthèses. Je vois des Orcs et ils font vrai. Un grand chapeau aux équipes techniques de ce film car ils ont fait de l’excellent travail. Gods of Egypt avait coûté 140 millions de dollars, je n’ai jamais vu où était l’argent à l’écran. Warcraft en a coûté 160 millions et je peux vous dire que nous les voyons sur notre écran ces 160 millions ! C’est le cas pour les Orcs, mais nous le voyons aussi dans les costumes, les effets spéciaux, les décors … Bref, c’est un vrai spectacle pour les yeux.

Et quand l’histoire se concentre sur les Orcs, j’ai trouvé le tout vraiment plus intéressant. Ce conflit entre eux avec Gul’Dan au centre et sa mystérieuse magie du Fel, ça, c’était ce qui m’intéressait clairement. Globalement, c’est un bon divertissant. Rien de révolutionnaire, mais en tant que blockbuster, il délivre la marchandise ce qui est une bonne chose.

Gul'DanT’es très vilain mais j’aime bien ton design donc je ne vais pas trop te juger.

Pour tout vous dire, j’espère que ce film va marcher au box-office. Avec X-Men : Apocalypse dans les salles, c’est sûr que ça ne va pas être simple, mais j’ai envie d’y croire. Parce que j’ai envie d’avoir une nouvelle saga d’héroïc fantasy au cinéma. Et avec plusieurs jeux, romans et bandes-dessinées au compteur, Warcraft est un univers vraiment large qui peut nous offrir une vraie grosse saga intéressante. Malgré les personnages humains un peu clichés avec des dialogues un peu plats et quelques problèmes de rythme, le film est une réussite d’un point de vue visuel. Et nous sentons que le projet a été considéré avec soin, ce n’est pas une adaptation de jeux vidéos comme ce à quoi nous avons le droit la plupart du temps. Et je respecte cette passion. Ayons un univers héroïc fantasy autre que celui de Tolkien qui marche au cinéma. C’est tout ce que je souhaite.

Warcraft réussit sa mission de m’avoir diverti et de m’avoir donné envie d’aller voir des suites si jamais il y en avait. Et si cela permet en plus d’avoir de nouvelles adaptations de jeux vidéos au cinéma qui ont été traitées avec plus de soin, c’est gagnant-gagnant non seulement pour les joueurs de jeux vidéos qui vont voir les films, mais également pour les spectateurs de manière générale.

CoupleEst-ce que vous pensez que dans cet univers avant de coucher l’homme crie toujours « LEEEEERRRRRROOOOOOOOOOYYYYYYYYYYYYY JEEEEEENNNNNNNNNKIIIIIIIINNNNNSSSS » ?
Ça m’intrigue.


Et vous, qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à le dire dans les commentaires ! Il y a également une page facebook si vous souhaitez vous tenir au courant des prochaines sorties d’articles. D’ici là, je vous dis à la prochaine et allez au cinéma !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.