Review : Transformers 4 – L’âge de l’extinction

Mister Bay ! … Ou Bay … Je peux t’appeler Michael ? Non ? Très bien ça sera Mike alors. Je voulais parler un petit peu avec toi tout simplement parce qu’il y a beaucoup de choses dont on doit parler. Tu te souviens quand tu as fait No Pain No Gain n’est-ce pas ? C’était super cool, on se disait que tu étais revenu autant en forme que lors des années 90 et pourtant après ton annonce a été un nouveau Transformers qui est une suite, mais un peu un reboot, mais quand même dans le même univers. C’était un peu bizarre mais … ok. Après un bon film bien sympa on se disait que la saga avec laquelle tu te fais des burnes en or massives depuis quelques années allait enfin gagner en qualité, à défaut de gagner encore plus d’argent. Et l’argent avec ce film tu en touches plein, ça pas de soucis.

Plus de Shia LaBeouf et toute la connerie de l’ancienne trilogie, on avait moyen de passer un bon moment à nouveau devant des robots qui se foutent sur la tronche. Bon entre nous, revoir encore Pacific Rim est un choix que je fais bien plus facilement que de revoir un des Transformers. Mais je suis quand même allé voir Transformers 4 le jour de sa sortie ! Et ça c’est un bel effort de ma part, tu ne trouves pas Mike ? Alors je t’en prie, dis moi que toi aussi tu as fait des efforts pour ton film !

Affiche Transformers 4

 

Avant de vous dire de quoi ça parle (de toute façon, causer scénario dans un article sur un film de Michael Bay, c’est comme parler d’avortement dans une église …), je vais vous donner un très court avis sur les 3 premiers films histoire que vous sachiez où je me situe. Comme ça si vous êtes à peu près du même avis il y a des chances que vous preniez ce que je dis avec un peu plus de considérations. Même si on parle encore une fois d’une saga avec des robots qui se foutent sur la tronche.

Transformers : sympathique, un bon petit film pop-corn qui se laisse suivre sans trop nous prendre la tête. Megan Fox est bonne.

Transformers 2 : carrément daubique, des personnages foncièrement détestables, un jeu d’acteur en roue libre et cette putain de caméra qui n’arrête pas de tourner ! On ne comprend rien !! Ah et Megan Fox est toujours bonne.

Transformers 3 : CHIANT ! Ce film est trop chiant … Moins détestable que le 2ème film, il a quand même un rythme très bâtard avec la première moitié du film totalement soporifique avant une seconde moitié où il se passe enfin des trucs mais on en a plus rien à carrer vu qu’on dort. Ah et Rose Huntington Whiteley est bonne. Moins que Megan Fox mais bonne quand même.

Maintenant que vous avez mon avis (mais quel beauf ! ce qu’il dit sur ces actrices est abject, pour lui les femmes ne sont que des objets sexuels c’est ça ?! … Calmez-vous les féministes, je blague … pas tellement, elle est bonne Megan Fox vous allez pas me contredire !) sur la saga, je vais vous révéler la chose la plus importante de ce Transformers 4 : le scénario (*rire de sitcom* … Putain on fait encore des rires enregistrés en 2014 ? C’est d’une tristesse …)

Nous sommes 5 années après la bataille de Chicago, survenue dans Transformers 3. La CIA a pour mission de trauqer tous les Transformers présents sur Terre, peu importe leur camp. C’est sans compter sur Optimus Prime, chef des Autobots, qui compte bien se défendre contre les humains qu’il protégeait auparavant. Lui et ses nouveaux alliés vont vite se rendre compte que les humains ont une bonne raison pour se débarrasser des transformers puisqu’ils fabriquent désormais leur propres transformers, grâce aux restes des transformers des précédentes batailles. Megatron en tête.

 

"Pain & Gain" - Los Angeles Premiere« Je suis un enfant de 8 ans avec une caméra et 150 millions de dollars à dépenser, vous pensiez quand même pas que je les mettrais dans l’histoire non ?! »

Et tu as bien raison mon bon Mike. Nous sommes dans un Transformers bordel, lui reprocher son scénario ou son manque de finesse est inutile. Ce sont des défauts c’est sûr … Mais c’est un Transformers quoi. Même si on ne me fera pas revenir sur Transformers 2 qui lui était vraiment trop à mon goût. Et tout les éléments de ce 4ème film montrent clairement que oui : nous sommes bien dans un film de Michael Bay. L’humour est gras, les filles ne sont là que pour être des culs, et surtout les plans de caméras et les explosions sont légions.

Mais ici le travail est fait d’une bonne manière. Faisant de ce 4ème opus l’un des meilleurs de la saga. Bon ça vaut ce que ça vaut, mais je trouve que c’est une bonne chose. L’action est ici très lisible contrairement au 2ème opus. On sait qui fait quoi, et on le voit. Les méchants ne sont pas tous dans la même teinte donc on comprend bien ce que l’action nous raconte. L’humour est également supérieur dans ce film. C’est toujours un peu taré sur les bords mais contrairement aux précédents films ici ça marche pour une raison : les acteurs jouent sérieusement ! Nous ne sommes pas devant un John Malkovich qui en fait juste trop au point d’en être gavant, peu importe les efforts faits pour tenter de nous arracher un rire. Non non ici nous avons des personnages tout à fait sérieux au début du film qui se font tout simplement dépasser par les évènements et qui donc se mettent à péter un câble. Dans cet opus je parle du personnage incarné par Stanley Tucci, qui m’a globalement fait rire, ce qui est toujours plus que Shia LaBeouf en 3 putains de films.

Le casting aussi est globalement bon mais avec un soucis majeur : à part Mark Whalberg, les autres protagonistes sont totalement INUTILES. Je ne parle pas d’inutile du genre Rose ou Megan Fox, parce qu’elles faisaient quand même un truc ou deux dans le film. Non non ici le personnage de la fille du héros (jouée par Nicola Peltz … oui c’est une fille qui s’appelle Nicola …) est absolument inutile ! Elle se fait capturer et ça ne va pas plus loin ! Là où on a enfin un héros qui participe activement aux batailles et qui peut se défendre, on a un personnage féminin plus transparent que jamais. Quant au copain de cette dernière c’est simple : aussi inutile qu’elle.

Mark Whalberg + les autres– Je me demande si elle est vraiment ma fille … Tellement inutile !

– Je me demande si il est vraiment mon père … Tellement con !

– Oh, une fourmi !

Le film est extrêmement long, et ce d’une manière artificielle la plupart du temps. Je pense que le film aurait gagné à être plus court, mais malgré qu’il soit l’opus le plus long de la saga, il n’est à aucuns moments ennuyeux ! Et ça c’est un tour de force contrairement à l’opus précédent qui trainait beaucoup trop en longueurs. L’action est ici constant ! On ne s’ennuie jamais ! Mais cela amène malheureusement un défaut : on enchaine tellement de scènes d’action et de moments impressionnants qu’à la fin, plus aucun ne l’est réellement. Et c’est vraiment dommage car à la fin nous ne retenons pas vraiment de scènes d’action en particulier tout simplement parce qu’il y en a trop.

Mais entre trop d’action sans ennui, et moins d’action avec un rythme à la con comme le 3, je signe tout de suite pour la façon de faire du 4ème film !

Pour les autres personnages, rien de bien spécial à dire le travail est fait. On peut signaler le personnage d’Optimus Prime qui passe du guerrier classe et pacifiste à Steven fucking Seagal. Le mec n’en a plus rien à traire des humains et cela se voit, il veut la tête de ses ennemis, il enchaine les répliques guerrières et nous donne même une scène de fin (qui sera probablement le point de départ de Transformers 5, car oui il y en aura un) digne d’un 300 ! Mais bon, voir un robot géant avec la psychologie de Steven Seagal qui chevauche un tyrannosaure robot qui crache des flammes … Rien à dire : l’enfant qui est en moi est en pleine érection mentale.

ERECTIONMon détecteur à Michael Bay s’enflamme ! … IT’S OVER 9000 !!!!!

Globalement c’est ce qu’il faut retenir de Transformers 4 : nous sommes toujours dans un film qui fait remonter nos fantasmes de gamins. Et c’est toujours cool à voir. Il y a toujours pas mal de soucis à côté et personne ne pourra jamais dire qu’un film de Michael Bay est génial par réflexe, mais ici je pense qu’il a signé l’un des meilleurs, si ce n’est le meilleur opus de la saga, quoi qu’en disent les critiques sur internet. Je reste sur ma position ! Donc évidemment si vous n’êtes pas le public visé, ne vous emmerdez pas à payer pour le voir vous passerez un mauvais moment. Mais si vous avez envie de vous détendre, de ne pas choper de crampes au cerveau et de voir des délires d’enfance filmés avec un budget absolument indécent (en moyenne, une minute de film a coûté 1 million de dollars … rien que ça), je pense que vous pouvez y aller vous serez en territoire conquis !

Et quel plaisir de ne plus voir Shia et ses parents ! … Bordel ses parents, pires personnages de la saga, et pires personnages de parents du 21ème siècle quoi … Et je compte le roi sauvage qui se tape ses filles dans Game of Thrones !

Sinon, il y a une page Facebook du site qui traine, vous pourrez y voir des critiques exclusives, des conneries aléatoires et vous tenir au courant de l’avancement … Donc si ça vous dit, n’hésitez pas à y jeter un oeil ! Voici le lien (CECI EST LE LIEN, CLIQUEZ SUR MOI)

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

1 commentaire sur “Review : Transformers 4 – L’âge de l’extinction

  1. Avis mitigé sur ce nouveau Transformers.

    Les + :

    De l’action, de bons effets spéciaux et Optimus est toujours aussi classe.

    Les – :

    Trop long pour peu de choses à raconter.

    Les Dinobots inintéressants sauf si on les utilise pour une suite.

    La romance est tout aussi affligeante que dans les précédents films.

    Les nouveaux Autobots encore plus inutiles que les Dinobots.

    Les Transformers made in humains prometteurs mais vite oubliés.

    Après le rapt de la fille, le film s’essoufle de plus en plus.

    De l’humour toujours aussi mauvais.

    Bilan : un nouveau Transformers assez étrange, des qualités et toujours des défauts.
    Comme d’hab, c’est dispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.