Review : The Expendables 3

Oui je suis faible j’en ai parfaitement conscience ! Ne me jugez pas ! … Le film a fuité sur le net dans une bonne qualité … Je voulais résister, je le voulais vraiment. Je voulais aller en salle et me prendre pleins d’explosions et de répliques débiles de films d’action des années 80 au visage comme une jeune actrice devant payer son loyer à la fin d’une vidéo pornographique. Mais je n’ai pas pu tenir plus longtemps … J’ai craqué … l’opportunité de le voir quasiment un mois avant sa sortie dans les salles … Je ne pouvais pas résister ! Je ne suis qu’un homme bon sang comprenez-moi !

Puis même si j’avais trouvé le premier film plutôt correct sans aller au chef d’oeuvre, j’ai carrément plus apprécié le second opus tant il avait compris à quel point il fallait dans l’über film pop-corn. Je voulais savoir si le 3ème opus allait dans la même direction que le second, où si au contraire la saga voulait se prendre au sérieux à nouveau.

Voici donc l’avis d’un homme, que dis-je … d’un pirate, qui voulait simplement voler trop près du soleil et qui s’est brûlé les ailes. Ah, et si vous êtes toujours sur ma comparaison carrément douteuse et pas finaude pour un sou du début de l’introduction, je tiens à vous rappeler quelque chose : nous sommes sur un article qui va parler de The Expendables 3. Veuillez donc laisser votre cerveau d’un côté, et votre finesse de l’autre côté. Vous êtes prêts et en condition pour recevoir cette décharge de testostérone massive ? EXPLOSIONS MULTIPLES !!!

 

Affiche The Expendables 3

 

De quoi qu’il nous cause ce film ? … Eh bien c’est très simple Jamy ! Il suffit de reprendre exactement le même scénario que The Expendables 2, mais de changer le casting pour qu’on y voit que du feu !

Je vous le promets, je ne dis pas ça par pur plaisir sadique, mais bien parce que c’est la même chose. Nous avons un membre de l’équipe qui se retrouve dans un sale état après une mission, à cause du méchant principal du film (ici incarné par Mel Gibson) et du coup Sylvester Stallone est en pétard et part le retrouver pour lui péter la gueule. Et si possible avec le casting le plus burné de tout l’univers. Parce que sinon c’est moins drôle vous comprenez.

 

CastingVous voyez les enfants ? The Expendables, c’est comme The Avengers … Mais ils détruisent encore plus de trucs sur leur passage. Et la moyenne d’âge est plus importante.

Évidemment, comme toujours avec la saga, le gros point fort du film réside dans son casting, totalement énorme et qui nous ramène les plus grosses stars de l’action des années 80 à 2000. Mais dans cet opus les choses ont pas mal évolué puisqu’on a rameuté pas mal d’autres gens. Si on voulait d’ailleurs comparer avec le nombre de stars dans le casting avec celui de The Expendables 2, celui-ci perdrait messieurs dames ! Eh oui ! Alors certes, nous avons les gros noms habituels de la saga qui à eux seuls envoient du gros steak. Nous avons également perdu quelques personnes : exit Chuck Norris (ayant jugé le précédent opus comme beaucoup trop violent, et du coup ne voulant pas revenir) et exit Bruce Willis (il demandait 1 million de dollars de plus alors qu’il ne devait tourner qu’une semaine en tout … je vous l’avais dit que le monsieur était devenu une péripatéticienne !).

On dit bonjour aux petits nouveaux : Mel Gibson (dans le rôle du méchant donc), Wesley Snipes, Harrison Ford et Antonio Banderas. On a aussi d’autres personnalités comme Kellan Lutz (un des mecs de la saga Twilight qui a joué dans cet horrible film qu’est La Légende d’Hercule) ou Ronda Rousey (une combattante dans la vraie vie, très connue dans le domaine). Et je suis tout autant surpris que vous de dire ça mais le meilleur nouvel ajout dans cet opus … N’est autre qu’Antonio Banderas. De loin d’ailleurs !

Je m’attendais énormément à une place importante pour Wesley Snipes (c’est Blade après tout bordel !) mais celui-ci n’a au final qu’un rôle de second plan. Antonio Banderas lui est clairement sur le devant de la scène et l’acteur se lâche. Il a dû vraiment s’éclater et cela se voit. Et surtout cela fait plaisir à voir. Le personnage est complètement cinglé, et est celui qui vous amusera sans doute le plus de tout le film.

Antonio Banderas– Et tu te souviens de toi dans Spy Kids 3 ?! Ahahahahahahahah !!!

– Ouais ! Et toi dans Arrête ou ma mère va tirer ? Ahahahahahahahaha !!

Mais à part ça … Bah pas grand chose de neuf sous le cocotier. C’est The Expendables après tout, on y va pas pour de la réalisation parfaite, pour un scénario efficace … On veut de la castagne et des explosions. Et nous en avons ! Par contre un gros changement à signaler sur un point précis : le ton du film.

Je vous fais une petite historique personnelle : The Expendables était sympathique comme tout, mais malgré son casting énorme le film était trop classique pour réellement marquer. The Expendables 2 par contre était bien plus marquant selon moi car il jouait à fond la carte de la référence et surtout … Il assumait ! Le film savait le potentiel qu’il avait avec toutes ces stars et leur filmographie, balance des répliques cultes, des ringardes mais drôles … On avait Chuck Norris qui arrivait en nous balançant un Chuck Norris Fact quand même !

Et même si nous avons encore des références ici et là … The Expendables 3 est plus proche du ton du premier que du second … Et c’est bien dommage. Même avec Mel Gibson on avait pas grand chose à se mettre sous les dents … pourtant c’est Mel Gibson bon sang il y avait moyen d’obtenir quelque chose de carrément plus divertissant ! Comme je l’avais dit plus haut, le seul qui tire son épingle du jeu dans ce film c’est Antonio Banderas. Les autres c’est plutôt le calme plat … Alors que c’est The Expendables 3 mince, on devrait avoir du lourd de la part de tout le monde !

Mel GibsonJe n’ai plus le même feu qu’à l’époque de L’Arme Fatale … Je me demande si je vais pouvoir faire La Passion du Christ 2 ?

Et c’est ce que je retiendrais du film en guise de conclusion. The Expendables 3 ne nécessite absolument aucun neurone de votre part. Vous vous contentez de poser votre cerveau et vous vous prenez un tas d’explosions, avec un casting de fou furieux si on aime les films d’action des années 80 à 2000. Mais le résultat est juste un peu trop classique, et surtout carrément moins fun que The Expendables 2, que je conseille bien plus que ce troisième opus. Il est sympa, mais on l’oubliera assez vite.

Statham vs. SnipesLe Transporteur vs. Blade … Un duel que personne ne pensait avoir !

Tu as aimé cet article ? Si ça te dit de te tenir au courant des nouveautés mais aussi sur d’autres films avec des critiques exclusives, c’est sur la page Facebook du site qui se trouve ICI. Tu n’as pas aimé cet article ? Eh bien … Je ne sais pas quoi dire. Je peux vous donner une petite blague pour tenter de compenser : que dit Arnold Schwarzenegger dans le Tarn ? … ALBI BACK !! YEAAAHHHHHHHHHH !!! … ok désolé.

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

1 commentaire sur “Review : The Expendables 3

  1. Patrick Hughes et Stallone auraient du assumer le délire jusqu’au bout et intituler le film :  »PLEIN LA GUEULE III ». 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.