Review : Star Wars – Épisode VII : Le réveil de la force

Nous y sommes enfin mes amis. L’année 2015 n’est pas encore tout à fait terminée mais Hollywood et surtout Disney ont décidé de nous livrer une ultime bombe avant d’entamer 2016. Et cette bombe, nous l’attendons depuis des années. Des décennies pour certains d’ailleurs ! Nous sommes devant les débuts d’une nouvelle trilogie : Star Wars est de retour devant nos écrans. Et rien que ça mérite d’être savouré mes amis. Parce que ce film est un ouragan qui va battre tous les records aux différents box-office mondiaux. Star Wars va tout submerger jusqu’à la fin de l’année, ça ne fait absolument aucun doute. Mais La Menace Fantôme avait également crée une telle vague en son époque. C’est pour cette raison que ce nouvel épisode est réellement l’un des projets les plus risqués de ces dernières années. Nous parlons de milliards en jeu ici. Une nouvelle trilogie ! Des spin-off, sans compter les milliards de produits dérivés … Ce film et J.J. Abrams avaient une pression inimaginable car il fallait justement éviter le syndrome de la prélogie.

Je ne veux pas faire celui qui se plaint, mais cet article ne va clairement pas être simple à écrire. L’ultime bombe de 2015 au box-office mondiale est dans nos salles, et il est temps de replonger il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine. C’est l’heure de la review de Star Wars – Épisode VII : Le réveil de la Force.

Ne vous inquiétez pas ! Si vous n’avez pas encore vu le film, je ne spoilerais rien sur l’histoire du film. Il y aura un autre article dessus dans les prochaines semaines où là nous parlerons 100% histoire sur tous les éléments, la fin etc … Bref, là on pourra parler entre personnes qui auront vu le film. Ici, nous sommes dans l’article qui garantit l’absence de spoilers.

 

Star Wars VII

 

Je ne vous dirais pas de quoi parle Star Wars VII de manière précise. Donc je vais juste vous faire un court topo sur ce qu’il se passe de beau dans la galaxie : l’Empire s’est éteint, mais de ses cendres est né le Premier Ordre qui compte bien reprendre la galaxie en main. C’est dans ce contexte qu’une résistance s’est créée afin de lutter contre ce nouvel Empire. Nous suivrons deux nouveaux héros qui se retrouveront au milieu de ce conflit qui les dépasse : Finn et la mystérieuse Rey.

Avant de commencer à parler de ce nouvel opus, petit retour sur cette saga en générale par rapport à mon propre vécu. Je suis dans ma vingtaine donc comme vous vous en doutez, je n’ai pas vécu la trilogie originale lorsqu’elle est sortie. J’ai même été introduit à l’univers Star Wars par l’épisode I sorti en 1999 ! C’est lorsque l’épisode III est sorti que je me suis intéressé à la saga dans son ensemble. Et je ne risque pas de vous surprendre si je vous dis qu’évidemment, je rejoins l’avis plutôt général concernant cette saga : je préfère la trilogie originale de très loin. Je trouve qu’elle avait un cachet et surtout une âme que n’avaient pas la prélogie. Alors forcément que je faisais partie des millions de fans à travers le monde qui attendaient cette nouvelle trilogie comme un dingue. Savoir que la promesse de retourner dans cet univers avec cette même passion que dans les épisodes IV, V et VI était là me remplissait de joie mais aussi de craintes. Je ne voulais vraiment pas que la première trilogie Star Wars que je connaisse au cinéma à son époque de sortie soit finalement une déception comme l’a été celle de Georges Lucas.

Mais ce dernier n’est plus aux commandes et je dois avouer que c’est une bonne chose. Il faut du sang neuf, il faut un regard nouveau sur cette trilogie. Et malgré tout le respect que j’ai pour monsieur Lucas, ce dernier n’est plus en lien avec la réalité depuis un bon moment. Et ça s’est clairement ressenti avec la prélogie qui est pour moi passer à côté de la plaque. Mais bref, ne crachons pas plus sur la prélogie, ceci a déjà été fait tellement de fois que ça n’a pas d’intérêt. Concentrons-nous sur ce que nous avons de nouveau ici avec cette nouvelle trilogie qui commence, 30 ans après les événements de l’épisode VI.

Et ce film est clairement là pour ça : Star Wars VII (je vais dire ça pour ne pas avoir à répéter le titre entier à chaque fois) est une introduction à ce nouvel univers, tout en rendant hommage à la trilogie originale. Nous avons donc pas mal d’anciens visages bien connus chez les fans, tout en ayant également de nouvelles têtes. Et concentrons-nous sur ces nouvelles têtes un petit peu.

Daisy Ridley dans le rôle de Rey est tout simplement LA révélation du film. Son personnage est très intéressant et sort des clichés habituels réservés aux femmes. Nous avons un personnage indépendant, fort, mystérieux et qui surtout ne dépend de personnes. Elle n’est pas la demoiselle en détresse qui a besoin d’être sauvée. Elle est l’héroïne principale de ce nouvel opus, et probablement de cette nouvelle trilogie. L’actrice joue bien son rôle et risque d’exploser à Hollywood avec sa performance. Définitivement une réussite de ce côté. John Boyega dans le role de Finn ? Je ne parlerais même pas de toute cette polémique qui n’a pas lieu d’être parce que le personnage est noir. Je m’en fichais complètement au moment du trailer, et je m’en fiche toujours autant aujourd’hui. La seule chose qui doit compter, c’est son personnage. Et c’est aussi réussi de ce côté. Il a un passé mystérieux qui ne nous est pas encore révélé dans cet opus, il a une vraie personnalité et de vraies raisons de faire ce qu’il fait dans le film … Et surtout il est un excellent personnage au niveau des interactions. Bref, je suis impatient d’en découvrir plus à propos d’eux dans l’épisode VIII.

Nos nouveaux héros ! Et un droïde qui a l’air un peu plus pratique que R2-D2 et moins casse-burnes que C3PO. C’est le cadeau bonux ce BB-8 !

Je parlerais un peu plus tard du méchant car je vais bien évidemment vous causer de Kylo Ren. Mais concentrons-nous sur les anciennes têtes de la trilogie originale. Avec Harrison Ford, j’avais un peu peur que ce dernier nous fasse la même chose que pour Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal : jouer Harrison Ford et pas le personnage en lui-même. Et avec Han Solo qui est un personnage aussi culte, le voir passer à côté en terme de jeu d’acteur m’aurait réellement dégoûté. Mais rassurez-vous : nous sommes bien devant le Han Solo que nous connaissons tous. C’est pareil pour Carrie Fisher dans son rôle de Leia. Malgré les années, nous replongeons directement dans cet univers en voyant les personnages, pas les acteurs qui jouent ces personnages. Évidemment, je ne dirais rien sur la présence ou non de Mark Hamill dans le film car cela serait un spoiler !

D’autres éléments font leur retour également … Nous sommes vraiment dans le Star Wars que nous connaissions, celui que nous aimons. Revoir le Millenium Falcon voler à nouveau a fait battre mon coeur de fan, entendre à nouveau ces thèmes cultes dans mes oreilles m’a donné la chair de poule. Comme le dit Han Solo à Chewie : Nous sommes à la maison. Et bon sang, on ne se sent pas mieux qu’à la maison dans le cas présent !

Han & ChewieChewie n’a jamais été aussi bien coiffé sans déconner …

Parlons d’un des points les plus dangereux du film : J.J. Abrams aux commandes. Il y avait un vrai risque ici, ça ne fait aucuns doutes. Et pour moi, il a réussi son entrée dans la saga de la plus admirable des manières. Il n’y a quasiment plus d’effets spéciaux qui ne sont pas justifiées. Les aliens sont des gens déguisés, des modèles, tout est vrai et surtout fait vrai. L’univers est là, et on sent clairement le respect et l’amour qu’éprouve J.J. Abrams pour cette saga. Et c’est vraiment plaisant à voir. On conserve quand même une petite touche de sa fabrique personnelle dans plusieurs plans montrant les personnages en petit marchant dans des décors gigantesques. C’est clairement du Abrams, mais ça n’est pas gênant. Vous ne serez pas éclairés toutes les deux minutes comme c’était le cas dans Star Trek.

Les décors, la lumière … Ça fait vrai, et ça fait plaisir. Malheureusement, malgré tout l’amour que j’ai pour ce film et le fait que j’en sois sorti satisfait, il faut le dire : il a des défauts. Et pas des petits.

Commençons par le fameux personnage dont je devais vous parler plus tôt dans l’article : Kylo Ren. J’aurais sincèrement préféré qu’il conserve son masque. Je ne juge pas Adam Driver pour son physique, mais bon sang qu’il perd en charisme une fois le masque enlevé ! Il passe du mec enragé à l’adolescent boutonneux qui pique sa crise. Alors le personnage en lui-même est intéressant, et j’aime le fait qu’il ne soit pas un simple méchant jetable comme pouvaient l’être Dark Maul ou encore Grievous dans les précédents films Star Wars. Mais bon sang, quand on a d’aussi bons nouveaux personnages du côté des gentils, j’aurais bien aimé qu’on en ait aussi des bons du côté obscur. Je ne parlerais même pas du grand méchant parce que cela serait encore une fois du spoiler, mais bon sang, qu’est-ce que le design est foiré de ce côté. Aucune originalité ! Néanmoins pour Kylo Ren, je peux dire une chose : j’adore sa voix.

Kylo RenCalme toi Ren, tu ne seras jamais aussi cool que Vador. Jamais. Vraiment jamais.

Ma plus grosse déception du film vient du fait qu’il manque parfois d’originalité. Je ne donnerais pas trop de détails, mais parfois on pourrait penser que ce film est le remake de l’épisode IV. Est-ce que c’est un mal ? Je ne pense pas. C’est le début d’une nouvelle trilogie, d’une nouvelle histoire, donc oui on met tout en place. Tout n’est pas dit sur les personnages et pas mal de questions sont laissées en suspens. Ce qui est une bonne chose je trouve ! Qu’on ne nous donne pas tout dès l’épisode VII, je veux avoir envie de voir les épisodes VIII et IX et après avoir vu le film, je me suis clairement dit que j’attends l’épisode VIII avec impatience donc c’est clairement mission réussie. Mais quand même, c’est parfois un peu feignant je trouve. Je ne parlerais pas de la fin avec précision, mais bon sang parfois je me disais que je ne regardais pas un nouvel épisode de Star Wars mais d’anciennes scènes de la trilogie originale.

La première partie du film également, la planète ne s’appelle pas Tatooine mais Jakku … Mais c’est la seule différence concrète. C’est une planète désertique qui a exactement la même ambiance que Tatooine … J’aurais aimé quelque chose de différent au niveau des décors sur ce premier tiers du film. Beaucoup d’éléments rappellent l’épisode IV. Les clins d’oeil ne me dérangent pas, et nous en avons un paquet. Mais il y a parfois un réel manque d’équilibre entre hommages et copies. Le dernier quart du film est clairement le plus faiblard pour moi. Mais bon, comme je vous l’ai dit : on parlera précisément de tout ça dans le prochain article où il y aura des spoilers.

PhasmaJe ne parlerais pas de Phasma, parce qu’il n’y a rien à dire. Paye ton personnage avec encore moins de présence que Boba Fett …

Il est temps de conclure je pense. Vous avez à peu près mon avis sur le film. Est-ce qu’il est mieux que la prélogie ? Oui clairement, c’est le meilleur film Star Wars depuis 1983 sans aucune hésitation. Ce film réussit vraiment à nous présenter cette nouvelle trilogie des plus prometteuses. Est-ce que c’est le plus grand film de la saga ? Non. Et si vous attendez le film parfait, vous serez forcément déçus. Quelques éléments nous font également un peu trop penser à l’épisode IV et c’est dommage. Néanmoins, cela reste un très bon divertissement, et replonger dans l’univers Star Wars fait réellement chaud au coeur. Il faut néanmoins que l’épisode VIII confirme derrière. Il y a beaucoup d’éléments qui nous font dire que le VIII risque d’envoyer du très lourd, mais restons prudents. C’est vraiment Star Wars et pas une version jolie pour Disney comme beaucoup de blasés pourraient penser. Ce film me donne envie de voir la suite, et c’est ce que les premiers films d’une trilogie doivent faire après tout non ? Définitivement le meilleur film de cette fin d’année. Les Spectre et autre Hunger Games peuvent aller se rhabiller en comparaison !

J.J. Abrams ne sera pas surnommé Jar Jar Abrams !


Blablabla pub pour la page Facebook du site blablabla ALLEZ VOIR STAR WARS BORDEL ! Il faut que ce film fasse mieux que des comédies de Kev Adams au box-office quand même !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

2 commentaires sur “Review : Star Wars – Épisode VII : Le réveil de la force

  1. Je ne suis pas vraiment d’accord sur le charisme de kilo ren! Le fait de le prendre pour un ado est bon. Car le personnage est clairement perturbé et pas encore totalement installé.
    Il va clairement prendre en puissance et faire une sacrée ascension.
    Je trouve bon de pas voir un méchant déjà bien badass. Du coup il y a moyen de le rendre bien violent par la suite. Et je trouve que même si le film est clairement un hommage du 4 pour les fans. Il explore des thèmes encore jamais vue. J’en dis pas plus pour pas spoiler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.