Review : Spectre

Prenez place, mesdames et messieurs ! Le bal des gros mastodontes de fin d’année commence maintenant ! Les deux prochains candidats Hunger Games : La révolte – Partie 2 et Star Wars : Le réveil de la Force arriveront très bientôt pour compléter la danse. En attendant, voici le premier candidat qui entre sur la piste pour imposer son rythme dès la première moitié du mois de Novembre. Je parle bien entendu du 4ème opus du plus célèbre des espions de l’histoire du cinéma sous la coupole de Daniel Craig et de la 24ème aventure de l’espion au cinéma. Il s’agit du nouveau James Bond, intitulé sobrement Spectre.

Un titre qui évoque énormément de choses pour les fans de la saga. Sam Mendes revient derrière la caméra après s’être occupé de Skyfall et tente une mission extrêmement périlleuse : réussir à au moins maintenir la barre fixée par Casino Royale et Skyfall. Est-ce que ce dernier a réussi son pari ? Est-ce que la nouvelle aventure de l’espion au service de sa majesté est à mettre au sommet de la saga ? Voyons ça dans la review de Spectre.

 

Spectre
 

Après une mission à Mexico, James Bond se retrouve à enquêter sur une mystérieuse organisation extrêmement puissante. Il va vite se rendre compte qu’il s’agit en réalité d’un complot à l’ampleur mondiale et surtout que certaines réponses se trouvent dans son passé. Avec l’aide de la fille d’un ancien ennemi (Mr. White, que l’on voit dans Casino Royale et Quantum of Solace), ce dernier n’a plus qu’une mission : arrêter à tout prix le Spectre avant que l’organisation ne prenne encore plus le pouvoir.

Avant de vous donner mon avis quant à ce nouvel opus, petit retour sur les anciens films de la saga avec notre Daniel Craig actuel. Pour moi, Skyfall est légèrement trop surestimé. C’est un film très efficace et très plaisant, ça c’est certain. Mais le mettre au podium du meilleur opus de toute la saga ? Je trouve que là, beaucoup de personnes en ont fait un peu trop. Non pour moi, cet honneur revient à Casino Royale que je considère personnellement comme étant le meilleur James Bond de toute la saga. Et je trouve que Daniel Craig est le meilleur acteur ayant joué le personnage mythique depuis Sean Connery (qui reste LE James Bond). Alors attention, je ne dis pas détenir la vérité. Ça ne reste que mon avis et vous êtes tout à fait en droit de penser que je ne dis que des absurdités et que je ne suis pas un vrai fan de la saga pour oser dire quelque chose comme ça. Tout comme je suis en droit de penser que Roger Moore et Pierce Brosnan n’étaient vraiment pas terribles dans ce rôle. Timothy Dalton était cool lui par contre. Bref !

Pour les James Bond Girl, c’est pareil : Eva Green est au sommet du sommet. Imbattable depuis Casino Royale et Spectre ne fait ici pas exception. Mais j’y reviendrais plus tard, concentrons-nous sur le film en lui-même.

Sam Mendes qui reprend la casquette de réalisateur après avoir brillé avec son Skyfall. Daniel Craig qui est toujours présent pour une quatrième aventure. On nous sort un casting de fou furieux avec Christoph Waltz pour jouer le méchant principal du film. L’acteur était né pour jouer un tel rôle. On en profite même pour nous sortir l’opus qui est le plus ancré dans la saga avec Moneypenny, Q, les gadgets, la vodka martini au shaker et pas à la cuillère etc… On avait enfin un film de l’ère Daniel Craig qui plonge pleinement dans la mythologie du personnage. Toutes les étoiles étaient alignées pour que l’on ait l’un des meilleurs films de toute la saga. Tout était là. Toutes les cartes étaient en main de Sam Mendes pour nous sortir du caviar.

Alors pourquoi est-ce que je n’ai ressenti que de la déception en sortant de la salle ?! POURQUOI ?!

Blofeld– Tu sembles déçu de ma prestation. L’es-tu ?
 

Christoph Waltz, je t’aimerais toujours. Non ce n’est pas toi que je blâme, mais le traitement de ton personnage. Cet acteur était fait pour jouer un méchant dans James Bond. Cela faisait juste sens. C’était inévitable et implacable. On nous balance qu’il jouera Blofeld en plus ? LE Blofeld ? J’étais aux anges mes amis lecteurs. Ça ne pouvait pas rater. Et techniquement il a fait ce qu’il a pu avec ce qu’on lui a donné. Mais on ne lui a rien donné. Une première scène très intéressante pour finalement se reprendre une demi-heure de film sans aucune apparition de sa part. Le tout est finalement expédié assez vite pour que l’on puisse juste se dire « Tout ça pour ça ? ». C’est réellement le point le plus décevant de tout le film selon moi. Je ne comprends pas comment on peut avoir autant d’or entre les mains sans l’utiliser correctement. Ça me dépasse !

Ce n’est pas le seul point qui m’a déçu avec Spectre. La plupart des acteurs secondaires du film sont parfaitement inutiles. Les médias ont fait tout un tintouin (j’essaye de relancer le mot tintouin … mais je n’y arrive pas pour le moment) sur la présence de Monica Bellucci. Comme quoi avoir une femme d’un âge un peu plus mûr dans la saga était intéressant tout ça tout ça … Elle n’est présente qu’une minute de film à tout casser. Elle ne servait absolument à rien dans ce film ! Madame Bellucci est toujours aussi charmante et je ne suis qu’un homme donc je ne peux pas me plaindre de sa présence. Mais encore une fois, c’est un personnage qui aurait pu être joué par n’importe qui tant elle n’a aucune influence sur le scénario du film. Elle est juste là pour être la première fille que Daniel Craig se fait dans le film et fin. Super !

Monica Bellucci– On fait notre petite affaire, et pendant je penserais à Eva Green. On fait comme ça ?
– Quoi ?
– Trop tard, tu es dans le film depuis 1 minute, tu peux repartir. Merci d’avoir été là. Je suppose.

On peut dire pareil pour Dave Bautista dans le rôle de Hinx. Il est fort et la scène d’affrontement entre lui et James est très bonne. Mais il n’a littéralement que 2 mots de dialogue dans tout le film. On a déjà Requin dans ce rôle d’armoire à glace qui ne parle pas beaucoup. Il aurait pu jouer ce rôle d’ailleurs. Cela ne reste qu’un personnage secondaire mais c’est l’homme de main le plus important du film donc bon il faut quand même le signaler. Finissons par la James Bond Girl de ce film : la française Léa Seydoux, qui rejoint les Carole Bouquet ou encore Sophie Marceau dans la liste des françaises ayant été aux côtés de l’espion. Et elle s’en sort pas trop mal. Elle est bien plus marquante que les objets jetables qu’étaient les James Bond Girl de Quantum of Solace et Skyfall. On est loin d’Eva Green, mais ça aurait pu être bien pire de ce côté pour être franc.

Hinx« … » – Dave Bautista dans Spectre

Il y a également d’autres bons point dans le film malgré tout. On peut croire que j’ai détesté ce film, mais c’est juste que j’en attendais sans doute trop. Pour moi ce film n’est qu’un potentiel gâché ce qui le rend terriblement frustrant. Mais il reste divertissant. C’est un bon blockbuster de cette fin d’année, malgré sa longueur un peu trop importante. 2h30 pour ce que le film raconte ? C’était un peu trop. La réalisation reste tout de même impeccable, l’esprit James Bond est plus présent dans cet opus que jamais. C’est clairement l’opus de l’ère Daniel Craig le plus respectueux du matériau de base. L’humour est là, l’action est divertissante et l’histoire pas trop mal. Je me concentre sur ce dernier point 2 minutes d’ailleurs : j’aime beaucoup l’idée de lier ce film à tous les autres opus où a joué Daniel Craig. Est-ce que vous aurez besoin de voir Casino Royale, Quantum of Solace et Skyfall pour apprécier Spectre ? Non, il peut se voir comme ça. Mais les voir permet d’apprécier les quelques clins d’oeil et références ici et là qui sont disséminés dans le film.

L’histoire est globalement intéressante mais manque encore une fois de finesse. Nous avons de très bonnes idées qui ne sont pas correctement exploitées. Les quelques twists du film sont très rapidement découverts et c’est dommage.

C’est d’ailleurs à ça que je pourrais résumer mon ressenti sur Spectre : c’est dommage. Le film n’est clairement pas mauvais, c’est un divertissement de bonne facture, bien réalisé et qui ne prend pas le spectateur pour un abruti. Ce n’est pas non plus le pire des James Bond, ni même le pire des James Bond de l’ère Daniel Craig (cette récompense est toujours conservée jalousement par Quantum of Solace). Mais c’est un film qui pouvait nous promettre beaucoup plus. Il y avait de trop bonnes choses à faire avec les cartes qu’avaient Sam Mendes en main pour que je puisse être satisfait du produit final. Et c’est ce qui le rend si frustrant pour moi. Après, ce n’est que mon avis et je suis sûr que de nombreuses personnes seront pleinement satisfaits par Spectre. Je pense juste que nous étions en droit d’en attendre plus. Peut-être était-ce trop demandé à Sam Mendes qui à force de vouloir faire mieux que son Skyfall a fini par voler trop prêt du soleil. Dommage !

Daniel CraigDaniel Craig reste néanmoins le patron de la franchise en ce moment ! J’espère le voir pour un ultime opus, mais si ce n’est pas le cas, il a clairement fait le boulot et marqué la saga de son emprunte.


Si vous voulez parler James Bond ou simplement attendre vous aussi l’arrivée des deux prochains titans que sont Hunger Games : La révolte – Partie 2 et Star Wars : Le réveil de la Force, n’hésitez pas à rejoindre la page Facebook du site pour parler cinéma. C’est mon sujet de discussion favori donc ça tombe plutôt bien ! D’ici là, portez-vous bien et on se retrouve une prochaine fois pour parler d’un nouveau film !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.