Review : Seul sur Mars

Ça n’est pas vraiment un secret : Ridley Scott a perdu de son mojo ces dernières années. Entre Robin des Bois, Cartel et Exodus … Le réalisateur a perdu de sa superbe et inquiète forcément les fans de ses films quand on entend la multiplication de ses projets. Car du haut de ses 77 ans, il ne semble pas prêt de raccrocher ! Il replongera d’ailleurs très prochainement dans l’univers d’Alien avec la suite de Prometheus, pour le moment intitulé Alien : Paradise Lost.

Alors forcément, quand ce dernier nous sort le film Seul sur Mars, nous regardons ce dernier avec un peu plus d’attention pour voir si Ridley est toujours capable de nous sortir une tuerie ou si il est définitivement sur une pente descendante. Pas la peine de continuer le suspense, regardons ensemble ce que vaut Seul sur Mars, avec notre cher Matt Damon en tête d’affiche. Littéralement.

Seul sur Mars

Après avoir envoyé une petite équipe de soldats le chercher dans Il faut sauver le soldat Ryan et être tombé sur lui à l’autre bout de l’univers dans Interstellar, nous devons une nouvelle fois sauver Matt Damon dans Seul sur Mars. Une mission de reconnaissance de la planète rouge se passe comme il faut pour une équipe d’astronautes. Malheureusement, une tempête arrive et rend la mission trop dangereuse : ils doivent quitter Mars. Les choses empirent pour l’équipe quand l’un d’eux est emporté par la tempête. L’équipe le croyant décédé, ils n’ont pas d’autres choix que de partir sans lui. Cela amène une bonne nouvelle, mais aussi une mauvaise : la bonne nouvelle est que l’astronaute que l’on croyait mort est bel et bien en vie. La mauvaise est qu’il est désormais seul sur Mars. Il va devoir essayer de survivre en attendant que la Terre renvoie une équipe pour aller le sauver, équipe qui n’arriverait pas théoriquement avant plusieurs années.

Malgré le thème et l’histoire du film, je n’ai qu’une chose à dire sur Seul sur Mars : c’est un film foutrement positif. Nous avons forcément des scènes avec Matt Damon où ce dernier craque étant donné la situation, mais le reste du temps le ton est vraiment optimiste. Il ne renonce jamais, ne baisse jamais les bras même quand tout semble aller de travers et nous offre même de bons moments d’humour. Et c’est un ton que je trouve réellement très intéressant pour un tel film. On pouvait très facilement tomber dans le drame avec un héros qui passerait son temps résigné mais non, rien de tout ça : on ressort limite de la salle le sourire aux lèvres. Je ne peux pas vous dire si le roman original The Martian (car oui, Seul sur Mars est une adaptation de ce roman) a le même ton étant donné que je ne l’ai pas lu. Je ne pourrais donc pas vous dire si il s’agit d’une adaptation respectueuse de l’oeuvre originale ou non. Je me concentrerais uniquement sur le film en lui-même !

Et globalement, je suis réellement très satisfait par Seul sur Mars. On peut déjà dire un grand bravo à Matt Damon pour son interprétation car tout le film repose sur ses épaules après tout. Un mauvais acteur et en 2 minutes, le public se fiche de ce qui pourrait lui arriver. Mais ce n’est pas le cas ici avec un Matt Damon toujours aussi en forme. C’est définitivement un acteur dont on peut être sûr. Il rend son personnage très attachant et on est vite happés par les événements qui se passent sur Mars. Vous pouvez dire à Tom Hanks d’aller se faire voir avec Seul au Monde et son ballon : Matt Damon nous fait nous attacher à un champs de pomme de terre ! Rien que ça !

Champs de patatesYour move Tom Hanks !

Il n’est pas le seul puisque le reste du casting est aussi globalement une vraie réussite. L’équipe d’astronautes est attachante également, tout comme les enjeux de la NASA sur Terre sur comment le ramener le plus rapidement possible. Bref, un casting 5 étoiles avec énormément de têtes d’affiche : Jessica Chastain, Jeff Daniels, Sebastian Stan, Kate Mara, Sean Bean etc … Du très très lourd. Il y aura peu d’acteurs dans ce film que vous ne connaitrez pas. D’un point de vue interprétation, ce film est donc clairement une réussite. Voir tous les efforts de tous ces personnages pour essayer de ramener Matt Damon rajoute à ce sentiment global positif qui se dégage du film.

Malgré tout, nous avons bien entendu des séquences qui nous montrent à quel point l’espace est un endroit qui n’est pas hospitalier. Le film nous montre certes la volonté de Matt Damon de toujours trouver une solution, mais Mars reste une zone qui ne semble pas très accueillante et Ridley Scott nous le rappelle très souvent. Toujours en nous montrant également sa beauté : Mars est comme une femme très séduisante mais ayant des tendances psychopathes. Ou pas du tout. Je ne sais pas d’où je sors une comparaison aussi foireuse pour être franc.

THE MARTIANNiveau destination de vacances, ça doit quand même être sympa.

Globalement, je n’ai que des bonnes choses à dire sur Seul sur Mars : c’est vraiment une bonne expérience que vous ne verrez pas passer. L’interprétation de Matt Damon est bonne, la réalisation et les décors sont bons, le ton général du film est réellement très agréable. On ajoute à ça une bande-son remplie à ras-bord de classiques du disco et on obtient ce film. C’est définitivement un film à voir au cinéma et qui vaut le coup. Je ne dis pas que le film n’aura pas de succès et qu’il faut absolument aller le voir au cinéma. Après tout, le film s’en sort extrêmement bien au box-office mondial. Mais c’est le signe que Ridley Scott est encore tout à fait capable de nous sortir de petites cartouches comme celle-ci quand il le veut. Est-ce que je suis rassuré pour son futur Alien : Paradise Lost ? Je trouve le projet toujours aussi casse-gueule, mais Seul sur Mars m’a rassuré sur l’avenir de Ridley Scott qui du haut de ses 77 balais nous montre qu’il a encore du carburant à consommer. Et c’est aussi un film qu’il faut aller voir au cinéma de par ses décors. Ne téléchargez pas ça dans une qualité dégueulasse, il vaut le prix d’une place de cinéma, et il vaut bien une sortie de votre part, ça je peux vous le garantir ! Un très bon cru de cette fin d’année ce Seul sur Mars !

Et un grand bravo pour la référence au Seigneur des Anneaux dans une des scènes avec Sean Bean, j’ai adoré !

BoromirOne does not simply make a Lord of the Rings reference without Sean Bean


Cela faisait un petit moment que je n’avais pas fait de reviews. Ma rétrospective sur tout le mois d’Octobre m’a pris beaucoup de temps mais ça y est, je suis de retour aux sources ne vous en faites pas ! J’espère ne pas avoir trop perdu de mon propre mojo et que vous avez apprécié lire cet article. Si vous voulez montrer votre soutien au site ou tout simplement parler cinéma, n’hésitez pas à rejoindre la page Facebook du site qui est là pour ça. D’ici là, portez-vous bien et allez au cinéma, c’est important !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.