Denis Villeneuve est le réalisateur qui a été choisi pour s’occuper d’un des projets les plus attendus de ces dernières années (mais aussi l’un des plus risqués) : Blade Runner 2049, la suite du film culte de Ridley Scott. Depuis son film Prisoners sorti en 2013, Denis Villeneuve s’est fait remarquer dans le monde du 7ème art comme étant l’une des figures à suivre sur les prochaines années. J’ai beaucoup aimé ses films mais malgré tout, je restais inquiet pour Blade Runner 2049 car c’était un genre qu’il n’avait jamais vraiment fait.

Alors forcément, quand je vois le film Premier Contact qui sort dans nos salles, l’impatience de voir ce qu’il peut nous proposer sur un film de science-fiction est encore plus grande. Premier Contact est presque un test. C’est comme ça que je le concevais au début en tout cas. Mais est-ce que ce n’était pas trop réducteur finalement ? Car Premier Contact semble avoir conquis la critique à travers le monde. Grand fan de SF que je suis, il m’était inconcevable de le rater.

Maintenant qu’il est vu, il est temps de dire ce que j’en ai pensé ! C’est donc avec plaisir que je m’attèle à l’écriture de cette review. Il s’agit quand même de l’un des plus gros films de cette fin d’année après tout ! Mais il est temps de se concentrer sur ce qu’il nous propose. C’est la review de Premier Contact.

 

 

Premier Contact, de quoi ça nous parle ? 12 étranges vaisseaux apparaissent mystérieusement tout autour du globe. Ils n’attaquent pas, il n’y a pas d’invasion mondiale. Les vaisseaux se contentent de rester en position, ne causant aucune activité étrange autour d’eux. Les armées du monde se mettent donc en quête de savoir en rentrant dans les vaisseaux pour tenter de communiquer avec les formes de vie à l’intérieur. C’est dans ce but que l’armée américaine va recruter le docteur Louise Banks (incarnée par Amy Adams), experte en traduction et Ian Donnelly (incarné par Jeremy Renner), physicien théoricien. Les deux vont tout faire pour tenter de percer la barrière de langage entre les extra-terrestres et nous, afin de comprendre les raisons de leur venue sur Terre.

Malgré le synopsis du film, je préfère tout de suite vous prévenir : si vous vous attendez à un film d’alien classique, avec du boom boom, un discours du président des États-Unis hyper connu et des explosions à ne plus savoir où poser ses yeux à l’écran … Premier Contact ne vous proposera rien de ça. Il s’agit définitivement d’un film de SF, mais il ne faut pas vous attendre à voir de l’action. Il n’y en a pratiquement pas d’ailleurs. Tout le film repose sur le fait de percer leur langage pour comprendre les raisons de la présence des aliens.

Et cela fait plaisir de voir ce genre de film de science-fiction ! Je n’ai rien contre un bon film bien pop-corn de temps en temps, mais quel plaisir d’être en face d’un film de ce genre, qui repose uniquement sur son histoire. Bon, vu ma dernière phrase, je me trahis un petit peu mais il faut que je vous le dise : j’ai énormément aimé Premier Contact. Je suis ressorti de la salle pleinement satisfait de l’expérience qui m’a été proposée. Le scénario est l’une des raisons principales mais je ne veux absolument rien spoiler dans cet article. Je vais donc parler d’un autre énorme point fort du film (autre que le fond puisque je ne veux rien dévoiler) : la forme.

Amy Adams, regrettant la fin du tournage du film car sachant qu’inévitablement, elle sera dans Justice League.

On parle souvent de la qualité des effets spéciaux quand on parle de la forme d’un film. Mais ici, je voudrais parler plus généralement du film entier car je trouve que Denis Villeneuve a fait un excellent travail sur le sujet. Je trouve que Premier Contact ne nous propose absolument rien qui soit inutile ou tape-à l’oeil. Je m’explique. Nous avons des vaisseaux et des aliens, mais le tout n’est pas fait pour nous en mettre plein les yeux. Et je trouve que par le côté très épuré du film, les images en deviennent encore plus fortes au niveau de l’impact émotionnel. Il n’y a pas de vaisseaux en acier avec des tonnes de laser. Les aliens ne sont pas des créatures incroyables au niveau du design. Le vaisseau est un ovale noir géant et les aliens ressemblent beaucoup à des calamars géants (si je devais les décrire très grossièrement … pas de racisme envers les calamars #CalamarLivesMatter). Tout est hyper simple mais du coup d’autant plus fort. Voir cet énorme ovale noir mystérieux flotter au dessus du sol est une image hyper marquante visuellement parlant.

Un autre point qui m’a énormément marqué dans la forme du film est au niveau de la gestion des sons. Ou plus précisément de l’absence de sons. Quelques scènes du film se font dans un silence complet. Nous avons bien entendu des compositions musicales qui sont là tout du long. Mais il n’y a pas tant de musiques d’ambiance que ça, et certainement pas de chansons qui apparaissent de nulle part. Le tout est encore une fois très épuré et cette association de maîtrise des sons et des images avec un style si épuré rend Premier Contact hyper fort. Aucune fioriture !

C’est un film d’alien, mais on a pas mal de scènes dans des bureaux.
Et oui, les héros sont des gens intelligents cette fois-ci, pas des militaires bourrins qui veulent faire boom boom.

Les performances dans ce film sont globalement très bonnes. Amy Adams nous prouve encore une fois qu’elle est au sommet en ce moment en nous offrant une excellente prestation. Jeremy Renner est un peu en retrait mais il ne fait pas tâche pour autant. C’est juste que Amy Adams est clairement celle qui vole le feu des projecteurs dans ce film et de loin.

Globalement, je ne peux que vous conseiller Premier Contact. Le rythme est un peu lent ce qui pourrait vous donner l’impression d’y voir quelques longueurs. Personnellement je trouve que le rythme est très bon puisqu’il pose très clairement le propos du film. Mais il n’est pas impossible que vous y sentiez quelques longueurs. Mais la réalisation générale, la forme, la performance d’Amy Adams, le scénario (extrêmement intéressant) et les thèmes du film (à savoir la communication, la solidarité … de gros thèmes quoi) font que ce Premier Contact est un petit bijoux de cette fin d’année. J’ai désormais pleinement confiance en Denis Villeneuve qui nous prouve encore une fois pourquoi il est l’un des réalisateurs à suivre désormais. Je suis impatient de voir ce qu’il nous proposera avec Blade Runner 2049.

Un excellent moment et surtout l’un des meilleurs films de cette fin d’année !

Il assure le petit père !


Forcément, avec la sortie très prochaine de Rogue One, je prétends que tout va bien dans ma vie mais je me contente de retenir ma respiration en attendant de pouvoir enfin le voir ! Et la fin d’année approche, il va falloir commencer à bosser sur les tops et flops de 2016 mine de rien.

D’ici là, si vous souhaitez vous tenir au courant des sorties d’articles sur le site, n’hésitez pas à rejoindre la page Facebook que vous pouvez rejoindre en cliquant sur toute cette phrase en gras (c’est incroyable l’internet et ce qu’on peut faire avec n’est-il pas ?). Les fêtes de fin d’année approchent donc amusez-vous bien et allez au cinéma, c’est important !