Review : Lucy

Si on devait résumer cet été cinéma au nom d’une seule actrice, cela serait sûrement Scarlett Johansson. Après tout, nous la retrouvons à l’affiche de deux long-métrages : le film indépendant et expérimental Under the Skin et le blockbuster réalisé par Luc Besson, Lucy. Je n’ai pas parlé du film Under the Skin malgré que je sois allé le voir. Donc voici un résumé pour vous donner un aperçu du projet étrange qu’était ce film : Scarlett Johansson jouait une extra-terrestre appelée Laura, qui a une peau humaine en guise de « costume ». Elle attirait des hommes dans une cabane, pour finalement les voir se faire dévorer dans un liquide noir. Le film était assez spécial, que ça soit dans le ton du film, ou même dans l’univers général.

Et pourtant, je vous jure que je ne dis pas ça pour me faire mousser : Lucy est bien plus bizarre que ça. Rien que de savoir ça, ça rend le film vraiment unique. Le blockbuster réalisé par Luc Besson est le film le plus étrange dans lequel a joué l’actrice. C’est quand même une surprise !

Bon, est-ce qu’une surprise est forcément bonne ? Je ne sais pas … Vous allez chez le médecin pour un rhume et vous apprenez que vous avez un cancer de l’anus (par exemple hein, j’aurais pu prendre n’importe quelle autre partie du corps humain bien entendu … j’ai choisi l’anus tout simplement parce que je ne suis pas mature). C’est une surprise, mais ça ne fait clairement pas plaisir. Eh bien quand je suis allé en salle pour aller voir le film Lucy, ça m’a fait un peu cet effet : je voulais avoir un blockbuster avec un max d’action comme sait si bien le faire Luc Besson, et je me suis retrouvé avec cet étrangeté qu’est Lucy. C’est une surprise … Mais ça ne fait clairement pas plaisir.

 

Affiche Lucy

 

Un petit conseil légèrement étrange mais qui je pense peut foncièrement changer votre vision du monde avant de commencer : si vous êtes adepte de la fumette et que vous n’êtes jamais contre un petit joint de temps en temps … Roulez-vous le plus gros pétard possible, fumez moi ça bien correctement et ensuite allez voir le film Lucy. Car avec ce qu’il se passe dans le film, il y a moyen que vous viviez l’expérience la plus psychédélique de votre existence. Je ne plaisante qu’à moitié sur ce conseil. Je vous assure que vous allez en avoir pour votre argent sous cette condition.

Autre petit point à noter sur le film : je vais spoiler le scénario, jusqu’à la toute fin. Donc si jamais vous ne voulez rien savoir pour être surpris quand vous y serez, passez votre chemin. Je vous conseille tout de même de dépasser cette volonté de garder la surprise, parce que vu le scénario du film au final … Même en vous disant tout, vous ne me croiriez probablement pas.

De quoi nous parle Lucy ? Eh bien c’est l’histoire d’une femme un peu naïve qui s’appelle Lucy (comme le titre du film c’est dingue ! … attendez mais dans Léon, le héros s’appelle Léon aussi … OUAH RÉVÉLATION DE FOU !) et qui se retrouve malgré elle dans une histoire de trafic d’une nouvelle drogue à l’échelle internationale. Elle s’est faite opérer par un baron de la drogue coréen qui lui a mis un sachet d’un produit expérimental : le CPH4. Malheureusement pour elle, le sachet qu’elle transporte dans son abdomen va se mettre à fuir après un coup de pied reçu dans le ventre. La nouvelle drogue libérée va avoir un effet sur elle incroyable puisque son cerveau se met à développer ses capacités de manière exponentielle. Elle cherchera donc à retrouver toute cette drogue, à se venger et surtout à comprendre ce qui lui arrive et ce qu’elle est capable de faire.

Et je tiens à vous le dire : ce qu’elle est capable de faire est complètement dingue !

 

La main chelouC’est ça être ambidextre ?

Ce film repose sur la théorie que nous n’utilisons que 10% de nos capacités cérébrales. Mais en réalité, cette théorie n’a jamais été prouvée … Merci au film en gros, tout le monde va se mettre à sortir cette anecdote pour se la jouer intelligent alors que ce n’est pas vrai. SUPER ! Donc si jamais on vous balance ce « fait », n’hésitez surtout pas à remettre cette personne à sa place de manière ferme. Ou alors prenez un pied de biche et éclatez lui le genoux. Les deux solutions sont envisageables, même si le résultat n’est pas trop similaire avec la deuxième solution. Je sais de quoi je parle, je ne peux plus aller à aucune bar mitzvah depuis des années (oh le salaud il tente une vanne juive avec les problèmes à Gaza … COMMENT JE SUIS TROP UN FOU DANS MA TÊTE !).

Une fois que le film se lance vraiment, Scarlett Johansson entre dans une phase Terminator qui me fait dire que si jamais la saga Terminator cherche un jour une actrice pour jouer un robot tueur du futur sans états d’âmes, elle est la candidate parfaite. Elle a du charisme et réussi à porter tout le film sur ses épaules, malgré un concept de base et un scénario vraiment étranges. A part elle sinon rien à signaler du côté des autres acteurs vu qu’ils n’ont aucun intérêt … Même Morgan Freeman n’est au final pas important … Il est là … Parce qu’il est là. Mais ça ne va pas plus loin. Les autres personnages je n’en parle même pas tant il n’y a rien à dire !

Personnage inutileMec, tu as beau me pointer ton pistolet au visage, j’ai déjà oublié ton nom avant même que le générique de fin ne défile …

Je me rends compte là où j’en suis que mon article va être un peu plus long que d’habitude … Mais j’ai vraiment besoin de parler de plusieurs points du film qui m’ont fait sortir de la salle en me disant « mais qu’est-ce que c’était que cette daube ?! » car c’est bien mon ressenti. Seulement la plupart des autres critiques ont un bilan plutôt positif du film ce qui m’a fait prendre un peu de recul et voir les bons côtés de la chose.

Le 1er truc qui m’a marqué dans le film, ce sont ces plans sur les animaux pour symboliser quelque chose. Et si c’est le 1er truc, c’est parce qu’on nous balance ça à la tronche au bout de 2 minutes de film avant d’en enchaîner encore d’autres derrière … Et ça … Non. Juste non. Non non non non non ! Mais qu’est-ce que c’était que cette merde sans déconner ?! Luc Besson nous sort ça ?! Luc Besson, sérieusement ?! Le mec a réalisé Nikita, Léon, Le Grand Bleu, Le 5ème élément et pleins d’autres films et il nous sort des trucs comme ça ?! C’est quand même affligeant ! Et qu’on ne vienne pas me dire que c’est pour donner un style spécial au film parce que sinon ça va mal aller !

Pour vous montrer de quoi je parle, voici la première image du film : Scarlett Johansson entre dans un immeuble pour rencontrer un étranger (c’est bien entendu évidemment un piège qui fait qu’elle va se retrouver dans une bonne situation qui craint), et pour « symboliser » ça, Luc Besson nous montre un plan … d’une souris qui avance vers une tapette !! MAIS BORDEL !! Même un jeune étudiant en cinéma un peu snob (hommage au Cinéma Snob, je t’aime monsieur, tu m’as fait découvrir l’existence d’une version pornographique du film E.T. et ça, je ne l’oublierais jamais) ne nous balancerait pas un plan avec un tel manque de finesse ! Un autre plan pour vous montrer le niveau de la chose : quand les méchants arrivent vers Scarlett Johansson qui est apeurée, on nous balance une image d’un guépard qui s’apprête à bondir sur une antilope … BRAVO SHERLOCK J’AVAIS PAS FAIT LE RAPPROCHEMENT !!

Selon le film on utilise que 10% de notre cerveau ? Avec ces plans j’avais l’impression que Luc Besson me disait « toi par contre, tu as l’air d’en utiliser que 5 ou 6 alors je vais te balancer ces images pour que tu comprennes bien ce qu’il se passe ».

TerminatorOn m’annonce un remake plan par plan de Terminator 3, mais avec Scarlett Johansson en T-X … Je signe direct !

Un autre point qui m’a emmerdé, c’est au final le principe même du film. Vu que Lucy atteint les 100% de ses capacités, elle est capable de bien plus que ce qu’il est possible. C’est simple, si elle rejoignait La Ligue des Justiciers, l’équipe deviendrait ses chiens. Alors que ce sont déjà les chiens de Batman, c’est pas correct de les lui piquer. Blague à part, cela part très très loin, et pour moi c’était juste trop. Car elle finit par remonter le temps pour rencontrer Lucy l’australopithèque. Rien que ça. Elle croise un dinosaure, des amérindiens … Puis la fin du film … Bah c’est Transcendance en gros. Elle devient une intelligence qui se répand partout sur le monde … Ah et elle se transforme en clé USB (je ne plaisante absolument pas) pour se donner à Morgan Freeman pour qu’il ait accès aux connaissances qu’elle a accumulé.

OK LES LOULOUS !! ELLE DEVIENT UNE CLÉ USB !! Luc Besson, je ne sais pas ce qu’il s’est passé … Je ne sais pas si c’est la pression de toutes ces emmerdes judiciaires que tu as eu ou la haine constante qui s’emmagasine autour de toi … Je ne suis pas du tout un de tes haters, je suis même plutôt fan de ton travail en général (sauf la trilogie Arthur et les Minimoys … ça c’était vraiment impardonnable) mais qu’est-ce que c’est que ce bordel ?! Tu as essayé de nous filer un film psychédélique ? Un truc qui part jusqu’à l’origine de l’humanité, mais avec un bazooka ?!

Et c’est ce que je retiendrais du film Lucy finalement : qu’est-ce que c’était que ce bordel ?! Ça part très loin, le film n’a pas réellement de but, ni même un final satisfaisant … La voir réaliser des choses aussi dingues est divertissant, et Scarlett Johansson est une actrice qui peut porter un blockbuster sur ses épaules … Mais là c’était juste du gros n’importe quoi. Du n’importe quoi ! Des images vraiment étranges et aléatoires, des personnages tous aussi inutiles les uns que les autres … Les scènes d’action sont correctes mais … Non c’est juste un trop gros n’importe quoi. Lucy, c’est un bordel ! Mais c’est un film tellement étrange qu’il est possible que des gens l’apprécient beaucoup. Il a des moments tellement surréalistes qu’il en devient drôle. Donc si jamais vous payez pour voir Lucy, un point est sûr : vous n’avez quasiment jamais vu un film comme celui-ci ! Mais à votre place, je ne payerais pas ma place, je préfèrerais attendre sagement de le voir quand il passera à la télé. Mais un truc aussi bordélique … Soit ça passe en seconde partie sur Arte, soit en prime-time sur NRJ12.

MenaceBonsoir docteur, je viens de voir Lucy et une partie de mon cerveau a fondue, je voudrais que vous me la retiriez elle me gêne.

J’espère que cet article vous a plu. Si jamais vous n’êtes pas déjà fans de la page Facebook du site et que cela vous intéresse, venez jeter un oeil c’est par ICI. On y cause de beaucoup de conneries aléatoires aussi … Mais ça ne va pas aussi loin que Lucy je vous l’assure.

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

3 commentaires sur “Review : Lucy

  1. ATTENTION ! Je spoil !! Ne lisez pas si vous ne voulez pas connaitre la fin.. Enfin oui il y a une fin, le seul film n’en ayant pas c’est « L’histoire sans fin », bien qu’elle en ait tout de même une.

    Les plans sur les animaux, j’me suis dit Watt deux phoques. (Oui parce qu’il y en a deux.. Donc on met un « s ») puis il n’y en a plus eu, ça passe.
    Puis là arrive l’intrigue, qui permet d’avoir une bonne suite, la drogue qui t’ouvre toutes les portes.. Vous savez ? Un peu comme Gaï Sensei et Rock Lee.
    On peut s’imaginer l’évolution intellectuelle d’une personne en danger qui galère à tout assimiler etc..
    Mais non ! On a le droit à une femme qui se réveille après avoir roulé sur les murs à la façon d’une reproduction vampirique à la Dark Shadow (Johnny Depp), c’est pas rien, mais qui sans pression gère déjà sa nouvelle intelligence presqu’artificielle. Elle boit du champagne, elle vomit ce qui ressemble à des morceaux d’os (Légitime vu l’explication de cette drogue) et elle perd des bouts de doigts dans les toilettes. C’est pas grave, elle prend de la poudre de viagra et « Tadaaaaaa ! »

    A savoir qu’il ne dure qu’une heure vingt, il est très court. Et pendant une bonne heure on se demande où elle veut en arriver, enfin.. A quoi bon le film ?
    Oui il y a des scènes totalement digne d’une LSD Party. Mais le film rime à quoi ? Aqua ? Shazam ou Black Adam ? Aaaaaaah toutes ces questions dans ma tête m’empêchent de réfléchir, j’ai mon cerveau en éruption *Jimmy Neutron*
    Il ne rime pas à grand chose, et la fin non plus. elle veut « Créer un ordinateur et y stocker toutes ses connaissances, permettre [Morgan Freeman] d’y accéder pour transmettre à son tour toutes ces connaissances là. »

    Parcontre, si Morgan est libre.. Ceux qui ont vu voler Max, ils avaient du prendre la même drogue que Lucy.

    A la fin du film, c’est donc comme au début. A part qu’elle seule connait comment va se passer le milliard d’année qu’il reste au monde, avant de réellement se transformer en clé USB qui atterrira dans les mains de Morgan l’homme libre.

    Fin.

    Des acteurs pas foncièrement mauvais, je ne parle évidemment pas de Scarlett qui est bonne.. Hum. Ni même de Morgan Freeman, mais du reste, ils ne sont pas mauvais non, juste que le scénario (oui oui il y en a un..) ne fait rien pour les mettre en valeur, et putain le flic s’appelle Del Rio mec !

    Le film aurait pu être très bon avec la trame, mais il est juste étrange et quand on regarde bien, comme je l’ai dit que cette histoire se passe ou pas, le monde aurait tourné de la même façon.. Elle n’a sauvé personne, ne s’est pas sauvée, n’a pas sauvé le monde.. Enfin foncièrement elle n’a rien fait. Lol

  2. Ce film… a fait fondre mon cerveau ! Mais putain qu’est-ce que j’ai adoré ! D’accord, c’est pas du grand art. MAIS LE BORDEL CONSTANT EN FAIT UN SPECTACLE VRAIMENT INCROYABLE !

    Bref… C’EST NORMAL CHEZ BESSOOOOOOOOOOOON ! 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.