Review : Le Transporteur – Héritage

A Europacorp, chaque film est projeté devant un public test pour voir ses réactions et les changements à faire dans le film pour le faire attirer un plus large public. Mais, pour son dernier projet, la donne changea légèrement. Luc Besson pris une personne en particulier pour faire son test. Cette personne n’avait pas d’identité, si ce n’est un pseudonyme : le Greil.

– Bonjour Greil, j’ai une nouvelle mission pour vous.
– La dernière fois que nous nous sommes vus, c’était pour Lucy. Vous en voulez encore au monde entier ?
– Tant que tous mes soucis d’impôts continueront, je me vengerais en m’attaquant là où il est impossible de se défendre : le cerveau. Pour cela j’ai besoin de vous pour tester la nouvelle production d’Europacorp.
– Vous connaissez mes honoraires.
– Oui, 250 000 Blu-Ray de Lucy ont été retiré du marché. La seconde moitié sera enlevé une fois la projection test terminée. Le film que vous allez voir est …
– Je ne veux rien savoir. La première règle est « pas de noms ». Comme ça je ne prends aucuns préjugés, je vois le film dans un aspect total de découverte. La deuxième règle est…
– Pas de réalisateur affiché dans le générique de fin. C’est bien ça ?
– Oui. Comme ça je ne me mets à traquer personne, et personne ne mourra. Peu importe à quel point le film m’aura plongé dans un état de rage.
– Très bien, la salle est prête. Vous pouvez y aller quand vous voulez.
– Je vous préviens monsieur Besson. Si c’est Lucy 2, je vous traquerais, je vous trouverais … Et je vous tuerais. Le Cinquième Élément et Léon ne suffisent plus à vous mettre à l’abri.
– Bon chance.

Le Transporteur - Héritage

Le nouveau né de la franchise Le Transporteur, de quoi est-ce qu’il nous parle celui-ci ? Tout d’abord il s’agit d’un reboot de la trilogie originale. Nous n’avons donc plus Jason Statham derrière le volant mais Ed Skrein. Les personnages secondaires s’en vont également, bye bye François Berléand, bonjour Ray Stevenson. Il y a quelques différences bien entendu mais le coeur du film reste toujours le même : le transporteur a une mission qui ne se déroule pas comme prévu, et il se retrouve embarqué dans une histoire plus importante qu’il n’y parait. Il s’en sort en donnant quelques coups de tatanes à 2-3 personnes (ou plutôt 20-30) et tout va bien dans le meilleur des mondes possibles. Bref, Le Transporteur : Héritage, c’est le reboot d’une saga dont personne ne se disait qu’il faudrait un reboot pour relancer la saga. Europacorp, bravo pour votre sens de l’originalité. C’est à ça qu’on vous reconnait.

Pour le scénario spécifique à ce reboot, en 1995 une mafia avec à sa tête un certain Karasov prend la tête de la prostitution. 15 ans plus tard, une des filles de Karasov prépare un coup pour le ruiner et se venger des années de prostitution qu’elle a connu. Pour l’aider, elle va faire appelle à notre transporteur Frank Martin qui a personnellement connu Karasov durant son passé à l’armée.

Vous vous en doutez, le scénario ne tient que sur une demi-feuille de papier. Mais est-ce vraiment pour ça qu’on allait voir Le Transporteur ? Même du temps de Jason Statham les scénarios des 3 premiers opus étaient ridicules. Ils restaient pour la plupart divertissants. Pour vous donner un avis rapide sur la trilogie : j’aime le premier, le second est un plaisir coupable, et le troisième est juste mauvais. Est-ce que ce reboot est plus proche du niveau du premier opus ou du troisième ?

 

Ed SkreinQuel suspense insoutenable …

Je viens de dire que le scénario n’était vraiment pas la raison pour laquelle le public allait voir un film Le Transporteur en premier lieu. Je maintiens ce que je dis, mais dans cet opus le film est tellement mal écrit et possède tellement de problèmes d’un point de vue purement logique qu’il en devient vite mauvais. Que ça soit dans les personnages ou l’histoire en elle-même … Rien ne tient debout, et c’est affreux. Le Transporteur : Héritage prend la palme du film le plus con de la saga. Et il faut reconnaître que c’est un petit exploit en soi.

Si nous avions Jason Statham dans le film, je pense que ça serait peut-être mieux passé. Jason Statham est charismatique et peut rendre un film un peu meilleur. Malheureusement pour Ed Skrein, c’est un ratage complet. L’acteur ne semble pas mauvais, et j’attends de le voir dans d’autres productions (il sera le méchant dans Deadpool, on verra ce qu’il nous propose à ce moment !) mais il n’a pas le charisme de Jason Statham. Les tentatives de répliques clichées dans le style « one-liner » sont ratées parce qu’on y croit pas quand il les dit. Physiquement parlant, il remplit le rôle. Les scènes d’action sont pas mauvaises et on voit qu’il peut clairement coller des pains sans avoir à rougir … Mais il n’arrive pas à la cheville de Jason Statham dans le rôle de Frank Martin. Et c’est ce qu’on ressent durant tout le film. Sur toutes les grosses scènes du film, je me disais toujours « avec Jason Statham je suis sûr que ça le ferait plus ».

CoupleMême durant les scènes de sexe je me disais que Jason Statham serait meilleur … Ne vous inquiétez pas pour mon identité sexuelle, elle va bien.

Pour les autres personnages, c’est également le gouffre. Le rôle principal féminin n’arrête pas de balader Frank et son père et pourtant on va me faire croire qu’il y a de vrais sentiments entre elle et Frank ? Bon sang, elle t’avait fait croire qu’elle avait empoisonné ton père il n’y a pas 6 heures ! Qui peut me faire croire que vous vivez quelque chose de fort tous les deux ?!

Le seul personnage secondaire qui m’a plu est le père de Frank, joué par Ray Stevenson. C’est simple : il prend tout à la rigolade et se fiche de tout. Il ne lui reste que 12 heures à vivre après qu’on t’ait empoisonné ? Pourquoi ne pas draguer l’une des filles qui vient de t’empoisonner justement ? Tu viens d’apprendre que tu t’es fait totalement balader par ces mêmes filles mais malgré tout tu en sauves une d’une blessure par balle ? Pourquoi ne pas se faire une partouze avec deux d’entre elles ? (Je ne plaisante pas, ça arrive vraiment). A la limite, le film aurait gagné en divertissement s’il était centré sur Ray Stevenson.

Ray StevensonJ’ai été le Punisher. Salut !

Les scènes d’action ne sont pas mauvaises mais souffrent du syndrome des films d’action nuls de ces dernières années : on édite tellement les mouvements qu’on a pas le temps de savourer les mouvements en question. Toutes les deux secondes c’est un nouveau plan sur la scène d’action. Ce n’est pas en me faisant croire qu’il se passe énormément de choses à l’écran que ça me divertit pour autant ! Néanmoins, c’est moins dérangeant que dans un Taken 3 par exemple. Les chorégraphies des combats sont également un peu plus travaillées. Ce n’est pas la panacée, mais on en arrive à un point où il faut vraiment se contenter du minimum syndical avec Le Transporteur : Héritage.

Évidemment, c’est un film Europacorp donc ceux qui n’aiment pas les placements produits grossiers dans un film risquent d’en avoir pour leur argent : on aurait pu me dire à la fin que tout le film était en fait une immense pub pour Audi, je l’aurais cru. Pourquoi avoir placé l’histoire du film en 2010 sinon ? Aucune idée. Surtout que les modèles des téléphones utilisées sont de toute dernière génération donc … Encore un point dans l’histoire qui n’a simplement aucun sens.

Luc Besson– Non mais ça c’est très simple, je n’ai pas capté que 1995 + 15 ça faisait 2010 … Je voulais juste faire un saut de 15 ans pour l’histoire parce que j’aime bien le nombre 15.

Bref, vous l’aurez compris : Le Transporteur : Héritage n’a strictement aucun intérêt. L’histoire ne tient pas une seconde debout, l’acteur principal n’est pas Jason Statham, l’action n’a rien de mémorable. Il ne vaut même pas la peine de le voir si il passe à la télévision. Luc Besson et ses productions Europacorp nous fournissent ce qu’ils font de mieux : de l’action sans cervelle, mal filmée et n’ayant aucun intérêt. Ce reboot n’a aucune raison d’exister étant donné que personne n’avait demandé un reboot à la trilogie originale. Ne perdez pas votre temps avec ce truc !

Merci à vous d’avoir lu cette critique, j’espère que cela vous aura plu bien évidemment. Si vous voulez vous tenir au courant des autres sorties d’article sur le site, n’hésitez pas à rejoindre la page Facebook (ICI). D’ici là, portez-vous bien !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.