Review : Le Labyrinthe – La terre brûlée

Peu de personnes doivent s’en souvenir donc je vais le rappeler ici tout de suite histoire que vous sachiez dans quoi vous allez vous embarquer avec cet article : dans mon top 5 des pires films de 2014, j’ai mis Le Labyrinthe à la deuxième position. Cela peut sembler un peu dur, mais ce film m’avait simplement énervé. C’était la représentation parfaite de cette mode d’adapter des romans pour adolescentes au cinéma pour essayer de tirer profit de l’énorme succès de la saga Hunger Games. Peu importe si les bouquins en question valent réellement la peine d’être adaptés. Le Labyrinthe est un film que je trouve vraiment stupide, que ça soit dans son concept, ses personnages ou son univers. C’est un mélange de tellement d’éléments de tellement de sagas sans pour autant avoir sa propre saveur, sa propre substance. C’est simplement une réunion d’éléments qui semblent plaire aux adolescentes en ce moment.

Forcément, le film a eu du succès puisque nous avons depuis quelques semaines Le Labyrinthe : La terre brûlée dans nos salles. Et ne vous en faites pas, le troisième opus Le Labyrinthe : Le remède mortel sera également dans nos salles en 2017 ! Mais avant de parler de la fin de la saga, parlons de ce second opus. Parlons des événements se passant après le départ du labyrinthe de Thomas et ses amis. Il est temps de parler de la suite ! Est-ce qu’il entrera dans le top 5 des pires films de 2015 ? C’est limite le seul suspense que je peux vous accorder concernant cet article car vous savez d’avance que je ne peux décemment pas vous conseiller de le voir. Faisons avec le peu que l’on a avec nous hein !

LeLabyrinthe-LTB_CampJ-120x160.indd

On peut vous faire croire que Le Labyrinthe : La terre brûlée nous raconte l’histoire des survivants du labyrinthe qui échappent une nouvelle fois à la société maléfique WICKED pour s’enfuir vers les montagnes. Le problème pour eux est qu’ils devront travers la terre brûlée, terrain ô combien mortel pour n’importe qui. Quand en plus le virus Braise transforme n’importe qui en une espèce de zombie, ils vont vite se rendre compte que l’épreuve du labyrinthe n’était rien en comparaison à ce qui les attend maintenant.

On peut vous dire que c’est ça le scénario, mais je vous le dis : en réalité le film est à propos de la passion de Thomas pour la course qui se détériore. Parce que bon sang dans ce film les personnages ne font que ça : courir. On pourrait d’ailleurs limite résumer le film sur ça ! Ils courent pour s’échapper du complexe de WICKED, ils courent dans le désert, ils courent pour échapper aux zombies, ils courent en direction des montagnes, ils courent pour échapper à la foudre, ils courent pour échapper à WICKED encore une fois, ils courent pour rejoindre la résistance et enfin, ils arrêtent de courir. C’EST TOUT !

Bon sang mais quel film de merde ! La vache qu’est-ce qu’il n’y a rien dans ce truc ! C’est pas croyable qu’un film aussi creux que ça puisse marcher au box-office. Il n’y a rien dans ce film, du vide, NADA ! L’histoire de cette suite passe son temps à faire exactement la même chose que dans le premier film : on fait retenir des informations juste pour faire trainer l’histoire, alors qu’il n’y a pas d’histoires ! Voici l’exemple typique d’une scène du film quand ils ne sont pas en train de courir :

– Je me souviens d’un truc du passé qui pourrait faire avancer l’histoire.
– C’est quoi ?
– J’ai pas trop envie de le dire maintenant …
– Pourquoi ? Je veux dire, on ne sait pas du tout ce qu’il se passe ici parce qu’on nous a enlevé nos souvenirs. C’est au contraire le moment parfait pour nous balancer un max d’infos pour qu’on sache enfin ce qu’il se passe !
– Bon ok … non je dirais plus tard en fait !
– Bordel ! Dis maintenant les trucs !
– Ok … en fait

*EXPLOSION OU ÉLÉMENT PERTURBATEUR ÉVIDENT*

– Il faut absolument qu’on courent une nouvelle fois ! On adore courir ! Je te dirais ton truc quand on aura fini de courir.
– Bordel …

Seulement on apprend jamais rien, on passe notre temps à nous manger des phrases du genre « ce que tu as fait dans le passé blablabla, tu es super important Thomas, le monde entier gravite autour de ta pomme » sans jamais avoir le fin mot de l’histoire. C’est quand même énervant ! Je suis tout à fait pour les films qui ne nous expliquent pas tout. Que l’on laisse libre l’interprétation de ce que le film nous livre est une bonne chose que j’apprécie la plupart du temps. Mais ici c’est de la rétention pure et simple d’informations ! Comment voulez-vous qu’on s’intéresse à ce qu’il se passe dans ce putain d’univers quand on nous dit que dalle juste pour le plaisir de nous dire que dalle ! On ajoute des scènes d’action ça c’est certain, mais alors niveau histoire c’est juste du que dalle pendant 2 heures … Et c’est énervant. Devoir se taper 2 films qui racontent que dalle pour avoir un semblant de conclusion dans un troisième film est juste énervant. Surtout quand les 2 films en question sont à ce point mauvais. Comment voulez-vous qu’on en ait quelque chose à carrer de la conclusion quand les 2 premiers tiers de l’univers exposés sont ennuyeux et stupides à souhait ?

CastingOn retrouve tous nos personnages préférés ! Thomas, le chinois … la fille … Les autres aussi … Ils ont une chouette personnalité. Dommage qu’on ne la voit pas dans le film.

Qui dit nouvel opus dans une saga, dit nouveaux personnages. Je ne vous parlerais pas des anciens personnages puisqu’ils sont tous aussi transparents les uns que les autres. C’est simple : à part Thomas, les autres sont juste là pour être là. Le chinois ? Il court et tente des blagues parfois, mais les rate toujours. Newt ? Le gars doit avoir peut-être 5 répliques à tout casser dans tout le film. L’héroïne je n’en parle même pas tant elle est transparente, et les autres j’aimerais en parler, mais impossible de me souvenir de leurs foutus noms avant même la fin du film tant ils sont invisibles. Fantastique moyen de nous faire nous attacher aux personnages et à ce qui leur arrive … Du coup, concentrons-nous sur les petits nouveaux, ça sera plus simple.

Et … C’est également une cata de ce côté. Les nouveaux personnages sont ici de deux types : de nouveaux transparents dont on oublie le nom au bout de deux minutes (comme l’ado qui aide le groupe à s’échapper … Il est utile là, puis ensuite pouf, disparu dans les méandres de l’inutilité où il rejoint les autres amis de Thomas) ou alors des clichés ambulants. De ce côté, on a quelques beaux spécimens, notamment notre bon vieux Littlefinger qui a décidé de partir de Westeros entre deux saisons de Game of Thrones pour rejoindre le casting de la saga du Labyrinthe. Pour ceux qui ne regardent pas cette série, le personnage de Littlefinger a pour plus grosse caractéristique d’être une véritable petite enflure. Du coup, voir que sa caractéristique dans Le Labyrinthe : La terre brûlée est d’être une véritable petite enflure n’est pas vraiment surprenant. Du coup, le twist comme quoi c’est un enfoiré n’en est pas vraiment un.

Qu’on ne vienne pas me dire que c’est facile à dire vu que je regarde Game of Thrones. Mais même sans ça, l’histoire est tellement remplie de clichés que ça en est ridicule. Tous les twists qu’on essaye de nous montrer comme étant des twists sont tellement évidents qu’on les devine plusieurs minutes avant la fameuse révélation. Quand en plus les révélations en question sont inintéressantes, ça rend le tout encore plus énervant. Wahou, Thomas avait trahi WICKED. C’est super on le sait depuis un bon moment. Ouais mais en fait le twist c’est que c’est lui qui a aidé la résistance. Super, on aligne deux pièces de puzzle et on avait la réponse avant même que tu nous le dises film. Génial. Ça valait vraiment le coup de te voir cavaler pendant 2 heures à travers le désert. SUPER.

LittlefingerJe ne me souviens pas de son nom dans le film (comme quasiment tous les autres personnages). Mais il est tellement comme dans Game of Thrones que je l’appellerais Littlefinger dans tous les cas.

Du coup, quand on enlève tout ce qui ne va pas dans le film, que reste t-il ? Le design des zombies est plutôt pas mal. Et quelques décors sont pas trop dégueulasses. Mais c’est tout. Ce film n’est qu’une succession d’événements qui ne tiennent pas une seule seconde debout si on y réfléchit plus de 3 secondes, les personnages n’ont soit aucune personnalité, soit sont des clichés ambulants, et l’univers n’a aucun intérêt. C’est juste un mélange de 150 trucs qu’on a déjà vu 150 fois, sans rien avoir à proposer derrière. La saga a au moins la décence de ne pas transformer son ultime film en 2 films comme Hunger Games ou Divergente, mais au fond c’est parce qu’il n’y a tellement rien à exploiter que faire trainer du néant sur 2 films serait une mission bien trop compliquée, même pour le plus aguerri des réalisateurs. Le Labyrinthe : La terre brûlée ? Les deux seules choses qui ont été brûlées ici sont mon intérêt et le script du film, tant le tout se résume en 1 post-it si on écrit pas trop gros. C’est tout. Je ne pensais pas dire ça un jour mais … Les adolescentes méritent des films de meilleure qualité que ça. Et Le Labyrinthe est médiocre.

DésertOn peut voir dans cette image le désert. Que ça soit dans les décors ou alors dans la personnalité des différents personnages.


Qu’on ne vienne pas me dire que je ne suis pas la cible du film. J’en ai parfaitement conscience. Mais ce n’est pas parce que ce film n’est pas pour moi que la cible du film doit se contenter de cette médiocrité pour autant. Du coup plus j’y réfléchis et plus j’hésite à voir si il pourrait entrer dans mon top 5 des pires films de l’année. Les déceptions et daubes sont nombreuses cette année, très nombreuses. Je ne sais pas si il réussira à entrer dans ce top, mais je vous l’assure en tout cas : il est dans les bas-fonds de 2015 sans hésiter.

Si vous êtes d’accord avec moi ou si vous voulez m’expliquer dans un roman sur Facebook à quel point je n’ai pas compris le message caché derrière ce film, n’hésitez pas à rejoindre la page Facebook du site justement. Les commentaires sont également là pour ça. Je ne me la joue pas Allociné en plus, je laisse tout, même les gens qui ne sont pas d’accord avec ce que je pense ! Cé ti pa bo la démocratie.

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

1 commentaire sur “Review : Le Labyrinthe – La terre brûlée

  1. Je vais être direct, l’histoire est inintéressante et les personnages sont vides (Teresa et Newt).
    Heureusement, il y a de nouveaux décors, ça bouge, ça voyage, il y a de l’action.
    Bref, c’est pas extraordinaire mais ça se laisse regarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.