Review : Le Hobbit – La bataille des cinq armées

Nous y sommes enfin arrivés. Peter Jackson, réalisateur attitré de l’univers de l’écrivain Tolkien au cinéma, nous sort son oeuvre finale. On pourra sans doute beaucoup le comparer avec Georges Lucas et sa double (bientôt triple) trilogie Star Wars, tant il a marqué la pop-culture avec ses films. Cette comparaison tient aussi du fait que comme pour Star Wars, cette nouvelle trilogie ne fait clairement pas l’unanimité, surtout si on la compare à la trilogie originale, jugée supérieure à tous les égards.

Je l’avoue, je suis de ceux qui préfèrent largement la trilogie du Seigneur des Anneaux à la trilogie du Hobbit. Je n’ai pas détesté le Hobbit, mais si on me proposait de me faire un marathon Le Seigneur des Anneaux en version longue, ou un marathon Le Hobbit en version longue, je n’hésiterais pas une seule seconde à ramener un pack de bières fraiches pour le premier choix ! Cependant il faut rendre à Peter ce qui appartient à Peter, sa seconde trilogie est quand même un vrai succès à chaque sortie, qui fait exploser les compteurs. Sans doute la plus grosse attente de cette fin d’année 2014, le dernier opus intitulé La bataille des cinq armées marque la fin de la trilogie le Hobbit, la fin de l’univers du Seigneur des Anneaux au cinéma, ainsi que la fin d’une aventure de 15 ans pour un homme : Peter Jackson.

Comment termine le tout ? Sur une délicieuse note qui nous donnera à nous, pauvres fans que nous sommes, de la nostalgie car nous ne replongerons plus en Terre du milieu, ou au contraire nous finissons sur une note amer qui nous fait dire qu’il était temps qu’on sorte de la Terre du milieu parce que cela devenait un peu n’importe quoi ? RÉPONSE MAINTENANT !

 

Affiche Le Hobbit

 

Qu’est-ce que nous raconte le chapitre final ? Le dragon Smaug est déchaîné, il veut se venger de l’affront qu’il a subit de la part de la compagnie des nains et décide donc de détruire Lacville. Après une bataille destructrice, une autre s’enclenche, bien plus meurtrière encore, annonciatrice du retour d’un mal caché depuis longtemps : la bataille pour le contrôle de la montagne libre. Plusieurs armées vont se retrouver au pied de cette montagne pour se battre et en prendre le contrôle.

Alors autant dans les précédents Hobbit il n’y avait pas énormément d’action, autant ce film ce n’est que ça ! Peter Jackson nous balance un énorme bouquet final en nous balançant dans le film le plus court de la saga (seulement 2h30, ridicule en comparaison des autres épisodes !) énormément de moments de bravoures et de l’action à ne plus savoir quoi en faire. C’est simple : c’est l’opus du Hobbit le plus divertissant des 3 ! Et si je devais résumer le tout en un seul mot, cela serait simple : épique. Car oui messieurs dames, en dépit de la qualité certes inférieure de cette trilogie en rapport à la trilogie originale, ce film est la définition du mot épique. Des scènes de combat grandioses, des duels hyper intéressants à suivre, des décors à vous faire décrocher la mâchoire … On rajoute à tout ça de la bonne musique qui envoie du lourd, et vous obtenez une bataille des cinq armées. C’est pas sorcier n’est-ce pas ? La recette est simple, et pourtant tellement maitrisé ici que le Peter Jackson il doit en faire des jaloux !

La bravoure, l’action, ça le Peter il sait faire, et avec maestria. Par contre, pour le reste, ça coince un peu quand même …

 

SmaugComment ça je suis dans le film 5 minutes ? Mais le deuxième film il reposait uniquement sur moi sans déconner ! Tu te fous de moi ?!

Parlons déjà du problème principal du film : son découpage. Alors je ne sais pas si il s’agit de la décision des producteurs ou de Peter Jackson lui-même, mais c’est un vrai problème ici. Quand on a le dragon Smaug juste là pour 5 minutes alors qu’il a fallu une année entière d’attente pour le voir à l’action, c’est un vrai problème. Toute cette scène aurait dû être le final du second film, et pas juste l’introduction du troisième … Le troisième opus aurait uniquement dû se concentrer sur cette fameuse bataille des cinq armées. Et quand on voit que cet opus ne propose quasiment que de l’action, il était vraiment possible en enlevant tout le gras inutile de la trilogie qu’on avait un beau projet en deux films, comme cela était prévu normalement. Bref le Hobbit, tu crains un peu de ce côté !

Le second soucis majeur selon moi : quand on parle de l’amour, le Peter il est un peu pas fin du tout. Bon sang mais que cette histoire « d’amour » entre Tauriel et Kili est ringarde ! Les personnages n’ont aucun développement ce qui rend leur histoire vraiment sortie de nulle part. On ne s’y intéresse pas, on y croit pas une seule seconde. Quant aux dialogues sur l’amour … Plus bateau que ça, tu meurs ! Donc si jamais dans ses prochains films, Peter touche à la question de l’amour, va falloir qu’il nous trouve un dialoguiste qui envoie plus que ça, parce que là c’était vraiment ras des pâquerettes !

Dernier point et sans doute le plus important : il faut arrêter avec le fan service deux minutes. Bien sûr que voir Legolas est super pour les fans, mais est-ce que l’avoir vu dans ces films lui a vraiment rendu justice ? Parce que je n’y ai vu qu’un personnage totalement invulnérable qui n’apporte rien au récit. Le top du top de ce côté reste quand même une fameuse scène entre lui et son père où on lui conseille d’aller voir un certain personnage célèbre, là pour ma part j’étais juste blasé. Donc un peu de fan service comme le fait qu’on parle de Gimli oui, là c’était vraiment trop. Et c’est quoi ce bordel avec ses yeux ?!

Legolas– Ouais c’est vrai ça, c’est quoi le bordel avec tes yeux ?
– Comment ça ?
– Dans la trilogie du Seigneur des Anneaux, tu as des yeux marrons, ici ils sont bleus fluo ! Tes cheveux sont plus blonds aussi d’ailleurs !
– Je ne sais pas de quoi tu parles, Dracula.
– Oh ça c’est bas, vraiment bas.

On y ajoute une conclusion un peu trop expéditive et on obtient un résultat globalement pas terrible. C’est dingue ça, le Peter soit il nous fait une fin bien trop longue et super ennuyeuse pour Le Retour du Roi, soit il nous fait une fin bien trop rapide ce qui nous empêche de la savourer comme ici ! Au bout d’un moment faut viser l’équilibre, pas un extrême ou l’autre.

Malgré tout, je pense que cet épisode est le meilleur de la trilogie du Hobbit pour tout ce côté épique qu’il manquait aux deux autres opus. C’est d’ailleurs le seul des 3 où je ne me suis pas ennuyé un seul instant ! Pour un film de 2h30, c’est fort ! Le personnage de Thorin est aussi très intéressant dans ce film, et aurait eu mérite à être encore plus développé (si on avait fait un découpage correct par exemple *sifflote de manière accusatrice*). Bref, pour les fans, je vous le conseille très fortement vous allez y prendre votre pied !

Pas contents !Vous allez nous manquer Tho … Et Ki… Merde, je ne me souviens d’aucuns de vos noms, j’en avais jamais rien eu à carrer de vous.

Non, la trilogie du Hobbit n’est pas aussi bonne que la trilogie du Seigneur des Anneaux. Oui, il y a beaucoup de problèmes avec cette trilogie. Mais pourtant je n’ai que de l’amour et du respect pour Peter Jackson. Ce dernier a réussit un impossible défi : donner vie à l’univers de Tolkien au cinéma. Il a réussit ce défi et pour ça, je ne pourrais jamais que le remercier. Cette trilogie ne tiendra sans doute pas sur le temps en comparaison à son grand frère, mais il a réussit à faire une prélogie qui n’amène pas trop de problèmes scénaristiques et logiques en lien avec la quête du Seigneur des Anneaux. Une trilogie qui nous aura refait plonger une ultime fois en Terre du milieu, parmi les elfes, les orcs, et ce petit peuple des hobbits. Rien que pour ça, le film vaut le coup d’être vu au cinéma.

Merci monsieur Jackson, notre voyage dans l’univers de l’écrivain Tolkien est désormais terminé. Et tout s’est bien passé malgré 2-3 couacs grâce à vous. Vous pouvez être fier de votre oeuvre !

[youtube width= »600″ height= »365″ video_id= »aRGTHLNNEOc »]

Si vous voulez parler de cet article ou du film en général, n’hésitez pas à commenter. Vous pouvez également rejoindre la page Facebook (ici) du site si ce n’est pas déjà fait ! Sur ce, les fêtes de fin d’année approchent, alors on prépare les repas et on va au cinéma rapidement avant de ne plus en avoir le temps !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

7 commentaires sur “Review : Le Hobbit – La bataille des cinq armées

  1. Totalement d’accord avec toi une fois de plus ! Peter Jackson nous a offert un pur chef d’oeuvre avec cette saga, et de la voir se terminer alors qu’on a vu tous les opus depuis la communauté de l’anneau jusqu’à la bataille des 5 armées au cinéma, ça fait comme un grand vide. Et je me suis mise à pleurer comme une idiote devant mon ordi quand j’ai vu le clip de la chanson que tu as mise : https://www.youtube.com/watch?v=q8ir8rVl2Z4 . Bref très bonne review comme d’hab ;).

  2. De toute façon, le meilleur instant reste le « Super Legolas Bros » sur le pont.
    Non sérieusement je suis plutôt contente du film et assez d’accord avec la critique. Après je n’ai pas lu les livres mais je trouve Bilbo plutôt absent au début (après c’est peut être normal).

    1. Ça c’était juste n’importe quoi sans déconner … Je veux bien croire qu’il est balèze, mais au bout d’un moment il y a un concept qui s’appelle la gravité.

      Et Legolas a démontré que lui la gravité, il n’en a rien à foutre.

      Pour Bilbo c’est normal, dans cette partie du livre il est également assommé pendant toute la bataille. Mais ouais, pour un film appelé « Le Hobbit », on aurait pu l’appeler « Thorin » ou « Legolas est là »

    1. J’ai versé une larmichette en écoutant la musique quand-même….
      C’est triste de se dire que c’est la fin de la Terre du Milieu :'(

Répondre à Greil Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.