Review : Le Dernier Chasseur de Sorcières

Soyons francs deux minutes : ce film ne faisait pas partie de mes grosses attentes de cette fin d’année. Je suis allé voir ce film parce que c’était ça ou Les Nouvelles Aventures d’Aladin donc pour moi le choix fut évident. Et puis j’étais légèrement intrigué. Non pas que je pensais voir un chef d’oeuvre du cinéma ni rien, mais il faut savoir que Vin Diesel est un très gros joueur de Donjons et Dragons (et ouais, la tête d’affiche de la saga Fast & Furious est un homme qui a ses passions geeks, comme nous tous !). Donc sachant ça, je voulais voir si il pouvait être bon dans un film de ce genre. Puis je voulais simplement un petit divertissement sans prise de têtes. Ce film était le choix tout indiqué. Il ne semble pas trop marcher au box-office et avec l’arrivée des mastodontes Spectre et Hunger Games : La révolte – Partie 2, ça risque de ne pas aller en s’arrangeant. Je me suis donc dis qu’il serait dommage de passer à côté uniquement pour cette raison et que je vous en parlerais.

Me voilà donc avec pour vous la review du Dernier Chasseur de Sorcières.  On troque les bagnoles pour une épée et l’immortalité, tout en gardant notre bon vieux Baboulinet (copyright Mozinor pour ce surnom fantastique) en tête d’affiche et c’est parti !

 

Le Dernier Chasseur de Sorcières

De quoi nous parle ce film ? Nous sommes il y a 800 ans, quand la peste tuait des millions de personnes à travers le monde. L’origine de cette terrible épidémie était en réalité une personne : la reine des sorcières. Un groupe de guerriers eurent comme mission de la tuer définitivement pour que la peste puisse arrêter de se répandre. Après un combat acharné qui coûta la vie à de nombreuses personnes, le guerrier Kaulder réussit l’impossible et tua la reine sorcière. Cette dernière décida de maudire son bourreau en le condamnant à la vie éternelle, lui qui souhaitait mourir après avoir vu la mort de sa femme et de son enfant. A notre époque, Kaulder maintient l’ordre entre les sorcières et les humains après un pacte entre les deux clans. Il est là pour tuer les sorcières qui ne respectent pas ce code. Quand l’un de ses plus anciens alliés se fait tuer par une sorcière, il compte bien mener l’enquête sur ce qui semble être un complot bien plus important que ce qu’il pouvait imaginer.

Je vais être franc avec vous : j’ai trouvé ce film vraiment sympa. Bon, jamais je ne dirais que c’était un chef d’oeuvre et je ne chercherais sans doute jamais à le revoir absolument. Mais avec un tel pitch de départ et un Vin Diesel en tête d’affiche, je me suis légèrement laissé influencer par mes préjugés. Je ne devrais pas. Après tout, j’aime le cinéma, je ne devrais pas m’empêcher de voir certains films juste parce que j’ai une légère impression sur sa qualité alors que je ne l’ai même pas vu. Mais je m’attendais à avoir un film dans la même veine que Dracula Untold, à savoir le bon gros divertissement sans cervelle. Et ne nous méprenons pas : c’est clairement ce que Le Dernier Chasseur de Sorcières nous propose. Mais il le fait plutôt bien, et c’est ça qui compte. Le petit plaisir coupable de cette fin d’année qui approche.

Commençons par le point principal : Vin Diesel qui ne joue pas le nyctalope (non, pas de références au Donjon de Naheulbeuk !) Riddick ou Dominic Toretto. J’avais un peu peur tout en restant intrigué par ce qu’il pouvait nous proposer. Et je suis vraiment satisfait de son rôle. Ce n’est pas une prestation majeure qui marquera d’une croix blanche sa carrière, mais il prend vraiment ce rôle au sérieux et ça rend le personnage plus intéressant. Car avec son immortalité, difficile de réellement s’inquiéter pour lui à un moment dans le film. Le mec sait tout, a tout vu et a tout connu. Comment se sentir investi avec un personnage comme ça quand on y pense ? C’était mission impossible et c’était couru d’avance, mais le personnage et l’univers sont suffisamment intéressants pour que nous, les spectateurs, restions assis sur notre siège jusqu’à la fin du film. Il joue son rôle sérieusement et ça rend le film meilleur. On aurait très facilement pu tomber dans la pitrerie avec des références et des acteurs qui ne se prennent pas au sérieux. Mais ce n’est pas le cas. Malgré quelques scènes remplies d’énormités, le casting reste globalement satisfaisant, et Vin Diesel assure bien son rôle. Du coup, le revoir dans des films d’héroïc fantasy me plairait bien !

 

CheveuxPar contre, les cheveux, tu laisses tomber. Plus jamais tu fais un truc comme ça. Ok, c’est que dans les flashbacks … Mais quand même !

Pour le reste du casting, rien de bien spécial à raconter. Nous avons notre bon vieux Elijah Wood qui vient faire un petit coucou et nous rappeler qu’il a toujours l’air d’avoir 15 ans et ce depuis … Bah depuis 15 ans … C’est vraiment quelqu’un de déstabilisant physiquement parlant. On parle du fait que Keanu Reeves ne vieillisse pas, Elijah Wood devrait également avoir sa place dans ces rumeurs du net ! La très charmante sauvage Rose Leslie de Game of Thrones vient également jouer les alliés et nous rappeler qu’elle manque beaucoup aux fans de la série. Pas uniquement parce qu’elle était très charmante évidemment … Mais il faut reconnaître que ça compte.

Pour finir on peut ajouter un Michael Caine qui … qui tourne dans énormément de films en ce moment. L’âge avancé, il doit sûrement enchaîner pour se remplir les fouilles. Mais ça ne me dérange pas, c’est un excellent acteur après tout.

TRIOLe Seigneur des Anneaux c’était quand même vachement mieux que Game of Thrones.
– You know nothing, Elijah.
– Calmez-vous tous les deux. Je suis un arbre dans les Gardiens de la Galaxie. Et sinon Elijah, tu as quel âge ?
– 34 ans. Pourquoi ?
– Putain … Tu me fais flipper sérieusement. Tu as la même tête que dans Retour vers le Futur 2

L’univers du film est vraiment pas mal. Il y a une mythologie suffisante pour qu’une suite puisse être envisagée. Et sincèrement, ça ne me dérangerait pas. Ce n’est pas le film du siècle, mais c’est un film honnête sur la marchandise : il est là pour nous divertir pendant un peu moins de 2 heures et il réussit son boulot. Les scènes d’action sont plutôt bonnes (sauf le combat final qui est un peu trop expédié à mon goût), la réalisation fait son boulot et les personnages sont crédibles. Puis voir Vin Diesel dans autre chose qu’une bagnole fait un peu de bien je dois l’avouer. Le film ne marquera sans doute pas les mémoires et se fera écraser au box-office, mais si jamais vous tombez dessus, laissez-lui sa chance, vous pourriez passer un bon moment. Le petit film fantastique honnête et sans prise de tête. Il est aussi bien meilleur que ce foutu labyrinthe de mes deux ! Il ne vaut sans doute pas le prix d’une place de cinéma, mais à louer ou à mater sur Netflix … Il vaut le coup.


J’arrive dans les prochains jours avec une review en avant-première de Babysitting 2 qui sortira dans nos salles le 2 décembre … Puis vous vous doutez bien que le 11 novembre est un jour extrêmement important. Bon ok, l’armistice de 1918 tout ça tout ça … Mais surtout c’est la sortie de Spectre ! … Oui, dans l’Antre du Greil, on a vraiment le sens des priorités et de la demi-mesure.

L’envie de se tenir au courant vous titille ? Pas de soucis, on parle pas mal sur la page Facebook du site que vous pouvez joindre ici. Les commentaires sont également là pour être utilisés. Et je ne suis pas possédé par Webedia donc promis, pas de censure ! C’est pour moi ce troll gratuit contre eux, ça me fait plaisir c’est offert par la maison. A la prochaine !

 

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.