Review : Jurassic World

Si il y a bien une chose que tout le monde peut dire sur Jurassic World, c’est que ça a été un enfer. Cela fait des années qu’on voit des tonnes de news sur les problèmes d’écriture, les gens derrière le projet qui se désistent les uns après les autres … Mais malgré tout ça, le projet fut finalement relancé pour sortir dans nos salles de cinéma à travers le monde. Ça y est, c’est inévitable : Jurassic Park connait aujourd’hui son quatrième opus. Opus qui se veut être une suite directe du premier sans compter les événements des deuxième et troisième films. Ce qui est finalement complètement con et pas justifié pour un sou car les événements du Monde Perdu : Jurassic Park 2 et de Jurassic Park 3 pourraient très bien avoir eu lieu que ça n’aurait absolument aucune influence sur l’histoire racontée dans Jurassic World. Un peu bizarre quand même …

Et vous allez voir que ce n’est pas la seule chose bizarre dans Jurassic World. Mais assez parlé, il est temps de commencer cette review !

Affiche Jurassic World

 

De quoi nous parle Jurassic World ? Ça y est, le rêve de John Hammond est bel et bien une réalité : le parc est ouvert au grand public et est un immense succès. Depuis une vingtaine d’années maintenant, le public vient visiter le parc rebaptisé Jurassic World pour visiter Isla Nubar et voir des dinosaures en chair et en os. Malgré ce succès, l’envie du public d’en prendre toujours plein les yeux a poussé la création d’un nouveau dinosaure crée de toute pièce par l’homme : l’Indominus Rex. Plus grand, plus dangereux, plus intelligent … C’est le prédateur suprême. Quand il réussit à s’échapper de son enclos, tout est mis en place pour empêcher ce monstre de tuer toute forme de vie sur l’île.

Bon … Je vais être franc avec vous : Jurassic World m’emmerde. Non pas parce que je me suis ennuyé devant le film, loin de là ! Mais j’ai un soucis avec ce film au niveau de la rédaction de cette critique. D’habitude, je sais si j’ai aimé ou non un film, puis je vous explique avec mes mots ce que j’en ai pensé, avant de vous le conseiller ou non. Mais ici avec Jurassic World, c’est plus compliqué parce que j’ai beau avoir passé un bon moment en salle, il y avait tellement de petites choses qui n’allaient pas que je suis constamment mitigé. Il faudrait limite que je le revois une seconde fois pour avoir un avis plus tranché. Donc je vais vous dire ce qui m’a plu, mais aussi ce qui m’a carrément emmerdé. Et de cet article vous en tirerez le conseil que vous voulez mais si je dois vous dire une chose : allez le voir pour être fixé. Vous pourriez trouver ce film carrément génial ou alors carrément débile. Dans tous les cas, vous auriez raison. Si je devais résumer en une phrase ce que je pense de Jurassic World ? « Ça va … Ça passe … Mais c’est pas fou. ».

 

Indominus« Ais un avis tranché et définitif putain de merde !! »

Commençons par les bons points, car il y en a quand même pas mal. La nostalgie est quelque chose de vraiment puissant, donc la première demi-heure du film c’est juste du plaisir en barres. Nous retournons sur l’île, nous visitons ce qu’elle est devenue aujourd’hui … C’est simple, nous sommes comme cet enfant de 11 ans : les yeux brillent, on revoit le parc que l’on a connu il y a 22 ans dans un des plus grands blockbusters de tous les temps. Le thème musical résonne et c’est un plaisir absolu pour les oreilles, mais aussi pour les souvenirs. De plus, le film pousse le bouchon plus loin en truffant le film de clins d’oeil de partout. Certains diront qu’il y en a trop et je suis d’accord, mais il n’empêche que certains de ces clins d’oeil font énormément plaisir. Ce n’était pas fait dans la finesse, mais pour les fans de Jurassic Park, ça fait plaisir de revoir tout ça en 2015.

D’ailleurs, la grosse déception : je voulais mon apparition de Jeff Goldblum. Il n’y a pas eu de Jeff Goldblum dans Jurassic World, alors je suis triste. Si des suites sont prévues, sérieusement Hollywood, faites pas les cons et faites revenir Jeff Goldblum. Juste pour une scène ou pour un vrai rôle. Mais faites le revenir. Revoir le docteur Wu ou Masrani c’est super … Mais Ian Malcolm quoi … A la limite, Sam Neill aussi vu qu’il ne fait plus grand chose !

Jeff GoldblumTandis qu’à votre droite vous pouvez voir un troupeau de Goldblumosaurus pour servir de clin d’oeil au premier Jurassic Park.

Autre bon point du film : les effets spéciaux. Il est évident que l’époque des animatronics est terminée et on peut regretter tout ça. Mais même si il ne s’agit que d’effets spéciaux, on y croit. Quand on voit des vélociraptors courir dans la jungle, on y croit. L’impression de grandeur est bien présente et la réalisation aide vraiment à nous montrer ce décalage entre l’homme et le dinosaure. Le nouveau dinosaure crée pour le film est également une bonne réussite. Alors oui, c’est un T-Rex en plus grand avec juste un changement de couleur, mais elle ne fait pas tâche en comparaison avec les autres dinosaures. L’Indominus Rex est une bonne nouveauté alors bien joué aux personnes qui ont crée le design de la créature.

Le dernier bon point du film se retrouvera aussi dans les mauvais points donc on essaye de suivre. Même si l’histoire de Jurassic World est vraiment classique, il y a une vraie critique du système hollywoodien sous-jacente. Alors venant d’un blockbuster aussi programmé pour réussir au box-office, cela peut sembler un peu hypocrite. Mais je trouve ça d’autant plus couillu justement ! Donc félicitations aux scénaristes du film qui ont fait un bon travail dans cette seconde lecture du film. La critique de la façon de penser des producteurs, le besoin d’en faire toujours plus dans ses blockbusters pour plaire au public et comment cela peut au final nuire à l’industrie … Cela fait du bien d’avoir ce genre de message qui va à la fois parfaitement avec le film dans son histoire, mais aussi pour parler de manière plus générale au spectateur.

Chris Pratt et sa team– Woo on se calme les gars ! Je vous jure que c’est vous mon équipe ! Les Gardiens de la Galaxie c’est juste pour passer le temps ok ?!

Entrons maintenant dans les mauvais points du film. Et cela m’emmerde de dire ça car cela inclus Chris Pratt qui est un acteur que j’adore (c’est Andy dans la série Parks and Recreation quand même !!) mais il faut le dire : les personnages du film ne sont vraiment pas glorieux. Le duo de héros qu’on nous offre avec Chris Pratt et Bryce Dallas Howard (ou comme j’aime l’appeler : pas Jessica Chastain) est tellement classique qu’on s’en fiche complètement. C’est triste car Chris Pratt est quelqu’un de très charismatique mais ici, on nous offre un personnage un peu trop macho et surtout qui n’a aucune originalité pour lui. Pas Jessica Chastain est une femme très charmante et une bonne actrice, mais son personnage est également d’un classique assez triste. La femme qui ne pense qu’à son travail au point d’en délaisser sa famille … Vu, vu et revu.

On a également le duo des gamins et même si le plus petit des deux est rapidement agaçant, je trouve qu’il faisait moins le gamin qui savait tout que celui de Jurassic Park. Il a les connaissances mais il n’étale pas sa science à tout bout de champs pour montrer qu’il sait quelque chose. Le plus grand est un ado qui a peut-être 2 expressions donc sérieusement, aussi vite vu, aussi vite oublié celui-là.

Les autres personnages, ils ne sont que des fonctions. Vincent D’Onofrio est là pour être le salopard, Omar Sy est là pour être le pote de Chris Pratt (il est d’ailleurs peu utile dans le film, mais il a plus de 2 répliques donc c’est quand même cool de le voir continuer à se faire son petit nid à Hollywood), Jake Johnson est là pour être le comique de service … Bref, tous les personnages nécessaires dans un blockbuster lambda quoi. Alors quand on essaye de nous créer une relation amoureuse entre les deux héros, on ne comprend pas pourquoi ils devraient être ensemble. Ils sont complètement différents … Ils sont ensemble parce que le script le dit, peu importe si il n’y a pas d’alchimie entre les deux.

Mâle alpha– Moi mâle alpha, moi prendre tout le temps la pose pour que femelle lambda tombe amoureuse de mâle alpha.
– Moi femme lambda, je tombe amoureuse du mâle alpha car mâle alpha prend la pose et dit des trucs avec un air sérieux.

L’autre soucis est comme je le disais plus haut le script. Le principe même de créer de nouvelles attractions pour attirer le public est une bonne idée sur le fond … Mais les gens continuent d’aller au zoo alors qu’on ne crée pas de nouveaux animaux tous les ans. Pourquoi on devrait créer un nouveau dinosaure pour attirer du monde ? Surtout quand on voit tout le temps à quel point le parc est un immense succès tant il est rempli ! C’est un détail mais ça me tracassait tout le long du film. L’autre point qui m’emmerde dans ce script est que tous les événements malencontreux du film ont lieu à cause de la débilité d’un personnage ou d’un autre.

Autre vieille façon de créer du suspense dans le film : on révèle au fur et à mesure de quoi est composé l’ADN de l’Indominus Rex. Mais il n’y a aucune réelle raison pour laquelle on cache ces informations aux héros. Donc forcément quand on se tape un twist en apprenant une nouvelle capacité de la créature, on se dit que ça ne serait pas arrivé si on avait dit au début de quoi elle était capable … C’est du détail encore et on peut croire que je chipote, mais quasiment tout le film repose sur ce principe donc quand le script est aussi boiteux, ça m’emmerde.

Il n’empêche que cela reste un divertissement très calibré et très lisse qui fait son travail. Seulement, quand on fait suite à une tuerie qui a marqué toutes les mémoires dans les années 90, ça n’est pas suffisant. On aurait été en droit de réclamer plus. Cependant je le trouve meilleur que les autres suites de Jurassic Park. Donc je ne peux pas vous le conseiller ou vous le déconseiller. Il y a pas mal de choses qui m’ont plu en tant que grand fan de Jurassic Park, mais aussi pas mal de choses qui m’ont trop emmerdé pour être emporté dans la nostalgie. D’ailleurs il faudrait presque la critique de quelqu’un qui n’a pas vu Jurassic Park pour qu’il voit Jurassic World sans avoir connaissance de l’histoire générale. Je pense que cela serait vraiment intéressant comme point de vue.

Mais en ces temps où il n’y a pas beaucoup de grosses nouveautés dans les salles, donnez-lui sa chance. Vous pourriez adorer comme vous pourriez détester. Pour moi c’est entre les deux. Il est correct, je ne me suis pas ennuyé … Mais ça ne va pas plus loin que ça. Et en tant que fan, j’en attendais peut-être trop ce qui me laisse cette impression de déception. Si suite il y a (et il y a de grandes chances qu’on ait une suite), j’espère vraiment que le résultat ne sera pas autant en demi-teinte et touche l’aura qu’a la saga Jurassic Park. Aura déjà bien endommagée par les précédentes suites.

RéactionLa réaction de Jeff Goldblum quand il a vu qu’il ne serait pas dans Jurassic World.

Comme à mon habitude, je vous encourage toujours à rejoindre la page Facebook de l’Antre (ICI) pour commenter et qu’on discute du film ou d’autres films d’ailleurs. Vous vous tiendrez au courant des diverses sorties d’articles et autres projets dans le futur en plus de critiques exclusives, donc n’hésitez pas !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

2 commentaires sur “Review : Jurassic World

  1. Perso je l’ai ADORE DE FOUUUUU !!!

    J’ai peut-être été trompée par la nostalgie aussi certes….
    Mais pour moi c’était un vrai moment de fou furieux de folie !!! *0*

    UNE TUERIE !!

    Même si pour moi il as manqué de « course poursuite » à la Jurassic Park
    Genre je me cache pour ne pas qu’il me bouffe mais enfait il est trop rapide donc je suis mort.

    Il y avait aussi des moments WTF que je n’ai pas compris…

    SPOIL ! SPOIL !SPOIL !SPOIL !SPOIL !SPOIL !SPOIL !SPOIL !SPOIL !SPOIL !SPOIL !SPOIL !SPOIL !SPOIL !SPOIL !SPOIL !SPOIL !SPOIL !SPOIL !SPOIL !

    Genre le combat entre le T-Rex et l’Indominus Rex.
    (petite larmichette quand je l’ai vu d’ailleurs, tellement heureuse^^)

    Il lui défonce la tronche, il se barre et tout le monde il est content ? tout le monde il est soulagé ?
    Alors que c’est quand même un T-REX EN LIBERTE !!
    La base des 3 premiers films c’est quand même d’empêcher le T-Rex de bouffer tout le monde et là dans celui-là c’est pas grave ? oO

    FIN DU SPOIL !FIN DU SPOIL !FIN DU SPOIL !FIN DU SPOIL !FIN DU SPOIL !FIN DU SPOIL !FIN DU SPOIL !FIN DU SPOIL !FIN DU SPOIL !FIN DU SPOIL

    Après contrairement à toi j’ai vraiment bien aimé le rôle de Chris Pratt dans ce film….je ne l’ai pas trouvé si macho d’ailleurs….

    « on ne comprend pas pourquoi ils devraient être ensemble. »
    C’est facile, tout le monde aimeraient être avec lui…… :3
    Perso j’aime bien le couple, c’est justement le fait qu’ils n’aies rien en commun qui est cool et qui du coup n’est pas commun.

    Après comme tu l’a dit étant fan de Jurassic Park à la base, je ne peux pas être très objective….
    Je suis forcément déçue car on garde (la forte) image du block buster et je suis carrément trop satisfaite car il reste un Jurassic Park quand même x)

    Il est clair qu’il y auras un 2e Jurassic World, pour mon plus grand plaisir !!

    Enfin bon simplement pour ceux qui hésiterais (ou non d’ailleurs) allez le voir !
    Car même si vous ne ressortez pas avec l’envie de le revoir vous allez dans tout les cas passer un super moment ! 🙂

    1. J’ai adoré tous les clins d’oeil qu’il y a, en tant que gros fan de Jurassic Park. Mais ça ne peut pas me suffire personnellement. Cela faisait des années qu’on avait pas eu un film de cette licence, il fallait un vent frais et ce n’était pas le cas ici.

      Après il fait son boulot … Mais c’est pas glorieux. C’est passable quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.