Review : Jupiter – Le destin de l’univers

Dans une suite luxueuse d’un hôtel américain dévasté après une soirée de beuveries, nos héros se réveillent :

Andy : La vache … Qu’est-ce qu’il s’est passé hier soir ?
Lana : Je ne me rappelle de rien … On a dû prendre un verre de trop … Ou quelqu’un nous a drogué qui sait ?
Andy : Je n’ai jamais eu autant mal à la tête de toute ma vie … Je sens que je vais gerber …
Lana : … Il y a quelqu’un d’autre dans la suite … Monsieur ?
Bradley : Wahou !
Lana : Mais … Vous êtes Bradley Cooper ?!
Bradley : Ouais … Et vous êtes ?
Lana : On est les Wachowskis, ceux qui ont fait Matrix, Cloud Atlas, Bound … Et d’autres films. Qu’est-ce que vous faites là ?
Bradley : Je suis ici pour 3 raisons : montrer que je suis toujours proche de mon public et que donc je peux continuer à faire des comédies populaires comme Very Bad Trip, faire comprendre aux lecteurs de cet article en brisant le 4ème mur que c’est une introduction qui est voulue comme une parodie de Very Bad Trip, et … Je ne me rappelle plus la troisième raison. J’ai beaucoup trop mal à la tête … Je ne me rappelle de rien concernant la soirée d’hier !
Andy : Lana, je crois qu’on a fait une connerie … J’ai reçu un sms de notre producteur …
Lana : Qu’est-ce qu’il dit ?
Andy : « Merci les nerds, comme d’habitude je n’ai rien compris à votre scénario, mais j’accepte de vous fournir 175 millions de dollars pour que vous tourniez ce nouveau chef d’oeuvre ! »
Lana : Merde … Et qu’est-ce qu’on a écrit ?
Andy : Je ne comprends rien, mais il y a 300 pages … Bon sang mais qu’est-ce qu’on a bien pu mettre dans nos verres pour avoir ce résultat ?!
Bradley : OH LA VACHE !
Andy : Quoi ?!
Bradley : Je viens de me rappeler de ce qu’il s’est passé hier soir ! … Putain, j’ai paumé un bébé !! Et j’ai dû tourner une scène dans American Sniper alors j’ai pris une poupée pour le remplacer !! Mais quel con !


Et c’est comme ça que le projet Jupiter Ascending s’est lancé ! … Des questions ?

 

Affiche Jupiter Ascending

 

Oui oui, chez nous le titre n’est pas Jupiter Ascending mais Jupiter : Le destin de l’univers. Alors je vais simplement arrêter de me plaindre de ces traductions, et me contenter d’accepter ça, dans la douleur et le silence.

Alors de quoi nous parle Jupiter Ascending ? C’est l’histoire de Jupiter Jones (incarnée par la charmante Mila Kunis), jeune immigrée russe vivant à Chicago en tant que femme de ménage. Sa vie est on ne peut plus classique, jusqu’à ce qu’un jour des aliens viennent pour la tuer. Sauvée par un mystérieux chasseur de prime du nom de Caine (joué par Channing Tatum), elle va se rendre compte que le monde qu’elle croyait connaître est en fait bien plus vaste que tout ce qu’elle aurait pu imaginer. Elle apprend également qu’elle est la réincarnation d’une des femmes les plus puissantes de l’univers. Ses enfants vont donc tout faire pour essayer de la tuer et du coup conserver leur héritage, dont la planète Terre.

Je préfère ne pas perdre de temps et aller droit au but : je ne sais pas si je peux objectivement vous conseiller ce film, mais je ne peux pas vous dire d’éviter d’aller le voir car il est réellement très drôle si on le prend au second degré. Je ne fais pas partie de ces critiques qui chient sur un réalisateur parce qu’un film ne me plait pas. Je ne suis pas du genre à catégoriser un réalisateur parce qu’il a fait un seul film qui ne m’a pas plu. Et je n’ai pas honte de le dire : j’adore les Wachowski. On peut leur reprocher ce qu’on veut, mais une chose est sûre : ils ne feront jamais un film classique, et ils sont toujours extrêmement généreux dans leur film. On ne pourra jamais dire d’un de leurs films que l’univers est trop léger ou pas assez expliqué. Comme Georges Lucas, ils savent créer un univers, c’est évident. Mais malheureusement comme Georges Lucas, ils ne savent pas raconter une histoire.

Si je devais faire une comparaison entre un plat et Jupiter Ascending, je dirais d’abord que c’est parce que je n’ai pas d’autres idées sur quoi dire dans ma critique, mais surtout je dirais que c’est un plat qui a une apparence vraiment magnifique, mais qui a tellement trop d’ingrédients qu’à la fin le plat ne fait qu’une chose : nous peser sur l’estomac. Voilà ce qu’est Jupiter Ascending : magnifique dans la forme, beaucoup trop bordélique dans le fond.

 

elfeNous retrouvons Channing Tatum, dans le rôle de Legolas si Legolas était dans Sons of Anarchy.

Comme je l’ai dit un peu plus haut : les Wachowski savent créer un univers. Et l’univers de Jupiter Ascending ne fait pas exception : c’est un univers riche. Nous avons énormément d’éléments, d’espèces aliens, tout un système de classes sociales où la monnaie la plus importante n’est autre que le temps. Beaucoup de choses sont expliquées, beaucoup d’autres laissées de côté. Mais ce qui est sûr, c’est que c’est un univers riche et vaste, et qu’il est carrément possible de créer toute une saga de films ou même une série TV basée sur cet univers. Un point qui aide à vendre cet univers : les maquillages. Les créatures ont un bon design de manière générale (si ce n’est un pilote de vaisseau qui est un hybride entre un humain et un éléphant … qu’est-ce que c’était que ce bordel ?!), les maquillages et déguisements sont détaillés et montrent bien la décadence dans laquelle vivent les méchants du film.

Mais là est le gros soucis du film : ils veulent tellement en faire trop, ils veulent tellement nous donner d’éléments, de sous-intrigues et d’explications dans le film qu’on en perd l’histoire principale qui se retrouve dans un merdier pas possible. Le symbole de tout ça ? Nous avons non pas un acte final mes amis … Mais bien deux. C’est du jamais vu c’est certain, et j’espère que ça restera à jamais du jamais vu après ça, car bon sang que c’est inutile.

Le film peut-être vu comme un jeu vidéo en 3 niveaux : nous avons le tutoriel dans la planète de la soeur, où elle n’est là que pour nous expliquer l’univers dans lequel l’héroïne et le spectateur avancent. Nous avons ensuite de l’action, des rebondissements jusqu’au dernier niveau : la bataille finale où Caine essaye coûte que coûte de sauver Jupiter avant qu’elle ne fasse un contrat avec l’un des frères dans une vaine tentative de protéger la Terre. Il la sauve in extremis, la Terre est sauvée, la mission est terminée, générique de fin.

SAUF QUE NOUS SOMMES DANS JUPITER ASCENDING !! Nous allons donc avoir … Un deuxième troisième acte !! C’est parfaitement inutile mais … Ok, je suppose. Tant qu’on nous propose quelque chose de différent, moi ça me va.

Alors, il consiste en quoi, ce second troisième acte ? Une bataille finale où Caine essaye coûte que coûte de sauver Jupiter avant qu’elle ne fasse un contrat avec l’un des frères dans une vaine tentative de protéger la Terre ? Il la sauve in extremis ? La Terre est sauvée ? La mission est terminée ? Générique de fin ? … Est-ce qu’on ne se serait pas foutu un peu de notre gueule du coup ?!

1er dernier acteMila tu peux au moins essayer de sourire ? C’est la dernière scène avant qu’on ne se rende compte que tout mon arc narratif est en fait totalement inutile, donc ne tire pas la tronche merci.

Faire un univers riche, c’est vraiment super. Mais il ne faut pas oublier que le film doit avant tout raconter une histoire. Ici, l’héroïne n’est qu’une fonction : nous faire de l’exposition de l’univers. On ne peut pas s’attacher à elle, quasiment 90% de ses dialogues sont des questions pour que les autres personnages nous expliquent quelque chose. Caine n’est là que pour être le héros musclé et ténébreux au coeur d’argile. Et Sean Bean n’est là que pour nous amener quelques twists scénaristiques ici et là.

D’ailleurs …

SPOILER

Sean Bean ne décède pas dans ce film !! C’est incroyable non ? Ça prouve que nous sommes bien dans un film de science-fiction et que tout est possible au cinéma ! Félicitations Sean Bean !

FIN DU SPOILER

Les Wachowski ont besoin d’un scénariste qui sert de filtre à leurs idées. Car ils en ont des idées, et c’est génial pour eux. Mais tout n’est pas bon à prendre dans un film. Et malheureusement, ici ils ont eu beaucoup trop d’idées. ils ont voulu en faire beaucoup trop. Je préfère cependant ceci au fait de ne pas en faire assez. Mais bon sang, il doit quand même exister une petite marge entre nous mettre un film produit par Europacorp et l’équivalent de Guerre et Paix en guise de scénario d’un film de deux heures non ?

Sean Bean– Pour la dernière fois, je ne m’appelle pas Legolas. Et tu ne t’appelles pas Boromir !
– Je suis Ned Stark ! La main du roi ! Peux-tu m’expliquer ce que je fais dans un tel endroit ?

Donc voilà, vous connaissez les qualités et les soucis du film. C’est beau, c’est très bien filmé. Ça se voit que ce film a été réalisé en 3D et si vous allez le voir, je pense que ça vaut carrément le coup de prendre une séance en 3D pour une fois. Mais voilà, le film s’emmêle dans beaucoup trop de sous-éléments, l’arc du mariage est au final totalement inutile, les personnages ne sont pas développés et ne sont là que pour êtres des fonctions scénaristiques … Scénario qui au final est très simple : c’est Dallas dans l’espace. Sauf qu’à la place du pétrole, on a un concentré qui permet de rendre immortel et qui sert de richesse dans l’univers. Bref, un bien beau merdier !

Seulement, je ne sais pas pourquoi mais ce film m’a fait penser à Batman et Robin. Objectivement, ce n’est pas un bon film. Mais ce film part tellement dans le grand n’importe quoi qu’il en devient extrêmement divertissant. Je ne trouve pas une expression française qui pourrait bien expliquer ce que je ressens sur ce film, donc vous vous contenterez de ces quelques mots en anglais : « BAD SHIT CRAZY !! »

Ce film est extrêmement drôle si on le prend au second degré. Les dialogues sont parfois tellement mauvais qu’ils en deviennent hallucinant. Les Wachowskis ont troqué « les monologues alambiqués qui se veulent philosophique mais qui au final sont tellement embourbés dans leur truc que ça nous donne un truc incompréhensible et pompeux » pour « les dialogues qu’un élève de 13 ans pourraient écrire ». Encore une fois, pas de demi-mesure avec eux. C’est soit 100%, soit 0%. Pas d’entre deux.

Et le méchant … Bon sang … LE MÉCHANT !!

Eddie RedmayneEddie Redmayne : le mec qui est nominé aux Oscars et qui nous sort une performance digne de Nicolas Cage dans la même année

Ce personnage n’est tellement pas charismatique, a une voix tellement insupportable et stupide (on dirait un mauvais imitateur du Parrain avec un cancer de la gorge !) qu’il en devient hallucinant. C’est sans doute le méchant le plus nul de l’histoire de la SF au cinéma. Incroyable ! J’aurais bien vu Nicolas Cage dans son rôle, c’est dire !

Certains designs sont aussi complètement WTFesque … Puis Jupiter se fait sauver tellement de fois qu’à la fin quand on essaye de nous faire monter la tension, ça en devient involontairement drôle vu qu’elle s’est déjà faite sauver 150 fois par Channing Tatum dans le film.

C’est pour toutes ces raisons que le seul conseil que je peux vous donner sur ce film est celui-ci : allez le voir seulement si vous avez du second degré. Dans ce cas là, vous allez vous marrer comme devant un Batman et Robin. Mais si vous y allez avec la moindre attente, la moindre pensée que vous allez voir un film sérieux et intense, vous allez tomber de très très haut et vous n’y verrez qu’un film beau, mais incroyablement bordélique.

Je remercie sincèrement les Wachowski pour ce film, parce qu’il est clair qu’encore une fois, nous n’avons jamais vu quelque chose comme ça. Et j’espère sincèrement qu’ils continueront à être présents pendant encore très longtemps. Mais si vous avez le souhait de faire un film sérieux et bien écrit, prenez votre temps, et faites ça avec quelqu’un qui peut filtrer vos ardeurs créatives.


L’antre a sa page Facebook ! Si ça vous dit d’y jeter un oeil, n’hésitez pas c’est par ici. Comme ça, vous pouvez vous maintenir au courant sur les projets du site, la sortie des prochains articles … Bref, tout le tintouin !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

4 commentaires sur “Review : Jupiter – Le destin de l’univers

  1. C’est moi ou tu as une phobie des titres.Que ce soit pour leurs traduction ou bien…pour leurs répétitions –> NXT Takeover
    Pour le film j’ai beau avoir du second degré il ne m’attitre pas des masses mais merci quand même pour la review ^^

    1. J’avoue je déteste les traductions des titres en français quand les titres en français n’ont pas de rapport …

      C’est comme plus récemment : « Theory of Everything » est devenu « Une merveilleuse histoire de temps » … Bordel de merde c’est pas du tout pareil ! ><

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.