Review : Imitation Game

Je ne me rappelle pas avoir déjà écrit un article sur un biopic. Sans doute parce qu’il s’agit d’un genre de film qui ne m’attire pas particulièrement. Je n’aime pas l’idée de voir la vie d’une personne romancée au cinéma. Cela donne une impression de la personne qui peut être fausse. Mais le plus souvent c’est aussi que les personnes qui ont un biopic au cinéma ne m’intéressent pas du tout.

Mais ici ce n’est pas le cas. Le père des ordinateurs, un génie des mathématiques qui a réussit à déchiffrer un code réputé indéchiffrable pour sauver des millions de vies durant la seconde guerre mondiale, en plus joué par Benedict Cumberbatch ? Ça c’est une personne qui a eu une vie intéressante ! Entre les divers biopics sortis récemment au cinéma, est-ce que celui-ci peut se démarquer ? Réponse dans la review d’Imitation Game.

Imitation Game

 

Comme je l’ai dit plus haut : Imitation Game est un biopic consacré à Alan Turing, génie méconnu dont les exploits scientifiques ont été effacés de l’histoire pendant des années (jusqu’à 2011). Ce film se consacre sur une période bien sombre de sa vie : il a été recruté par les services secrets anglais pour tenter de déchiffrer la machine Enigma, utilisée par les nazis pour coder toutes leurs communications. Réussir à déchiffrer ce code revenait quasiment à gagner la guerre stratégiquement. Il se retrouvera donc avec une petite équipe de génies à tenter de craquer le code. Ce qu’il ne savait pas c’est qu’avec son idée de créer une machine pour déchiffrer une autre machine amènera à la création de l’ancêtre des ordinateurs.

L’homme a sauvé des millions de vies, est un génie des maths et la personne sans qui les ordinateurs ne seraient pas ce qu’ils sont aujourd’hui ? Même si les biopics ne sont pas mes films préférés, il faut reconnaître que sur le papier sa vie envoie quand même une certaine quantité de buchettes.

D’un point de vue purement cinématographique, le film est dans les grands favoris pour les Oscars de cette année. J’y suis donc allé également pour cette raison. Pour voir si le film méritait toutes ces éloges. Et dernier point : j’aime beaucoup l’acteur Benedict Cumberbatch donc ça a fini de me convaincre d’aller le voir.

 

Le faux coupleA nous les récompenses ma caille !

Et j’en suis sorti réellement satisfait. D’habitude, mes articles sont assez longs puisque je raconte pourquoi telle ou telle chose ne vont pas selon moi en vous expliquant les détails. Mais avec ce film il n’y aura rien de tout ça car globalement il n’y a rien à dire : Imitation Game est une réussite. Au niveau de la réalisation tout d’abord : ce n’est pas une claque en terme de montage ou de réalisation, mais à aucuns moments nous sommes gênés par cette dernière. C’est donc du bon travail.

Les deux points forts majeurs du film sont selon moi : le jeu des acteurs et la construction de l’histoire.

Les acteurs tout d’abord : Benedict Cumberbatch est tout simplement génial dans son rôle. Je ne dirais pas que je me suis pris une claque comme c’était le cas avec Jake Gyllenhaal dans Night Call par exemple, néanmoins son interprétation est parfaite dans son genre. Il incarne parfaitement ce génie fascinant mais en décalage constant avec la réalité. La distribution du film en générale est vraiment bonne de toute façon. Keira Knightley en brillante femme dans un monde machiste est très crédible … Les autres membres de l’équipe ont un petit peu de développement, mention spéciale à Matthew Goode qu’on ne voit pas assez au cinéma alors qu’il a un charisme fou ! Ozymandias is the shit !

_TIG2664.NEFMoi attendant la saison 4 de Sherlock

L’autre point fort comme je l’ai dit est la construction de l’histoire. Ici nous ne perdons pas 150 ans sur l’histoire d’Alan Turing, le centre de l’histoire reste sa mission de déchiffrer le code Enigma. Son développement est fait à travers une série de flashbacks sur son enfance difficile dans une école de garçons. Et le film est construit de plusieurs manières qui s’enchainent parfaitement : nous avons d’abord le côté suspense du film. Va t-il réussir à déchiffrer le code ? Sa machine fonctionnera t-elle ? Une fois en possession de toutes les informations de l’armée allemande, qu’en fera t-il ? Ce suspense se montre bien à travers les scènes où on le voit simplement fixer les très nombreux rouages de sa machine qui tournent en continu et dont nous attendons l’arrêt pour montrer qu’il a réussi ou non.

La seconde façon dont le film est fait est un drame. Parce que la vie de cet homme est bel et bien dramatique. Emprisonné parce qu’il était homosexuel, il finira par se suicider après avoir été castré chimiquement. Mis au ban de la société et considéré comme un pervers pour son homosexualité alors qu’il était l’un des esprits les plus brillants de son époque. C’est un beau message contre l’humanité je trouve : avec notre bêtise humaine nous arrivons à détruire les grands génies de notre monde parce qu’ils sont juste différents des normes que nous avons imposé. On peut rire de la renaissance quand on a tué un homme qui avouait que la Terre n’était pas plate mais bien ronde tant ça nous semble être d’un autre temps. Il n’y a pas un siècle on considérait l’homosexualité comme une hérésie. Et il y a juste quelques mois des familles manifestaient pour interdire le mariage aux homosexuels.

La connerie humaine a un gros défaut : elle est très tenace.

EurekaJ’adore ce moment dans les films : quand une simple conversation amène à une idée de génie pour résoudre tout le problème.

– Hey hier j’ai mangé mexicain.
– Attends qu’est-ce que tu viens de dire ?
– J’ai mangé mexicain hier, les burritos étaient tops.
– Greil … Tu te rends compte que tu viens probablement de sauver la Terre ?! Tu es un génie !
– Ah ouais ?! … Cool.

Mais je ne suis pas là pour vous parler société, ce n’est pas mon rôle. Je suis là pour vous parler d’Imitation Game. Et une chose est sûre : je vous le conseille. Le film n’est jamais ennuyeux et la vie de cet homme est fascinante. Les acteurs sont tous au top et surtout le film ne nous prend pas pour des cons. Même si les personnages de ce film sont des génies, nous ne sommes jamais perdus dans leurs discussions. C’est un film intelligent et intelligible, alors que demander de plus sincèrement ? Je comprends pourquoi il est parmi les nominés aux Oscars désormais. Quant à vous monsieur Turing, sans vous je ne serais sans doute pas en train d’écrire sur mon ordinateur en ce moment alors … Je vous remercie pour votre contribution au monde.

Le faux couple– Tu sais que je suis Elizabeth dans Pirates des Caraïbes hein ?
– Bitch, je suis Sherlock, Kahn, Alan Turing et dans 2 ans je serais Doctor Strange. Ne joue pas à ce jeu avec moi tu vas te faire mal.

Comme d’habitude : si vous souhaitez vous tenir au courant des sorties d’article, des news cinéma et des sorties de bandes-annonces, il y a une page Facebook juste ICI. Si vous ne le souhaitez pas, j’espère quand même que vous avez apprécié la lecture de cet article car c’est bien là ma mission !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

1 commentaire sur “Review : Imitation Game

  1. Salut à toi, Greil !

    Déjà, bravo pour ton site. Je suis déjà passé par ici une ou deux fois, mais j’ai jamais vraiment pris le temps de lire toutes tes critiques. Là, je vais me prendre une semaine (ou deux) pour tout lire. 🙂

    Bon, je vais arrêter de te passer de la pomade et aller à l’essentiel ! 😛

    Ce film est bon, il est très bon. Moi qui suis complètement nase en maths, je ne peux m’empêcher d’être en totale admiration devant ces gens qui arrivent à résoudre toutes sortes d’équations alambiquées. Et ici, non seulement ils font ça, mais en plus la résolution du code à pour ainsi dire changée la face du monde. C’est complètement fou quand on y pense. Après, s’il faut parler de la façon dont la vie de ce monsieur s’est terminée… Non, y a pas de mots.

    Franchement, j’ai peu de reproches à faire à ce film. Comme tu le dis, ce n’est JAMAIS chiant, chaque scène est à sa place. Les gars qui voulaient faire ce film savaient de quoi ils voulaient parler et ils ne se sont pas perdus en chemin.
    Voila, c’est tout ce que je peux dire sur ce film.

    D’aileurs, je pense que je vais le revoir dans pas longtemps, histoire de voir si je ne suis pas passé à coté de quelque chose d’important (mais je ne pense pas).

    Ah oui, j’ai quand même un tout petit problème avec ce bon vieux Ben Cumberbatch. J’aimerais qu’il change un peu de registre après ce film (comme le fait si bien J. Gyllenhal, justement). Parce que bon, y a des moments ou j’avais vraiment l’impression de revoir Sherlock Holmes.

    Voila, je m’arrête ici ! 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.