Review : Ex Machina

Vu la renommée encore très faible du site, si je veux avoir un peu plus de vues, il faudrait normalement que je vous parle des grosses sorties cinéma de la semaine. Et cette semaine nous avions de quoi faire avec la nouvelle comédie d’action de l’été Spy et le nouveau film d’animation de Disney Pixar, Vice Versa. Pourtant, je ne vais pas vous parler de ces films tout simplement parce que je veux absolument vous parler d’un autre film. Il est dans les salles depuis quelques temps maintenant, mais vous n’en avez sans doute pas entendu parler. Ou alors vous en avez entendu parler, mais il n’est pas dans votre cinéma.

C’est la magie de notre système de distribution en France. Un film qui a un réel potentiel mais qui n’a pas les ingrédients d’un blockbuster américain ou d’un film français est mal distribué en France. C’est le cas depuis des années et c’est encore le cas aujourd’hui. Je vais dans un cinéma UGC en île de France qui a plus d’une dizaine de salles. Pourtant, aucune diffusion de Ex Machina. Cendrillon y est encore diffusé, mais pas le moindre signe d’Ex Machina. Je ne sais pas vous, mais moi ça me scie les nerfs de voir ça. Comment voulez-vous qu’on puisse donner une chance à des films originaux quand ils sont quasiment morts nés vu qu’on les diffuse dans une dizaine de salles à tout casser ? Habitant autour de Paris, ça va je peux me débrouiller. Mais dès qu’on s’éloigne un peu des grosses villes, paye ton épreuve pour pouvoir voir ce film.

Et c’est réellement très dommage, car si je veux absolument vous parler d’Ex Machina, c’est parce qu’il mérite sincèrement votre attention. C’est donc parti pour la review d’Ex Machina.

 

Affiche Ex Machina

 

De quoi nous parle Ex Machina ? C’est un développeur informatique d’une immense société (Domhall Gleeson) nommé Caleb qui gagne à un concours. Le prix ? Passer une semaine chez son patron, Nathan (Oscar Isaac), reconnu comme étant l’un des plus grands génies de la planète. Alors qu’il pensait y aller pour y passer des vacances, c’est une toute autre mission qui l’attend. Dans le secret absolu, Nathan a réussi à créer la première intelligence artificielle et ce dernier veut que Caleb fasse un test de Turing avec cette intelligence. Alors qu’il pensait voir une machine, il ne sait pas qu’il va rencontrer Ava (Alicia Vikander), l’intelligence en question, et que cette rencontre va profondément le marquer.

Je ne vous révélerais rien de l’intrigue car l’histoire est vraiment le centre de ce film. Je n’ai donc aucune raison de vous gâcher ça !

Vu mon pitch, il semble évident que si vous voulez de l’action, ce film n’est clairement pas fait pour vous. Ex Machina est un film où les différents personnages discutent. C’est tout. Bien évidemment il se passe d’autres événements, mais ce sont avant tout des dialogues et un jeu d’acteur. Je vous préviens donc d’avance : si vous n’aimez pas les films avec un rythme lent ou sans actions, Ex Machina risque d’être un beau somnifère pour vous. Mais ça serait passer à côté d’un film redoutable en terme d’écriture et d’intelligence.

Ex Machina traitre d’énormément de sujets à travers le prisme de l’intelligence artificielle. On y parle de la société, de la création, de l’humanité … Bref, Ex Machina peut être placer dans la même catégorie qu’un Blade Runner ou d’un 2001 : L’Odyssée de l’espace. Mais sans la partie bizarre avec le foetus dans l’espace à la fin.

 

Star Wars VII– C’est pas juste Oscar, pourquoi c’est toi qui a eu un rôle pour Star Wars VII ?
– Ce n’est pas moi qui a pris cette décision et tu le sais … Tu me fais la tête mais tu es juste jaloux. Tu devrais plutôt être heureux pour moi.
– Je le suis, je le suis … Mais je ne peux m’empêcher d’avoir la haine.

Du coup, le véritable tour de force d’Ex Machina vient de son écriture et du trio d’acteurs. Parce que maintenir l’intérêt du spectateur pendant plus d’1h45 dans un décor limité et sans action, à notre époque où nous aimons juste en prendre plein les yeux, c’est un défi. Défi d’ailleurs pleinement réussi pour ma part. C’est simple : je n’ai que des compliments pour Domhall Gleeson, Oscar Isaac et Alicia Vikander. Ces deux derniers en particulier, qui ont vraiment montré de quoi ils étaient capables. Oscar Isaac est fantastique dans ce rôle de génie un peu décérébré. Un instant il est blagueur, l’autre il devient effrayant, voire psychopathe. Pour Alicia Vikander, je ne la connaissais pas du tout auparavant. C’est la première fois que je la vois à l’écran et elle m’a époustouflé. Elle joue parfaitement dans son ton, sa posture, ses mimiques … Jouer un robot n’est pas des plus simples, et aujourd’hui on ne peut plus se contenter d’un Arnold Schwazenegger qui n’a qu’une seule expression. C’est justement dans sa discrétion qu’on devient vite hypnotisé par Ava, comme le héros l’est.

Dorénavant, je vais suivre de près ce que cette actrice fera, car elle possède un vrai potentiel pour éclater à l’écran.

Scène vraiment étrangeOk … Cette scène était vraiment … Super bizarre.

Du coup, que dire de plus ? Ex Machina m’a mis une petite claque. Je m’attendais à un film sympa qui me ferait passer le temps et je me suis retrouvé devant un film implacable dans sa construction, jusqu’à sa scène finale, redoutable dans son efficacité. Si il passe dans votre cinéma, Jurassic World va encore être là pendant de très nombreuses semaines, les autres gros films aussi, donc envisagez sérieusement de lui donner sa chance. Ce n’est pas le film classique qui vous divertira, mais c’est le film qui ne peut laisser personne indifférent. Allez voir Ex Machina. Il vaut le coup, sincèrement. Ma petite surprise de l’été !

AvaMea Culpa : Elle a joué dans Le Septième Fils … Mais ça ne compte pas vraiment hein ?

Même si je parle de la renommée du site de manière franche, vous êtes tout de même de plus en plus nombreux à lire ce que j’écris, et ça me fait réellement très plaisir. Si vous voulez vous maintenir au courant des sorties d’articles sur le site, n’hésitez pas à rejoindre la page Facebook du site (ICI). D’ici là, je vous dis à la prochaine mes loulous !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

3 commentaires sur “Review : Ex Machina

  1. Merci pour cet avis ! j’ai terminé de le regarder juste avant de découvrir ce site ! il est vrai que cette fin est juste sublime, les 5 dernières minutes sans paroles… J’en suis resté sans voix !

  2. Agréablement surpris par Ex Machina remplie d’une atmosphère propre au film et bien soigné avec une fin qui a le mérite d’être imprévisible et assez étonnante pour le coup !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.