Review : Deadpool

Boy oh boy ! Si il y a bien un film que j’attendais avec impatience comme un enfant qui attend le cadeau de Noël qui hante ses rêves depuis des mois, c’est bien Deadpool ! Je ne vais pas faire l’original, je suis un gros fan du personnage. Le fait qu’il passe son temps à briser le quatrième mur, son côté décalé constant peu importe la situation, le fait qu’il se lâche sans aucune retenue … Il n’y a rien à faire, j’adore Deadpool. Du coup, avec une avant-première au Grand Rex, il était impossible que je passe à côté de l’occasion ! Je devais voir le film le plus tôt possible. Surtout pour rattraper cet affreux souvenir que j’ai de lui dans X-Men Origins : Wolverine

Woah woah woah … Pourquoi directement remonter les mauvais souvenirs ?! C’est typique de toi, tu peux pas être juste joyeux une minute et apprécier ? Non, MONSIEUR GREIL doit gâcher l’ambiance ! Rappelle moi de ne jamais t’inviter à ma bar-mitzvah.

Euh … Qui … Qui es-tu ?

Ton Deadpool interne. Toi, sous cocaïne.

Cerveau, c’est toi qui l’a laissé entrer ?!

Pourquoi tu rejettes directement la faute sur moi ?!

Parce que c’est forcément toi !

Oui bon ok, c’est moi. Mais en même temps, c’était l’occasion parfaite de le laisser entrer et profiter un peu. Le mec a fait toute une tournée marketing à travers le monde, son film est censuré dans quelques pays et une connasse sur le net veut une version censurée tous publics pour que son fils attardé puisse aller le voir au cinéma ! Comprends le. Puis si tu fais cet article avec une introduction aussi bordélique, c’est parce que tu as pris ton pied ma cochonne.

Pas du tout !

Ah si, je le sais. J’étais déjà là quand tu t’astiquais toute la nuit après avoir vu le film. La prochaine fois d’ailleurs ne le fait pas dans la voiture quand tu es encore avec tes amis s’il te plait. (Je suis fier de toi)

Je sens que cette review va être très spéciale …

Deadpool

Ne perdons pas une seule minute autour du pot : j’ai pris un pied fou devant Deadpool. C’est tout ce que je voulais d’un film sur ce personnage, et plus encore. Le quatrième mur est constamment brisé, le personnage est sans doute l’adaptation la plus fidèle à l’esprit d’un personnage de comics que j’ai pu voir. Ryan Reynolds était né pour jouer ce rôle. Il était sur Terre pour réaliser cette mission, et c’est désormais fait avec brio. Le film est extrêmement jouissif, pas une seule seconde de gâchée. La réalisation est parfaite, les actions sont bien filmées, tout est ultra fluide.

Les dialogues ? Même pas la peine d’en douter : si vous êtes fans du personnage, foncez les yeux fermés. Mais toute personne qui cherche à passer un bon moment devrait aller voir ce film. C’est l’un des films les plus divertissants que j’ai vu ces derniers mois. Des références par dizaines, des conneries balancées par camions … Les personnages secondaires font aussi bien le travail avec la copine qui n’est pas uniquement là pour être la demoiselle en détresse. Le couple Wade / Vanessa fonctionne bien plus que ce que je pouvais penser, avec cette alchimie qui marche parfaitement. Colossus a enfin une petite utilité dans un film !

Bref, tuerie tuerie tuerie ! Je ne prétends pas voir dans le futur, mais à moins qu’on ait une année absolument fantastique niveau cinéma, Deadpool sera dans mon top 5 des meilleurs films de l’année. Et nous ne sommes qu’en Février ! LE PIED INTÉGRAL !

Sérieusement … 580 mots, introduction comprise, pour faire le tour de mon film ? MEC ! C’est MON MOMENT ! JE PEUX BRILLER ! Je suis enfin au cinéma, j’ai mon film, axé sur moi, pas sur Hugh Jackman. Je peux enfin effacer des mémoires ma prestation dans Green Lantern et tu me sors une review aussi courte que ça ? C’est honteux !

Qu’est-ce que tu voulais que je dise en même temps ? Je peux étaler ça sur 1500 mots si tu veux, masi le résultat est le même. Ton film est absolument fantastique mec.

Toi par contre niveau orthographe ce n’est pas ça. Tu as mis masi au lieu de mais. Abruti.

Tu sais que je peux me corriger hein. Comme ça tu passerais pour un con. Mais je suis gentil je te laisse passer cette erreur.

Bon sang mais prenez vous une chambre tous les deux !

OK ! Vous êtes un duo minable, pas étonnant qu’on tourne autour de la centaine de vues quotidiennes. JE PRENDS LES COMMANDES !

Quo … Non mais tu peux pas faire un truc comme…

SEXEOk, l’image n’est pas ultra nette. Mais c’est pour bien montrer que j’ai bien tiré mon coup comme un gros salopard dans ce film. Dites rien à Blake sinon elle va être jalouse.

Tu sais que tu restes Greil malgré tout, pas la peine d’essayer de devenir méta en te prenant pour Ryan hein …

La ferme toi, t’as de la chance d’être dans ma tête, sinon je me la jouerais Kurt Cobain en nettoyant un fusil avec ma bouche pour te faire taire quelques minutes.

Oh super la référence, bien pour le jeune public !

J’emmerde le jeune public !

PG

Je plaisante, j’adore les enfants. Mais n’allez pas voir mon film ! Je tue et découpe plein de gens. Puis il faudrait que vos parents vous expliquent ce qu’est une soirée fist et un gode michet …
Très mauvaise expérience familiale. Croyez-moi.

Du coup j’en profite pour ceux qui voulaient une version censurée de mon film pour que les enfants puissent le voir : vous êtes de très mauvais parents. Pire que Liam Neeson dans Taken. Ou Liam Neeson dans Taken 2. Ou Liam Neeson dans Taken 3 … Mon dieu, trois de ces films ?! … Et j’ai déjà fait cette vanne dans le film, pourquoi la reprendre sur cet article ?! … Ah oui, le côté feignant.

Oh, je fais des efforts pour écrire tous ces articles sur mon temps libre quand même !

T’as revu Batman & Robin et téléchargé un film avec des tarentules géantes qui crachent de la lave en fusion !

Et c’était super.

Ouais. Carrément !

NegasonicVous voyez ? Je comprends les jeunes et leurs soucis. Même si quand je l’énerve elle explose. Littéralement hein !

Sinon Greil, t’as saisi la référence dans la scène post-générique ?

Oui, pourquoi ?

Mec, tu es trop jeune pour avoir autant de références de vieux. Tu gâches ta vie ! … En tout cas, elle était cool hein ? Vraiment bien quand j’annonce la suite et tout.

Ouais ouais c’est bon, je ne spoile pas dans mes articles !

Spoiler ?! Mec, je suis un produit de la Fox, c’est évident qu’ils vont exploiter le filon encore plus que NRJ12 avec les handicapés mentaux. DEADPOOL 2 IS FUCKING HAPPENING GUYS ! Bon sinon, tu veux aller voir quoi prochainement ?

Retourner voir Deadpool déjà. Et The Revenant est dans mon radar sinon.

Tu devrais en profiter pour continuer à perdre du gras et pousser de la fonte. La prochaine fois que tu porteras mon costume à une avant-première, tu as intérêt à avoir les formes qui vont avec. Je te laisse jusqu’à la sortie d’un nouveau film Deadpool.

Promis, je vais essayer.

C’est ça, tente de te convaincre. Sac à viande !

Hey ! TIENS POUR LA PEINE !

X-Men OriginsOk là c’est juste blessant Greil ! Pour la peine, je compte bien revenir de temps en temps pour foutre la merde dans tes articles !


Du coup, de la pub pour sa page Facebook c’est ça ? Ouais, faut bien tenter de bouffer à tous les râteliers hein. A ton avis, Durendal chialera comme il l’a fait pour Lucy pour mon film ou pas ?

Aucune idée sur le coup … Sinon ouais, voilà LA PAGE FACEBOOK DU SITE. Et je rends l’antenne. 3 personnalités mentales sur un article, c’est vite crevant.

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

2 commentaires sur “Review : Deadpool

  1. Salut greil,

    Je me permets de poster un commentaire pour une critique de ton article (et oui, le silence est toujours signe de qualité ^^).
    Je te lis depuis toujours et j’ai toujours apprécié ce que tu écris, et je suis très souvent en adéquation avec tes critiques.

    Petit bémol ici. Hélas, je ne vois pas véritablement de critique dans cet article. Alors oui, tu as adoré le film et tu le montres (et moi aussi d’ailleurs ! ^^) mais il n’y a pas cet esprit critique et structuré. Ça fait plus brouillon et je n’ai pas tant rit que ça à vrai dire (ce n’est que mon humble opinion et peut-être d’autres adorerons)

    Voilà juste pour te dire que tes nouvelles critiques sont intéressantes mais attention à ne pas pousser trop loin à mon sens.

    En attente de tes prochaines critiques,

    Winirom/PlayStation2008

    1. Salut à toi !

      Tout d’abord, merci beaucoup pour ton commentaire, ça me fait vraiment plaisir. C’est typiquement le genre de petits bonus qui continuent de me motiver.

      Pour ta critique, je comprends totalement. Et crois moi ce n’est pas quelque chose qui va devenir habituel avec les prochains films. C’est vraiment quelque chose de spécifique à la critique de Deadpool. Je voulais donner ce côté méta et complètement cinglé qu’a le personnage car je l’adore et c’était ma façon d’essayer de lui rendre hommage. Effectivement, j’aurais pu mieux faire niveau structure pour mieux expliquer, mais sur le coup c’est vraiment un coup de coeur et je voulais me lâcher.

      Après, depuis que j’ai décidé de me sortir les doigts pour ne plus tomber dans le classique, je reste quand même logique dans la structure donc ne t’en fais pas. Ce qu’il y a dans les critiques de Steve Jobs, Spotlight, Les 8 salopards etc … Ça sera toujours comme ça. Un peu plus original, mais le fond reste le même.

      C’est vraiment uniquement pour Deadpool que ça part en cacahuète 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.