Review : Captain America – Civil War

Je fais partie des quelques centaines de chanceux qui ont pu avoir la chance de récupérer une place pour l’avant-première de Captain America : Civil War au Grand Rex. Je dis bien chanceux car quand je vois avec quelle vitesse toutes les places étaient parties, il devait y avoir un paquet de déçus ! L’événement était vraiment génial, avec toujours une ambiance de feu dans la salle. Mais cette introduction n’est pas là pour raconter ma vie, inintéressante au possible. Non non, c’est un message d’avertissement surtout !

MESSAGE : Si vous faites partie des gens qui hurlent contre les gens qui ont craché sur Batman v Superman : L’aube de la justice parce qu’ils n’ont pas compris le film et que votre avis compte bien plus parce que vous avez lu tous les comics blablabla … Désolé pour vous … Il n’y aura sans doute pas de soutien de la part des fans de Captain America : Civil War pour votre cause. Puisque maintenant il paraît que l’internet ne peut pas approuver le fait qu’on soit simplement fan des films de super-héros de manière générale, autant le dire : Marvel a clairement pris l’avantage avec Captain America : Civil War. Parce que les amis, j’ai dit beaucoup de mauvaises choses sur Batman v Superman : L’aube de la justice, et je m’apprête maintenant à dire beaucoup de bonnes choses sur Captain America : Civil War. Est-ce que ça veut dire que je suis un fanboy Marvel et que je chie sur tout ce que fait DC ? Non, bien entendu. Mais nous sommes sur l’internet, donc je préfère couvrir mes arrières.

Maintenant que c’est fait, voici la review de Captain America : Civil War qui lance la troisième phase du Marvel Cinematic Universe ! Garantie bien entendu 100% sans aucuns spoilers !

Captain America - Civil War

Qu’est-ce que nous raconte ce film ? Après un incident impliquant les Avengers et ayant fait des victimes, les gouvernements du monde ont un sérieux grief (oula, mot savant, fais gaffe à la crampe au cerveau mon bon Greil !) contre l’équipe des super-héros, n’ayant aucun contrôle ni personne à qui rendre des comptes. Ceci pourrait changer avec les accords de Sokovie, accords stipulant que les Avengers ne pourront intervenir où ils le souhaitent sans l’accord d’un conseil. Hanté par ses erreurs et les dommages collatéraux qu’il a causé depuis qu’il a crée Ultron, Tony Stark est entièrement pour de tels accords. Cependant, au milieu de sa quête pour retrouver son meilleur ami Bucky, Captain America est contre, estimant qu’ils doivent garder leur liberté pour défendre tout le monde. Un clivage se crée entre deux équipes au sein des Avengers. Et tandis que les choses continuent d’empirer avec Bucky, une véritable guerre entre ces deux équipes semble maintenant inévitable.

Le défi dans ce film vu tout le marketing fait autour des autres membres des Avengers était de savoir si ce Captain America n’en avait que le nom pour finalement n’être qu’un Avengers 2,5. Et je compare ici encore une fois ce film à Batman v Superman vu qu’il s’agit d’un autre film de super-héros mettant en scène deux super-héros qui s’affrontent pour une raison ou pour une autre : ça peut devenir très rapidement bordélique si il n’y a pas un certain équilibre. J’étais excité comme une puce pour ce film étant donné que j’avais énormément apprécié Captain America : Le Soldat de l’hiver qui avait selon moi rendu le personnage de Captain America intéressant, ce qui n’est pas très simple vu ce côté très boyscout qui peut devenir ennuyeux très rapidement. Mais j’avais quand même quelques craintes sur ces soucis d’équilibres que le film pourrait avoir. Après tout, il y a du peuple dans le film !

Team CapPersonnellement, je suis Team Cap !

Et je tiens à dire bravo non seulement aux frères Russo qui sont les réalisateurs du film (et qui s’occuperont également du double film Avengers : Infinity War) mais également aux scénaristes qui ont fait un très bon boulot vu la pression du projet. Ce film devait réunir énormément de personnages provenant de l’univers Marvel sans pour autant donner cette impression d’être devant un film Avengers. Ce film devait être une suite à Captain America : Le Soldat de l’hiver ce qui rajoutait la pression habituelle des suites face aux opus précédents. Ce film devait introduire deux nouveaux héros dans l’univers que sont Black Panther et Spider-Man (je vais revenir sur eux dans quelques instants) tout en mettant en place les premières pierres de la troisième phase du Marvel Cinematic Universe qui s’annonce comme étant la phase de conclusion à l’univers tel qu’on le connaît. La quatrième phase étant prévue comme étant un nouveau départ selon les dires de Kevin Feige.

Ce film devait être beaucoup de choses et il réussit à être toutes ces choses. Nous sommes bien devant un film Captain America même si du temps est passé sur les autres personnages. Le centre de tout reste la relation entre Steve et Bucky. Même si l’histoire principale du film reste la montée du conflit idéologique qui oppose Captain America à Iron Man, je n’ai jamais eu cette impression d’être devant un film Avengers 2,5.

TonyTony Stark est celui que l’on connaît depuis le premier film Iron Man. Mais dans ce film il nous montre un côté bien plus sérieux et intense de sa personnalité sans que cela ne fasse tâche.
Merci à l’interprétation de Robert Downey Jr, définitivement né pour incarner Tony Stark au cinéma !

Ah oui, War Machine est là aussi. Coucou.

Concentrons-nous deux secondes sur l’histoire d’ailleurs. Comme promis, je ne vous spoilerais rien dans le film. Mais je trouve l’histoire et le rythme très bien équilibrés ici. J’ai lu quelques critiques sur la toile se plaignant de la longueur de l’introduction du film, disant qu’on s’ennuie la première demi-heure … Personnellement je n’ai pas ressenti des longueurs. Il s’agissait d’une installation progressive de l’histoire, des raisons poussant au désaccord des gouvernements contre les Avengers, des raisons idéologiques de Tony qui affrontent celles de Steve. Nous voyons aussi le point de vue de chacun des membres de l’équipe, anciens ou nouveaux. Il n’y a pour moi pas eu de scènes ou de moments où je me demandais pourquoi elle était là ou qu’elle n’apportait strictement rien à l’intrigue.

Puis bon … L’histoire c’est super … Mais l’action c’est aussi plutôt cool. Et je vous le dis : la scène d’affrontement entre les deux équipes dans l’aéroport est l’une des meilleures scènes d’action dans un film de super-héros, si ce n’est LA meilleure scène. Parce que si vous êtes fans des comics ou tout simplement fans des films Marvel, vous allez être servis niveau scènes qui nous font plaisir. Le tout est en plus vraiment très fluide. On ne se demande jamais ce qu’il se passe à l’écran et nous n’avons pas 150 coupures par scènes pour donner un dynamisme bidon. Les nouveaux venus montrent clairement ce qu’ils valent et qu’ils seront à suivre dans les prochains films de l’écurie Marvel. Parlons justement des deux petits nouveaux dans la bande : Black Panther et Spider-Man. Honneur à Black Panther vu que c’est un roi, et surtout vu que ce n’est pas le second reboot d’un personnage en moins de 10 ans.

Spider-ManOk, là c’est carrément vexant. C’est la vérité, mais c’est vexant.

Black Panther a tout d’abord une tenue vraiment super classe. D’un point de vue purement visuel, il envoie de la buchette. Son style de combat et sa façon de se mouvoir sont également très impressionnants. Plus généralement, on peut le dire : Black Panther, il claque. Mais c’est surtout Chadwick Boseman derrière le masque qui m’intéressait pour le coup. Pas uniquement pour ses muscles et sa peau d’ébène hein, plus pour le personnage tout ça. Mais mesdames qui aimez les beaux messieurs, ce film va vous faire réagir vu certains acteurs du casting ça ne fait aucuns doutes ! La raison de son intervention au milieu de ce conflit est logique. Cela ne sort pas de nulle part, nous comprenons ses motivations. Nous n’en avons pas vu assez cependant pour dire que l’on sait tout du personnage et que ça y est, Black Panther n’a plus aucuns secrets pour nous. Black Panther nous livre suffisamment de lui et de son univers propre pour que l’on soit motivés à attendre son futur film. Et c’est mission réussie !

Spider-Man … Que dire. Sans doute LE personnage casse-gueule du film. Troisième acteur qui endosse le rôle de tisseur en moins de 10 ans, avec cette fois-ci la particularité de l’avoir dans le Marvel Cinematic Universe et donc de le voir réagir face à d’autres héros. J’avais beaucoup de craintes face au choix de Tom Holland et … Pour moi c’est la bonne surprise du film. Tom Holland joue parfaitement cet adolescent qui vient récemment d’obtenir des capacités extraordinaires et qui veut impressionner les autres héros. Il me fait beaucoup penser à la version de Peter Parker dans les premiers numéros d’Ultimate Spider-Man pour les connaisseurs. Ce côté adolescent émerveillé un peu timide qui essaye de faire le bien autour de lui.

Le voir affronter d’autres héros avec son agilité, les blagues qu’il fait pendant qu’il se bat … C’est un vrai Peter Parker comme les fans l’aiment. Il y avait un vrai risque ici avec ce personnage, et je pense que c’était une réussite. Une réussite suffisante pour me faire attendre Spider-Man : Homecoming l’année prochaine avec un peu plus de sérénité.

Black PantherBLACK DYNAMITE ! … Comme dans le film Black Dynamite. Mais là c’est Black Panther, et ce mec était de la dynamite … D’où le jeu de mot en fait.
Si j’explique la blague ça lui nique tout son effet hein !

Baron ZemoTout le monde s’en fiche de moi …

Malheureusement, ce film n’est pas exempt de défauts. Et comme très souvent avec le Marvel Cinematic Universe, c’est au niveau du méchant que ça foire ! Daniel Brühl qui incarne le Baron Zemo ? Sur le papier, l’idée est loin d’être mauvaise. Mais sur la pratique, c’est encore une fois décevant. Le personnage n’est pas totalement inutile et son plan tient à peu près debout ce qui est suffisamment rare pour être dit. Mais c’est vraiment la partie où on se dit « ouais, il leur fallait un méchant quoi ». Méchant qui n’était selon moi pas tellement nécessaire vu que le conflit autour de l’idéologie d’Iron Man et de Captain America se suffisait largement à lui-même. Bref, un méchant qui rejoint la longue liste des méchants dont on oubliera vite le nom. Dommage !

Mais à part ça, franchement Captain America : Civil War sait vraiment ce qui plait aux fans et ne foire à presque aucune des missions qu’il avait. La phase 3 démarre en force avec un film divertissant et qui risque d’avoir de vraies conséquences sur l’univers Marvel. Une vraie sucrerie très agréable et qui personnellement me relance de plus belle dans mon amour pour les films de super-héros après un Batman v Superman qui m’a personnellement bien déçu comme il fallait. Prochainement, Doctor Strange avec Benedict Cumberbatch pour incarner le sorcier … Nous verrons bien ce que ça donne ! En tout cas, la phase 3 a toutes les cartes en main pour nous proposer quelque chose de vraiment excellent.

Ah et il n’y a qu’une scène post-générique qui arrive rapidement dans le générique de fin. Pas la peine de rester jusqu’à la toute fin !
EDIT : Une seconde scène est présente finalement ! Je ne l’avais pas eu pour l’Avant-Première … Je suis tristesse. Obligé de retourner le voir une nouvelle fois ! Que la vie est dure …


PUB … POUR … PAGE … FACEBOOK … DU … SITE …

Ouais, je deviens un peu trop habitué à balancer le lien à la fin de mes articles donc ça en devient machinal.

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.