October of Horror – #29 : Silent Hill Revelation

Comme je l’avais dit il y a deux jours dans mon article consacré à The Thing (la version de 2011), il est difficile d’écrire des suites. Trouver un équilibre entre la nouveauté et ce qui a marché dans le premier opus, tout ça tout ça. Je pense que c’est toujours le cas. Mais parfois, des suites se contentent simplement de te mettre un doigt dans l’oeil avant de te cracher au visage, tout en se frottant les parties génitales avec le t-shirt que vous comptiez porter pour aller au travail aujourd’hui.

Silent Hill Revelation, c’est un peu une suite comme ça. Et par un peu, je veux dire totalement. C’est totalement une suite comme ça.

120x160 SH2 Def 11-10

De quoi nous parle Silent Hill Revelation ? … Pour être franc, de pas grand chose : nous retrouvons notre jeune fille du premier film devenue une adolescente et qui passe son temps à fuir avec son père. Mais lorsqu’une mystérieuse secte liée à Silent Hill s’intéressent à eux, l’héroïne comprend vite qu’elle va devoir retourner à nouveau à Silent Hill pour essayer d’en finir une fois pour toute.

Ce film est un ramassis de conneries. On troque l’ambiance du premier film pour juste quelques scènes avec des jump-scares et surtout plein de créatures qui arrivent de partout. Mais surtout, aucun travail sur l’ambiance, il faut vraiment que ce film soit le plus classique possible ! Et si ce n’était que ça bon sang … J’ai l’impression que cet article ne va être qu’une suite de complaintes contre Silent Hill Revelation, mais bon sang quoi … CE FILM ! Je ne peux même pas vous parler des points positifs du film, je n’en vois aucuns bon sang !

Bon, pour être franc, il y a une scène que j’ai trouvé plutôt efficace : la scène avec les infirmières. Ce n’est pas du grand cinéma et ça n’a rien de marquant, mais je trouve que c’est la scène la mieux foutue du film. Plutôt bien filmée, plutôt bien rythmée … Il faut le reconnaître : cette scène est plutôt cool. Mais c’est vraiment la seule chose que je peux retirer de positif de cet énorme affront non seulement aux fans, mais également au premier film. Notamment à cause de l’histoire : on nous ressort une histoire de médaillon sortie de nulle part, la secte sort également de n’importe où … Tout le monde était mort à la fin de Silent Hill, les barbelés avaient flingué tout le monde ! Pourquoi nous ressortir toute une société secrète maintenant ? Tout ce film ne fait que soulever des questions au fur et à mesure que l’histoire avance, tant le scénario ne tient pas debout une minute. Si les membres de cette société secrète peuvent sortir de Silent Hill quand ils le veulent avec un peu d’effort et de symboles, pourquoi ne sortent-ils pas tous ? Pourquoi rester dans un endroit aussi craignos que Silent Hill franchement ?!

Je ne préfère même pas parler du casting mais allons-y puisque nous n’avons pas le choix : l’héroïne n’a rien de vraiment marquant. Elle n’est pas mauvaise, je ne dis pas ça. Elle pourrait sans doute nous sortir une prestation incroyable dans un prochain film et je vous dirais que c’est une actrice absolument incroyable, qui sait ? Mais ici, on est vraiment dans le classique, sans aucune prise de risque. Mon problème ne vient pas vraiment d’elle, mais des acteurs secondaires.

Kit Harington, c’est Jon Snow dans Game of Thrones. L’acteur a des millions de fans à travers le monde et incarne l’un des personnages les plus importants dans l’une des plus grosses séries télévisées de ces dernières années. Pourtant je ne l’ai jamais trouvé réellement très bon en tant qu’acteur. Il fait son boulot, ça c’est certain, mais en comparaison avec le reste du casting de la série, il fait vraiment pâle figure. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que sa carrière télévisuelle est des plus impressionnantes. Au cinéma par contre … On le retrouvait dans la première partie du film Le Septième Fils qui s’est vautré comme ça ne devrait pas être permis au box-office. Et on le retrouve aussi dans Silent Hill Revelation ? … Bon sang, d’un point de vue choix de carrière … You really know nothing Jon Snow. Carrie Ann Moss dans le rôle de la méchante, est-ce que ça vaut réellement la peine d’en parler ? L’après Matrix a été implacable envers l’actrice qui n’a vraiment plus rien fait de bien. Et ici, ça ne fait clairement pas exception. La voir déguisée en vieille sorcière poussiéreuse était déjà très gênant pour elle, mais quand on nous offre un affrontement final comme celui que l’on a dans Silent Hill Revelation, là ce n’est plus de la gêne mais bien du dégoût.

La présence de Pyramid Head dans le premier Silent Hill me faisait forcément plaisir puisque je suis fan des jeux vidéos. Mais il n’empêche que ça n’allait pas plus loin que la présence pour faire plaisir aux fans et ça m’avait légèrement gêné. Ici ? C’est juste du grand délire : Pyramid Head est présent ici et là dans le film sans réel intérêt, jusqu’à la toute fin où monsieur devient le protecteur de l’héroïne et se met à affronter Carrie Ann Moss qui s’est transformée en une créature au design plus que douteux … Pour un film comme Silent Hill, on peut dire que c’est normal. Mais là, c’est juste douteux d’un point de vue qualité. La pire créature reste quand même l’araignée composée de mannequins … J’ai revu plusieurs interviews et la plupart des personnes ayant participé au film étaient vraiment satisfait de cette créature inédite. Pour moi cependant, ce truc n’a rien à faire dans ce film. Toute la scène d’ailleurs n’a rien à faire dans un film comme Silent Hill. Même si ce n’est pas la pire malheureusement.

Plusieurs scènes du film n’ont pour moi rien à faire là. Je pense notamment aux visions que l’héroïne vers le début où elle voit des enfants manger des choses répugnantes. Ce truc là n’a aucun rapport de prêt ou de loin à Silent Hill, et pour moi c’est la preuve que contrairement au premier film Silent Hill, ici ce film n’est là réellement que pour se faire de l’argent, sans aucun respect envers la licence originale.

Je pense d’ailleurs que je peux finir par cette conclusion : Silent Hill Revelation n’a aucun respect pour la licence originale. Le film est affreusement aseptisée et n’amène rien si ce n’est de mauvaises scènes et une ambiance inexistante. Silent Hill Revelation n’est qu’un affront et je trouve ça dingue de voir une telle chute de qualité en un seul film. Comme quoi, il en faut vraiment peu pour sortir un étron pareil. C’est presque un talent de passer à ce point à côté de la plaque remarque !


Demain, pour compenser la qualité du film du jour, je vous parle d’une tuerie. Et quand je dis tuerie, je vous dis chef d’oeuvre absolu et incontesté du genre. Le parrain dans le domaine ! Vous saurez bien assez tôt de quoi je parle, d’ici là si vous souhaitez vous tenir au courant des sorties d’article au sein du site, ou même juste parler cinéma, la page Facebook du site est là et elle est faite pour ça. A demain les loustiques pour la dernière saga traitée de cette rétrospective !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.