October of Horror – #03 : Scream

Les amis, aujourd’hui on touche à la nostalgie. On touche au passé du petit Greil et à son petit coeur d’enfant fan de cinéma. Cela remonte à des années mais nous voilà devant le premier film d’horreur que j’ai vu de ma vie. Je suis encore jeune (23 balais tout de même !) donc je ne peux prétendre avoir vu La Nuit des Morts-Vivants quand il est sorti ou encore L’Exorciste … Non non, je vous parle de l’un des slashers les plus célèbres de l’histoire du cinéma sorti en 1996. Je tiens aussi à le préciser : je comptais parler de la saga Scream de par mon historique personnel avec cette saga. Ce n’est pas une tentative voilée de faire du clic facile en reparlant de Wes Craven après son récent décès.

Comment vouliez-vous que je puisse parler pendant un mois de films d’horreur sans passer au moins une fois par la filmographie du monsieur en même temps ? Bref, je replonge mon esprit à l’époque de mes 13-14 ans et je vais aujourd’hui vous parler d’une saga dont le tueur est quelqu’un en qui on peut se déguiser un peu trop facilement à Halloween, Scream. Et si vous n’aimez pas cette saga, manque de bol : je parlerais des 4 opus durant le mois !

Scream

Comme je vous l’ai dit, c’est le premier film d’horreur que j’ai vu étant enfant. Alors forcément, Scream tient une place spéciale dans mon coeur. Il est donc évident qu’à l’époque, je n’avais pas saisi toutes les subtilités du film qui en font sa force. Je ne connaissais pas Drew Barrymore à l’époque, ni aucuns des acteurs présents dans le film d’ailleurs. Donc toute la scène d’introduction m’a totalement passé au dessus. Je ne savais pas qu’il s’agissait d’un véritable coup de poker opéré par Wes Craven à l’époque. Drew Barrymore était clairement le plus gros nom du casting donc se débarrasser d’elle dans la toute première scène du film ? Mouvement très risqué, mais ô combien réussi dans le contexte de l’époque. Si on le voyait aujourd’hui pour la première fois, étant donné que certains acteurs du casting ont eu une carrière plus importante (je pense à Courteney Cox par exemple), l’introduction n’aurait plus la force de l’époque. Néanmoins, même sans avoir le contexte en tête, ça reste une entrée en matière des plus efficaces. On présente un personnage ? On bute le personnage et on présente le tueur, le générique de début peut commencer.

Parlons-en du tueur d’ailleurs. Son masque est clairement l’un des plus célèbres de l’histoire du cinéma désormais. Ce masque a sa place dans la pop-culture de l’horreur, en haut du panier. C’est clair que ce n’est pas le design de Pinhead (Hellraiser pour ceux qui ne savent pas de qui je parle), mais bon sang on retient ce masque à jamais une fois qu’on l’a vu à l’oeuvre. Car en plus du design, ce qui le rendait effrayant : c’était qu’on ne savait pas qui était derrière.

Le film est un slasher, mais également un vrai film à suspense. La police cherche à savoir qui est le tueur, le groupe des héros principaux cherche à savoir qui est le tueur … Nous avons toute une construction sur le doute par rapport à l’identité du personnage, ainsi que son mobile. Pour ceux qui ne l’ont pas vu et qui souhaitent voir Scream, je vous préviens que je vais maintenant révéler l’identité du tueur ainsi que son mobile donc … SPOILER ALERT.

Avoir choisi un duo pour tuer à la place d’un seul, et qu’en plus l’un des deux se trouve être le copain de l’héroïne (jouée par Neve Campbell, LA Sidney Prescott ! LA figure féminine emblématique du cinéma d’horreur dans les années 90), franchement ça reste très fort, même encore aujourd’hui. Aujourd’hui, nous avons beaucoup de films dont on veut nous faire croire qu’ils sont très intelligents quand ils expliquent qui est le tueur et pourquoi, mais qui finissent par paraître juste complètement débiles. Je pense notamment au film Cry_Wolf qui fait ça merveilleusement bien … On nous révèle qui est à la tête du complot en nous disant que tout était prévu depuis le début, puis tu réfléchis 1 seconde et demi avant de te rendre compte que tout ceci n’a absolument aucun putain de sens … BORDEL CRY_WOLF QUELLE CONNERIE CE FILM !

Bref, pour revenir sur un bon film, ce twist me plait toujours autant. Nous verrons par la suite que les twists sur l’identité du tueur dans la saga ne sont pas toujours des plus efficaces (je pense notamment à Scream 3 qui est pour moi et beaucoup d’autres le plus faible de la saga et ce de très loin), mais celui-ci est vraiment bon. Le mobile est également vraiment intéressant. Le fait de jouer sur les clichés du genre pour s’en sortir etc… Le film est extrêmement conscient des codes du genre et aime jouer avec.

C’est d’ailleurs l’une des grosses marques de fabrique de la saga : META !!! Ce film est parfaitement conscient des clichés du genre et tente de nous montrer qu’il en est conscient, notamment à travers le personnage de Randy, joué par Jamie Kennedy. Pour ceux qui ne savent pas qui est Jamie Kennedy, c’est très simple : le héros dans cet affront à l’humanité qu’est Le Fils du Mask, c’est lui. Je n’aime quasiment rien de ce qu’il a fait … Et pourtant Randy est mon personnage préféré dans Scream. C’est le spécialiste du film d’horreur, c’est celui qui connait toutes les règles et qui les expliquent, à la fois aux personnages mais également aux spectateurs. Ça sera encore plus le cas dans Scream 2 (qui est SPOILER ALERT mon Scream préféré FIN SPOILER ALERT) mais il est déjà le lien entre le spectateur et les personnages du film. Wes Craven était conscient de sa mission et l’a pour moi réussi : bouger les codes du slasher, qui était à l’époque un style devenu très renfermé dans ces codes justement.

Bref, c’est un film d’horreur beaucoup plus intelligent qu’il n’y parait, c’est une saga qui a des hauts et des bas certes, mais qui vaut définitivement le coup d’oeil ! Et quoi de mieux que de commencer par LE film qui a marqué un sous-genre entier du cinéma d’horreur dans les années 90 ? Et c’est un film solide, vous ne bondirez pas en pleurant devant, mais vous serez légitimement pris dedans. Et c’est déjà beaucoup plus qu’énormément de films du genre aujourd’hui.


Et vous ? Quel est votre Scream préféré ? Est-ce que vous êtes fans de Jamie Kennedy et vous trouver qu’il a eu d’autres rôles marquants que celui-ci dans sa carrière ? Vous avez tort, mais vous avez le droit de le penser, et de le partager dans les commentaires. Si vous êtes fans de la saga et que vous voulez savoir quand est-ce que je parlerais de Scream 2, Scream 3 et Scream 4, n’hésitez pas à rejoindre la page Facebook de l’Antre (ICI) qui est là pour ça. D’ici là portez-vous bien, et demain on plonge dans le bon gore d’un bon film de boucher !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.