October of Horror – #02 : Jason X

Alors là, je vous l’accorde, c’est un tout autre type d’horreur dont je vais vous parler aujourd’hui. Je vais vous parler non pas d’un film d’horreur, mais d’un horreur de film. Je vous parle d’un film qui peut vous marquer bien plus que n’importe quel film, aussi horrible soit-il. D’une abomination telle que certaines légendes urbaines considèrent ce film comme un affront fait à des entités supérieures. Je vais vous parler de l’un des films d’horreur les plus involontairement drôles, de la définition même du « tellement mauvais qu’il en devient bon ». Je vais vous parler de Jason X.

Jason X
 

Alors mes amis, de quoi nous parle ce magnifique étron qu’est Jason X ? Vous vous en doutez, il s’agit bien évidemment du 10ème film de la saga des Vendredi 13. Il fait donc suite à :
Vendredi 13
Le Tueur du Vendredi
Meurtres en 3 dimensions (je sais … je sais …)
Vendredi 13 : Chapitre final (on y croit au titre n’est-ce pas ?)
Vendredi 13, chapitre 5 : Une nouvelle terreur
Vendredi 13, chapitre 6 : Jason le mort-vivant
Vendredi 13, chapitre 7 : Un nouveau défi
Vendredi 13, chapitre 8 : L’ultime retour
Jason va en enfer

Je vous parlerais de 2 autres films de cette saga durant ce mois d’octobre. Petit indice : aucun des deux films dont je vous parlerais ne sont sur cette liste. Malgré la traduction du titre qui peut réellement nous laisser penser qu’il s’agit d’une parodie pornographique dont le personnage principal serait Jason Voorhees, le titre est révélateur d’un point. Si l’on regarde les titres américains originaux et non pas les traductions françaises, il s’agit du seul film de la saga dont le titre ne contient pas le mot ‘Vendredi’. Il faut savoir en réalité que ce film a été un enfer de production. New Line Cinema était concentré uniquement sur un seul projet à ce moment concernant notre tueur de Crystal Lake : Freddy contre Jason (qui sortira un an plus tard). Du coup l’écriture du film et toute la promotion n’a été qu’une longue épreuve. Et on le voit très clairement parce que bon sang … Qu’est-ce qu’il est con ce film !

Le concept même de base : Jason part dans l’espace. On l’avait envoyé à Manhattan, on l’avait envoyé en enfer, c’est devenu un zombie, puis une limace géante démoniaque (c’est dans Jason va en enfer … et c’est affreux, mais pas hilarant comme pour Jason X, juste affreux). Maintenant on l’envoie bien des années dans le futur et dans l’espace. Parce que pourquoi pas on n’a plus d’idées. Si encore ça s’arrêtait là, mais non : car comme il est écrit sur l’affiche : « Le mal est mis à jour ». Donc ce n’est pas Jason qui est l’ennemi dans ce film, mais bien … Uber-Jason. Je ne plaisante pas, il s’agit de son nom réel. Jason va se transformer en cyborg tueur géant puis se battre contre un autre robot, qui se trouve être une rousse qui se balade en cuir, qui fait du karaté et qui utilise deux mitraillettes.

Est-ce que je peux inventer un tel scénario ? … Bon, certainement. Un enfant de 13 ans qui s’ennuie avec ses jouets et qui invente une histoire pourrait nous sortir un scénario plus complexe que celui-ci. Mais malgré ça je ne peux vous dire qu’une seule chose : regardez Jason X. Vraiment, regardez ce film car il est absolument fantastique. Une soirée nanars entre amis ? Jason X. Un film à mettre après s’être fumé un joint ? Jason X. Un film pour avoir en tête la chanson Let the Bodies Hit the Floor de Drowning Pool ? Jason X.

Le jeu d’acteur est absolument terrible au point d’en être risible. Toutes les tentatives du film sont lamentables, mais bon sang que c’est divertissant. Petit point par contre : pour moi la mort la plus originale de toute la saga se trouve dans ce film. Je parle d’une mort tellement géniale qu’à elle seule, elle vaut le coup de voir tout le film : Jason plonge le visage d’une femme dans de l’azote liquide avant de l’exploser contre un bureau. Si ça, ce n’est pas une mort digne de rentrer dans des tops des morts marquantes dans un slasher, je ne sais pas ce qu’il vous faut.

Bien évidemment, avec tout ce que je viens de vous dire, il est évident que Jason X ne fait jamais peur. Mais bon sang, pour un film d’horreur, il fait beaucoup rire. Pour le design d’Uber-Jason (quel nom bon sang, mais quel nom !), pour le combat entre lui et la rouquine qui fait du karaté, pour cette mort ultra originale avec l’azote liquide mais également pour voir David Cronenberg mourir à l’écran (tiens, c’était pour Cosmopolis enfoiré !), je ne peux que vous conseiller Jason X. Évidemment, tout est à prendre au second degré mais je vous le promet : ce film ne vous laissera définitivement pas insensible. Un film d’horreur ? Oui. Mais pas comme on pourrait le croire. Et c’est pour ça qu’il est bon.


Promis, demain on s’attaque à une autre saga de l’horreur, mais qui cette fois-ci est vraiment bonne objectivement. Un film qui me tient personnellement à coeur car il s’agit du premier film d’horreur que j’ai vu. Je vous en parlerais à ce moment là, mais nous n’aurons pas que des Jason X dans la liste. On aura aussi de vrais films d’horreur bien efficaces. Si vous voulez vous tenir au courant et ne rater aucune sortie d’article durant ce mois très chargé, n’hésitez pas à rejoindre la page Facebook de l’Antre (ICI). Sinon, vous avez les commentaires pour nous parler de ce film car je suis certain de ne pas être le seul à l’avoir vu celui là !

D’ici là, je vous dis à demain ! Portez-vous bien, et n’approchez pas trop d’un évier rempli d’azote liquide. Ça pourrait très mal finir !

Azote liquideLa preuve !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.