[Critique] Jumanji : Bienvenue dans la Jungle

Je reconnais avoir grandi avec Jumanji. J’étais jeune et mes héros d’enfance en terme d’acteur étaient Robin Williams et Jim Carrey. Alors forcément, un film d’aventure mettant en scène un jeu qui fait apparaître des créatures et fait vivre une aventure à Robin Williams et ses compères ? Je ne pouvais qu’être fan !

Malgré tout, l’annonce d’une suite ne m’a spécialement dérangé. Je ne tiens pas Jumanji à un haut niveau d’estime au point où je crache directement sur toute tentative de suite en criant à la profanation de la tombe de Robin Williams. La seule chose que je demandais ? Qu’on ne me fasse pas un Alan Parrish en effets spéciaux. Peut-être que là, j’aurais gueulé effectivement.

Une occasion de voir The Rock combattre des animaux sauvages dans une jungle clairement factice est pour moi une bonne occasion d’être diverti. Comme je l’ai dit plus haut, n’ayant pas le premier film sur un piédestal, je n’avais aucune attente concernant Jumanji : Bienvenue dans la Jungle. Du coup, qu’est-ce qu’il peut bien nous proposer le bougre ?! Voyons ça ensemble sans être éblouis par la lumière se reflétant sur les muscles luisants du bon Dwayne.

 

 

Petit pitch très rapide : 4 adolescents se retrouvent en détention et vont trouver un jeu vidéo Jumanji. Ce dernier ne tarde pas à les aspirer au sein de son monde, où ils joueront les personnages qu’ils ont sélectionnés. Il leur faut absolument finir le jeu pour pouvoir rentrer chez eux, mais le monde de Jumanji est bien plus dangereux qu’il n’y parait.

Alors il s’agit bel et bien d’une suite au premier film, mais je vous rassure tout de suite : aucunement besoin de s’en rappeler pour pouvoir apprécier ce film. Au delà de deux clins d’oeil directs au premier opus, on part ici dans une direction bien différente. Et je trouve que c’est une excellente chose. Revenir 22 ans après le premier film pour nous pondre une redite aurait vraiment été douteux. Et j’aime l’idée du jeu vidéo, parfaite adaptation pour notre époque.

L’excuse du jeu vidéo est en plus parfaite, car ça permet beaucoup de facilités scénaristiques. Est-ce que c’est une façon très facile pour les scénaristes du film de nous pondre un script sans y mettre des tonnes d’efforts ? Certainement. Mais est-ce que ça marche ? Certainement !

 

Le film est non seulement une suite à Jumanji, mais aussi à Breakfast Club avec ce casting !

 

Le film a clairement été écrit par de vrais fans d’anciens jeux vidéos. L’humour sur la situation fonctionne vraiment bien, ça ne fait pas « forcé » comme une daube à la Pixels par exemple (f*** ce film) où il était évident que ceux qui avaient fait ce film n’avaient jamais touché une manette de leur existence. Ici on perd peu de temps à présenter les différents personnages et l’univers, nous allons à l’essentiel pour fournir ce qui est attendu : un divertissement efficace. Et pour moi la mission est réussie.

Jumanji : Bienvenue dans la Jungle n’a aucune profondeur. Les personnages ne sont pas les plus intéressants de la terre en terme de développement et vous n’aurez pas un scénario avec des twists magistraux. Mais malgré tout, ça marche de bout en bout car le film se concentre sur le fun. Là où le premier Jumanji était un film d’aventure avec beaucoup d’humour, cette version est une comédie avec beaucoup d’aventure. Et ce n’est pas lourd. Les blagues ne sont pas les plus finaudes mais ça n’est jamais exaspérant non plus. Et ça marche parce que le casting fonctionne énormément.

L’alchimie entre les 4 acteurs principaux ne fait aucun doute ! Dwayne Johnson, Kevin Hart, Jack Black et Karen Gillian font un excellent boulot ! Pareil pour Nick Jonas qui est plus secondaire mais qui n’était pas mauvais pour autant.

 

Je suis parfaitement ok pour un nouveau film avec ce casting.

 

Les dialogues et le rythme rapide au niveau de l’humour fonctionne parfaitement pour nous procurer un divertissement parfait pour cette fin d’année. Est-ce que c’est entièrement factice ? Oui. Ce film n’est pas là par amour, soyons sérieux deux minutes. Mais est-ce que c’est réussi ? Plutôt oui. Je suis surpris car je n’avais aucune attente mais j’ai vraiment beaucoup ri et je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. Ça ne vole pas haut en terme de cinématographie, mais pour cette fin d’année si vous voulez sortir voir un film en famille qui n’est pas Star Wars : ce film est un candidat tout à fait solide pour vous donner 90 minutes de divertissement honnête.

Et c’est bien tout ce qu’on lui demande au bougre !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *