[Critique] Hitman & Bodyguard

« Jamais on atteindra la saga de L’Arme Fatale, mais ça ne va pas nous empêcher d’essayer ! »
– Tous les producteurs de tous les Buddy Movies.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce sous-genre, tout d’abord bienvenue dans le vrai monde car il était temps de sortir de votre grotte. Il s’agit d’un sous-genre du film d’action mettant en scène 2 personnages atypiques amenant un rythme comique dans un film d’action de par leur différence de style. Le meilleur exemple étant justement le duo Murtaugh / Riggs de la saga L’Arme Fatale. On en a eu des très bons, mais aussi des très mauvais.

La question est donc pour Hitman & Bodyguard de savoir si il s’agit ici d’un bon Buddy Movies ou d’un mauvais Buddy Movies. Les deux acteurs choisis pour ce film étant Samuel L. Jackson et Ryan Reynolds, j’avais bon espoir quant au divertissement que le film m’offrirait. Mais sachant que le réalisateur derrière le film était Patrick Hughes à qui nous devons le terriblement ennuyeux The Expendables 3, je n’allais pas non plus en salle en sachant que je passerais forcément un bon moment.

 

 

J’ai choisi l’affiche américaine du film car je la trouve bien meilleure que l’affiche jaune que nous avons en France. Puis ça parodie l’affiche de Bodyguard (un film extrêmement lambda devenu culte juste parce qu’il y a une chanson super connue de Whitney Houston dedans …) donc c’est pas plus mal.

La critique risque d’être courte car avec les Buddy Movies, c’est extrêmement simple : si le duo fonctionne, le film fonctionne. Si tout le film est très bien réalisé, très bon techniquement parlant mais que le duo ne fonctionne pas, le film ne fonctionnera pas. Tout repose sur le duo de personnages. Donc évidemment, je vais vous parler de Reynolds / Jackson un peu plus tard histoire de vous faire lire toute ma critique car si je dis tout de suite qu’il fonctionne, vous allez partir. Attendez … Je viens de le dire non ? Ne faites pas attention !

En terme de réalisation pure, Patrick Hughes fait un travail très correct car nous comprenons ce qu’il se passe durant les scènes d’action. Et ces dernières sont globalement très divertissantes ! Le rythme et la chorégraphie répondent présents à l’appel pour nous offrir un résultat agréable. J’avoue avoir été surpris parfois par la violence du film, mais étant donné les dialogues, il ne faut pas oublié qu’il s’agit d’un film interdit au moins de 12 ans. Et celui-ci le mérite parce que le nombre de fois qu’on entend « motherfucker » (je pense sincèrement que ce film doit être bien en deçà en VF donc préférez les séances en VO si vous en avez la possibilité) est impressionnant. Même pour Samuel L. Jackson qui est l’un des grands maîtres du mot « motherfucker ».

Du coup ça tranche pas mal avec les effets spéciaux qui eux sont tout simplement dégueulasses. Les écrans verts sont hyper voyants et font tâches. Cela commence à être une critique qui revient assez souvent avec les films d’action qui ont pourtant un gros budget. Plus foutus de trouver de faire de l’écran vert correct ou plus simplement de ne pas en faire ? Il faudrait se sortir les doigts ou sortir un peu plus du porte-feuille pour que ça ne devienne pas une habitude ça serait sympa pour nous qui regardons vos films.

 

« Aller, ne tourne plus autour du pot et parle du duo principal bordel ! »
– Moi, à moi même. Car je suis très seul mais nous sommes plusieurs dans ma tête.

 

Bon oui le duo fonctionne. L’histoire est très classique avec des twists qui sont tellement évidents qu’on peut difficilement les considérer comme des twists mais le duo fonctionne donc le film fonctionne. Samuel L. Jackson fait du Samuel L. Jackson et Ryan Reynolds fait du Ryan Reynolds. Et ça marche bien, les dialogues sont fluides, les vannes sont globalement bonnes … La salle riait et je riais aussi. En terme d’humour le contrat est clairement rempli.

Est-ce qu’il s’agit du meilleur Buddy Movie moderne ? On a eu The Nice Guys l’année dernière donc évidemment que non, mais il reste un divertissement tout à fait honnête. Cependant je ne sais pas si je peux vous encourager à absolument aller le voir au cinéma. Si vous avez envie de ne pas vous prendre la tête, allez-y. Mais ça n’est pas une expérience à vivre uniquement au cinéma. Vous serez tout aussi divertis sur votre canapé chez vous dans quelques mois !

Bref, Hitman & Bodyguard est bien sympathique ! Si vous êtes fan des acteurs, n’hésitez pas vous y trouverez votre compte !

Comme je vous l’avais dit, la critique est courte vu le type de film et vu qu’il s’agit ici d’un film très classique dans ce genre. Il est bon, mais pas de révolution des codes.

Donc pour cette raison j’aimerais conclure ma critique sur un point d’une importance capitale : Salma Hayek a 50 ans, mais bon sang elle est toujours aussi magnifique. Et … C’est tout, je trouve juste qu’elle est toujours aussi magnifique. Elodie Yung est aussi présente et je la trouve très charmante aussi. Mais Salma Hayek tout simplement … Salma Hayek.

 

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *