La Belle et la Bête, Ghost in the Shell et Power Rangers sont au cinéma. En 2017. Est-ce qu’il est réellement nécessaire d’en ajouter plus ?

 

 

Power Rangers est donc un film américain sorti le 24 mars 2017 aux États-Unis et le 5 avril chez nous. Il est réalisé par Dean Israelite à qui l’on doit notamment Projet Almanac, sorti en 2015. Il s’agit de l’adaptation de la célèbre série du même nom et raconte l’histoire de cinq jeunes adolescents qui vont trouver par hasard des médaillons leur donnant des capacités surhumaines. Ils vont vite comprendre que ces médaillons ont fait d’eux les Power Rangers, défenseurs de la planète. Le tout va s’accélérer encore plus quand la sorcière Rita se réveille d’un sommeil de plusieurs millions d’années avec un seul objectif : récupérer le crystal Zeo, la source de toute vie à travers l’univers, afin de détruire la Terre. Nos cinq héros vont devoir apprendre à travailler en équipe et à maîtriser leurs nouveaux pouvoirs si ils veulent avoir une chance de pouvoir l’arrêter.

Power Rangers au cinéma, c’est une grande histoire de désamour. Nous les avons déjà vu deux fois avec un film sur la première équipe de la série originale (enfin originale … vu que c’était repris d’une série japonaise, ça vaut ce que ça vaut niveau originalité) et un second film sur l’introduction de la troisième équipe. A chaque fois, c’était plutôt catastrophique. Alors forcément, quand Power Rangers revient dans une version un peu plus « sérieuse », avec un vrai budget et une volonté d’avoir une nouvelle vague de films exploitant la licence, j’avais un peu peur. Surtout qu’on ne parle pas d’un ou deux films supplémentaires, non non non ! On parle de sept films Power Rangers en tout. Rien que ça ! Et le résultat final du premier film semble avoir plu aux actionnaires puisque je vous l’annonce : nous avons une petite scène post-générique introduisant le sujet du deuxième film. Pour les fans de l’ancienne série, vous saurez immédiatement de quoi il en retourne.

D’habitude, je préviens que je juge le film en lui-même et non pas l’adaptation. Mais comme j’ai grandi avec la série Power Rangers, j’en touche quand même quelques mots. Si vous êtes fans de la première équipe de Power Rangers, vous vous y retrouverez pleinement avec ce film. Tous les éléments sont là et le matériau d’origine est traité avec respect. Nous sentons que même si la série originale était quand même bien kitsch, il y avait dans ce film un vrai respect. Savoir qu’on a une excellente adaptation de série en film pour Power Rangers, c’est quand même surprenant.

Designed by Stark

 

D’ailleurs, ce film est globalement surprenant et dans le bon sens. Alors attention, c’est bien évidemment à prendre comme ce que c’est : un film Power Rangers. Il ne faut pas s’attendre à de l’art. Mais le casting de l’équipe est plutôt bon. Le ranger rouge ressemble d’ailleurs un peu trop à Zac Efron ce qui me sortait parfois du film. Mais ça n’est peut-être que moi qui voit Zac Efron partout, ce qui me ferait me poser quelques questions tout de même. Les personnages ne sont pas tous développés à la même enseigne mais chacun a son trait de personnalité qui le différencie des autres. L’humour ne vole pas très haut mais n’est pas non plus embarrassant pour le spectateur. Globalement, le film fonctionne. J’avais au début un peu peur du ton que le film avait, avec un côté un peu trop « Chronicles » à mon goût, mais dès que nos adolescents obtiennent leur pouvoir, même si nous avons des séquences un peu plus émotionnelles, le film est fun. Nous n’avons pas cette impression lourde de « c’est notre poids à porter, c’est beaucoup de responsabilités » … Nous sommes plutôt devant du « Hey, c’est trop cool je peux me battre super bien et je suis plus fort, regardez moi sauter depuis cette falaise ! »

Bryan, on peut te filer quelques milliers de dollars mais tu as juste à être devant une caméra pour balancer quelques phrases. – Je peux être assis ? – Ouais ok. – Deal.

 

Bryan Cranston et Elizabeth Banks sont aussi présents et font le boulot. Notamment Elizabeth Banks qui surjoue comme il le faut pour un film comme ça. L’action est aussi plutôt efficace même si on aurait aimé des combats avec une chorégraphie un peu plus développée. Néanmoins, je ne peux pas dire que Power Rangers est mauvais. Ça ne casse pas 3 pattes à un canard, ça c’est certain. Mais pour les fans de la série, ou les parents dont les enfants sont fans de la série, c’est une sortie cinéma qui peut se faire et qui peut plaire à toute la famille. Le respect de la licence est là, le casting est là … C’est un divertissement qui ne se prend pas un instant au sérieux et qui sait ce qu’il doit délivrer, et pour ma part je trouve que le boulot est fait car je ne me suis pas ennuyé devant Power Rangers. Je voulais être simplement diverti et c’est ce que j’ai obtenu.

Peut-être est-ce de la nostalgie pure qui m’aveugle sur le coup. Pour les non-fans de la série, clairement ce film n’est pas fait pour vous. Mais ceux qui veulent une sortie ciné où la volonté de poser son cerveau à l’entrée de la salle peuvent très clairement se faire Power Rangers. Ça restera au moins plus divertissant qu’un A bras ouverts ou qu’un Gangsterdam pour ne citer qu’eux (oui oui, je tire sur l’ambulance là je le reconnais). Un deuxième film semble être dans les cartons, et j’irais probablement le voir à ce moment. Et rien que nous proposer un film qui ne soit pas entièrement ignoble fait de ce film le meilleur film Power Rangers de très loin, ce qui est une belle réussite en soi. Même si ce n’était pas une barre très compliquée à franchir il est vrai.

Même comme ça, Elizabeth Banks reste une femme magnifique. Entre elle et les deux Rangers féminins, les hormones de certains jeunes adolescents pourraient travailler durant le film !

 


Critique un peu plus courte qu’à mes habitudes. Mais en même temps, vu le film dont nous causons dans cet article, je ne me voyais pas étaler ça sur 2500 mots. Néanmoins, dites moi ce que vous en avez pensé dans les commentaires ou si vous voulez simplement aller le voir. Sinon il y a une page Facebook accessible en cliquant sur le logo juste en bas, parfait endroit pour se tenir au courant des prochaines sorties d’articles. Sur ce, je vous dis à la prochaine et allez au cinéma, c’est important !