Vous ne pouvez pas supporter de voir des Minions matraqués partout ? Produits dérivés, affiches, publicités … Ils sont partout, au point de me faire presque regretter l’époque des Lapins Crétins. Et ça n’est pas dans cet article que les choses vont changer malheureusement mais promis, ça sera le minimum syndical puis plus aucune référence dans les prochains articles avant très longtemps !

Bref, après le spin-off consacré aux petites créatures jaunes, revenons dans la saga principale avec le troisième Moi, Moche et Méchant. Gru et les filles reviennent sur le devant de la scène dans de nouvelles aventures mais est-ce qu’il y a encore quelque chose à tirer de cette saga ? Nous avons beau n’avoir que quelques films, l’exposition massive aux produits dérivés me donne l’impression qu’il y en a 27.

C’est parti pour la critique ! Bonne lecture à vous.

 

 

Moi, Moche et Méchant 3 est un film d’animation américain réalisé par le duo Kyle Balda / Pierre Coffin, sorti dans nos salles le 13 juin 2017 et dans les salles américaines le 30 juin. Il raconte l’histoire de Gru qui se retrouve viré de l’agence d’espionnage après avoir laissé le méchant Balthazard Bratt s’échapper avec le plus gros diamant du monde. C’est dans cette période difficile qu’il va apprendre l’existence d’un frère jumeau que sa mère lui avait caché. Ce dernier s’appelle Dru et ne veut qu’une chose : devenir un super méchant. Pour cela, il va demander de l’aide à Gru.

La critique risque d’être un peu courte mais pour être franc avec vous. Moi, Moche et Méchant 3 devrait être pour moi le dernier film de la saga avant qu’il ne reste trop longtemps et commence à tomber dans la désuétude comme on a pu le voir pour Shrek ou L’Âge de Glace par exemple. On tombe dans ce délicat équilibre ou le film n’a plus vraiment un arc scénaristique principal mais plusieurs sous-intrigues pour essayer de caser tous les personnages. Gru a son intrigue, sa femme a son intrigue avec une des filles, les deux autres ont leur intrigue, les Minions ont leur intrigue ! C’est beaucoup, au point où je n’avais plus l’impression de suivre un film mais plusieurs court-métrages qui s’entrecoupent.

On ajoute à ça que l’intrigue principale implique un frère jumeau caché et on obtient un film qui n’a pas grand chose d’original à proposer. On a vu ce principe un paquet de fois et ici il n’y a pas de façon vraiment intéressante d’aborder le thème. Il y a même des points qui pourraient être explorés et qui ne le sont pas ! Gru est détesté de sa mère et Dru était détesté de son père … On aurait pu faire quelque chose pour exploiter cela mais non, ça n’est jamais abordé ce qui est dommage à mon sens.

 

Quand on a une intrigue qui a été reprise dans Garfield 2, c’est qu’il ne faut pas prendre cette intrigue.

 

Mais malgré tout, et même si je n’y crois pas un seul instant, si nous nous arrêtions ici, nous aurions une trilogie bien sympathique. Est-ce que le film est profond et laisse des leçons que les enfants (et les grands enfants que l’on nomme communément adultes) retiendront longtemps comme dans un Pixar ? Non, mais est-ce qu’ils sont divertissants ? Ça oui. Tout n’a pas besoin d’être important ou d’avoir des leçons de vie. Parfois quelqu’un qui tombe est aussi un excellent gag et c’est ce qu’on a ici.

Vu les débuts du film (la présentation du logo Illumination nous offre après tout non pas un, mais bien deux gags reposants sur un pet), j’avais sérieusement peur de tomber sur un film affligeant mais finalement je me suis pris au jeu et je pense que le boulot a été fait. Les personnages sont toujours attachants, les gags sont divers en terme de niveau mais nous avons deux ou trois répliques qui toucheront même les adultes. Ça n’est jamais lourd ni répétitif (la seule chose répétitive est la catchphrase du méchant que je ne pouvais plus supporter au bout de 3 fois … JE SUIS UN VILAIN GARÇON !! ON A COMPRIS BRATT !!).

 

Je suis un vilain gar…
– Oh mais la ferme !

 

On ajoute à ça un méchant que j’ai beaucoup aimé dans son style pour ma part. Le côté ultra ringard du personnage m’a bien fait rire personnellement et c’est sans doute le point fort du film. Globalement je pense retenir plus de choses du troisième opus que du second qui n’était pas mauvais mais qui ne m’a pas marqué autant. Même si le premier est clairement toujours le meilleur dans ce trio. Je ne parle même pas du film Les Minions au passage. Globalement je dirais que c’est un film où vous pouvez amener vos enfants sans soucis. Vous ne vous y ennuierez pas non plus sans pour autant être marqué ou soufflé comme peuvent le faire d’autres films d’animation (Kubo et l’Armure magique ♥). Mais Moi, Moche et Méchant 3 n’a aucune prétention, il n’est là que pour divertir et c’est ce qu’il fait de manière tout à fait honnête.

Comme je l’ai dit cependant, j’espère sincèrement que nous n’aurons pas un quatrième film car il y a tellement de personnages que nous en arrivons à l’équilibre où il n’en faut pas plus au risque de peser trop lourd au point de ramener la saga vers le bas. Nous avons déjà un deuxième film Les Minions qui sortira dans un futur proche, restons-en là si possible.