Critique : Live By Night

Le saviez-vous ? Derrière le meme « Sad Affleck », il existe le coeur d’une personnalité plutôt connue. Derrière les paroles de Simon et Garfunkel et le filtre noir et blanc se cache … Ben Affleck ! Le nouveau Batman !

Mais Ben Affleck est plus qu’un acteur. C’est aussi un scénariste ainsi qu’un réalisateur. Et un réalisateur plutôt prolifique d’ailleurs, avec notamment un Oscar pour son dernier film Argo. Le revoilà à la fois derrière et devant la caméra pour son dernier projet. Et même si toute la planète l’embête sur son futur film The Batman, il faut quand même qu’on parle un petit peu de son jeune enfant : Live By Night. Car il y a quand même quelques trucs à dire ici et là.

Bref, c’est la critique de Live By Night. Bonne lecture !

 

 

Live By Night est donc un film, réalisé par Ben Affleck et adapté du roman Ils vivent la nuit, écrit par Dennis Lehane en 2012. Il est sorti le 13 janvier 2017 aux États-Unis et 5 jours plus tard dans nos salles. Le film raconte l’histoire de Joe Coughlin, soldat revenu de la première guerre mondiale, dégoûté par les horreurs de la guerre. Il n’a plus qu’une obsession : ne plus avoir de patron au dessus de lui. Il devient alors hors-la-loi dans les environs de Boston durant la prohibition avant de se retrouver face à une nouvelle obsession : la vengeance. Vengeance qui va l’impliquer dans du trafic de rhum de contrebande en Floride.

Avant de parler du film en lui-même, la petite précaution que je prends comme à chaque fois que je traite d’une adaptation : je n’ai pas lu le roman original. Je ne critiquerais donc pas le film sur son respect du matériau d’origine mais uniquement sur ce qu’il me propose en tant que film pur et simple. Il peut s’agir d’une excellente adaptation ou d’un doigt d’honneur aux fans du roman, je n’en ai pas la moindre idée et je ne veux pas le savoir. Ce qui compte, c’est le film Live By Night, pas l’adaptation Live By Night.

Je le répète encore ici car malheureusement, les plus gros problèmes que j’ai avec ce film sont en rapport avec l’écriture. Mais avant de lui rentrer dans le lard, parlons des bonnes choses qui nous sont proposées dans Live By Night.

Hello darkness my old friend …

Tout d’abord, Ben Affleck est un excellent réalisateur. Le tout est bien filmé, les images sont belles et les plans bien choisis. Je n’en attendais pas moins de sa part pour être franc, il nous a habitué à ça après tout. Nous ressentons vraiment cette impression de vivre à cette époque avec eux. Ça se passe durant l’entre-deux guerres et on y croit en tant que spectateur. Que ça soit dans les costumes, les voitures ou simplement certaines sous-intrigues de l’histoire.

Il dirige aussi très bien ses troupes car je ne pense pas avoir grand chose à dire sur le jeu d’acteur. Je n’ai jamais été soufflé par une prestation, mais je n’ai pas non plus un acteur qui me fait sortir du film par une interprétation fausse. Bref, rien à signaler au niveau du casting, tout va bien. Même si voir Zoé Saldana et Ben Affleck sur un même plan faisait bouillonner mon envie de gueuler « Vas-y Batman, fais toi Gamorra ! » à l’écran. Un jour, mon esprit me tuera.

I’ve come to talk with you again …

 

Un dernier bon point concerne le scénario. Même si c’est pour moi le gros point faible du film, je dois lui reconnaître des bons points. Les personnages introduits sont tous utiles dans le film mais surtout ils ont une vraie personnalité. Nos personnages ont un caractère, un but, des motivations personnelles qui sont présentées tout du long. Il n’y a pas de sacrifice des développements des personnages pour de l’action. Action qui n’est pas extrêmement présente d’ailleurs, je tiens à prévenir les lectrices et lecteurs (un peu de galanterie voyons) : ce n’est pas un film avec énormément d’action. Nous avons des séquences d’action présentes, mais il ne faut pas que ça soit votre raison principale pour aller voir Live By Night car vous risquez d’être déçu(e)s !

Passons maintenant aux mauvais points. Il y en a peu, mais ces derniers sont trop importants pour que je puisse passer outre. Au point où je ne vous conseille pas d’aller voir Live By Night au cinéma mais d’attendre une éventuelle version longue ou director’s cut du film. Car il ne peut pas ne pas exister une telle version selon moi. Je m’explique.

Même si le scénario n’est pas mauvais en soi, le rythme et l’écriture sont vraiment étranges. Le film dépasse à peine les deux heures mais pour moi la version d’origine devait atteindre les trois heures. J’ai cette impression d’avoir eu une bande de requins producteurs qui ont demandé à couper pas mal de choses du film final et Ben Affleck s’est retrouvé à hacher son propre film. Ce n’est peut-être qu’une pure impression personnelle, mais c’est comme ça que je le ressens en tout cas : Live By Night est un film incomplet. Certaines sous-intrigues qui durent une bonne partie du film se font rusher très rapidement, des raccourcis assez violents se font, notamment vers la fin du film qui est presque ratée tant certains raccourcis sont aberrants.

Le problème est que le tout fait que le film final a quelques problèmes de rythme tout du long, rendant Live By Night plutôt ennuyeux sur certaines parties. Je ne dis pas que nous sommes devant la version de 2h d’Il était une fois en Amérique (que je ne conseille à personne tant le film d’origine est découpé dans cette version … Même si il faut avoir le courage de se faire les 4h11 de la version d’origine mine de rien !), mais il y a un peu de ça quand même.

Je suis convaincu qu’il y a un très bon film qui se cache ici. Les personnages sont intéressants et bien présentées, mais l’histoire foire sur plusieurs gros points. On s’étend sur des parties qui n’étaient pas tant importantes et on accélère beaucoup trop des sous-intrigues qui méritaient justement d’avoir un peu plus de temps disponible.

Encore une fois, peut-être que je me trompe complètement et que ce n’est que mon impression. Mais actuellement, Live By Night n’est pas un film complet. Et venant de Ben Affleck, je m’attendais à mieux de sa part, car je suis déçu de ce Live By Night. Je vous conseille d’attendre la sortie Blu-Ray du film en espérant une director’s cut ou une version longue (une vraie hein, pas comme Suicide Squad version longue, plus comme Le Seigneur des Anneaux version longue). Et si il n’en existe pas … Eh bien je vous déconseillerais tout simplement Live By Night. Vraiment dommage !

Because a vision softly creeping … Left its seeds while I was sleeping …

 

Il n’empêche que je suis très intéressé par ce qu’il nous proposera dans son futur The Batman.


Et vous ? Avez-vous vu Live By Night ? Si oui, qu’est-ce que vous en avez pensé ? N’hésitez pas à me partager votre ressenti dans les commentaires. Si vous préférez, il y a aussi la page Facebook à votre disposition. Parfaitement utilisée par votre hôte (moi, coucou) pour raconter des tonnes de choses toutes plus inintéressantes les unes que les autres, mais pratique pour vous tenir au courant des sorties d’articles quand même. Sur ce, allez au cinéma, c’est important. Et à la prochaine !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *