Critique : Kong – Skull Island

« Et si on faisait comme Marvel ? »

C’est par cette pensée que la Warner semble fonctionner en ce moment car non seulement nous avons le désormais légèrement boiteux à son départ DC Extended Universe qui nous proposera plusieurs films par an pendant encore de nombreuses années, mais nous avons aussi le Monsterverse ! Qu’est-ce que le Monsterverse ? Eh bien mes amis lectrices et lecteurs, je n’en ai pas la moindre idée. Mais je sais que ça va mener à un combat entre King Kong contre Godzilla et ça, c’est quand même bien ! Même si j’ai déjà vu leur affrontement dans le film des années 60 qui était comme vous devez vous en douter absolument glorieux !

Bref, après un Godzilla qui a eu son petit succès en 2014, les pions avancent gentiment avec maintenant le film présentant le nouveau King Kong auprès du public. Oubliez la version de Peter Jackson sortie en 2005, nous sommes sur du gorille encore plus géant histoire de le rendre crédible face à un lézard géant qui a un souffle atomique. Il faut avouer que si nous avions conservé la version Jackson de la bête, le combat serait sans doute un court-métrage tant l’équilibre des menaces n’était pas présente.

Du côté des humains, nous avons deux figures du Marvel Cinematic Universe avec Tom Hiddleston et Brie Larson sur le devant de la scène et un casting secondaire pas honteux du tout. Et nous allons voir comment ils vont réagir face à un gorille de la taille d’un immeuble. C’est la critique de Kong : Skull Island et c’est maintenant !

 

 

Kong : Skull Island est donc un film sorti le 8 mars 2017 en France et le 10 mars aux États-Unis, réalisé par Jordan Vogt-Roberts, à qui nous devons le film The Kings of Summer sorti en 2013. Il a également été réalisateur d’un spectacle de stand-up de Nick Offerman (RON SWANSON !) et s’est occupé de quelques épisodes dans les séries Death Valley et You’re the Worst. Il raconte l’histoire d’un groupe de scientifiques accompagnés par un régiment de l’armée américaine qui devait rentrer du vietnam après le retrait des troupes sur une île jusque là non découverte. Ils vont vite se rendre compte que cette île abrite de nombreux dangers, le plus important étant un gorille de la taille d’un immeuble appelé Kong.

Si l’histoire ne vous semble pas énorme à la vue de ce petit résumé, je vous rassure : l’histoire n’est pas énorme même si je vous racontais tout le film. Voilà, je préfère tout de suite entrer dans le bas en vous disant que je n’ai pas trouvé ce film fantastique. Il était même extrêmement cliché sur bien des points, malgré des scènes d’action qui claquent bien le fessier du spectateur.

Le réalisateur n’a jamais traité d’un film d’une telle ampleur et je ne lui en veux pas du tout, mais on voit clairement qu’il s’agissait d’une commande et non pas d’un travail artistique. Je n’ai pas vu The Kings of Summer donc je ne pourrais pas le juger sur son talent de réalisateur, mais dans Kong : Skull Island, ça ne va pas loin. Les scènes nous permettant de nous rendre compte du gigantisme des créatures par rapport aux personnages humains sont bien faites et les scènes d’action sont très bien filmées aussi donc sur ce point, il n’y a pas grand chose de négatif à dire. C’était filmé d’une manière compétente.

Le problème que j’ai avec Kong : Skull Island me vient plutôt des personnages. C’est simple : ils n’ont absolument aucune personnalité ni intérêt. J’aime beaucoup Brie Larson et Tom Hiddleston donc je n’étais pas dérangé par ces personnages, mais uniquement parce qu’ils sont joués par Brie Larson et Tom Hiddleston ! Les personnages en eux-même n’ont aucun réel intérêt. C’est moins grave que pour les différents soldats du film qui réunissent tous les clichés de tous les films de guerre traitant de la guerre du vietnam. Le mec qui devient complètement obsédé parce qu’il ne peut plus vivre sans conflit ? Check. Le mec qui veut absolument rentrer au pays pour voir son nouveau né ? Check. Le sacrifice héroïque ? Check. Tout y est sans exception et c’est dommage car on comprend en deux minutes qui joue quel rôle et c’est triste car ça pue le manque d’originalité au niveau de l’écriture.

J’ai vu le film hier soir, je ne serais pas foutu de vous donner un seul nom de personnage.

 

Les personnages sont interchangeables, comme beaucoup de scènes. L’histoire n’étant pas développée, nous avons surtout des péripéties arrivant aux personnages. Et je n’ai aucun problème avec ça. Le soucis que j’ai est que nous pourrions remplacer l’ordre de ces scènes sans qu’il n’y ait la moindre incidence sur l’histoire du film. Ils se posent à un endroit, il y a une créature, ils essayent de s’en sortir … scène suivante. Une nouvelle créature, ils essayent de s’en sortir … suivante. C’est comme ça pour une grande partie du film et c’est dommage.

Néanmoins, je ne peux pas bouder le plaisir que je ressentais lorsque Kong est à l’écran. D’un point de vue visuel déjà, je le trouve très réussi. Mais les scènes d’action dans lesquelles il est sont clairement les meilleures du film. Le voir se battre contre une pieuvre géante est surprenant, le voir se battre contre un lézard géant est jouissif, le voir prendre un arbre pour s’en servir de batte de baseball me divertit énormément … Le film a des défauts, mais il n’est jamais ennuyeux.

Un petit côté trop « clip-esque » (oui, c’est un mot … taisez-vous !) est parfois présent, notamment sur le premier tiers du film. Toutes les chansons rock de nombreux films sur la guerre du Vietnam sont également présentes dans ce film. Ce qui me va quand c’est Paranoid de Black Sabbath … Mais cela reste un peu ennuyeux car c’est encore une fois trop cliché.

Et le design de créature le moins original de ce début d’année est décerné à ….

 

Kong : Skull Island pourrait presque sembler être un film réalisé par Michael Bay. Les personnages humains n’ont pas le moindre intérêt, nous sommes là pour voir des trucs géants se mettre sur la tronche. Et ça le fait en tant que divertissement pur. Mais il ne faut vraiment pas chercher plus que ça malheureusement, car vous seriez déçus. La jungle de cette île faisait trop fausse, certaines créatures n’ont pas un design original … Si je devais reprocher un seul point à Kong : Skull Island, c’est son manque cruel d’originalité.

Néanmoins, les scènes avec Kong sont bonnes, le voir éclater des hélicoptères est visuellement efficace et le film réussit à me rendre un futur affrontement entre Kong et Godzilla intéressant à voir au cinéma. Nous avons d’ailleurs droit à une scène post-générique pour ceux qui souhaitent rester dans la salle jusqu’au bout, où nous voyons que les films se déroulent bien dans le même univers. Si Godzilla était réussi dans Godzilla et que Kong est réussi dans Kong : Skull Island, je suis prêt à passer outre les défauts des deux films pour les voir s’affronter sur grand écran. Je ne peux pas non plus lui pardonner assez pour vous conseiller d’aller le voir absolument au cinéma. C’est un film à regarder une après-midi entre potes. Ni plus, ni moins.

Nous verrons bien ce que le Monsterverse nous proposera prochainement avec Godzilla : King of the Monsters mais surtout Kong vs. Godzilla … Enfin si le futur Pacific Rim : Uprising ne met pas minable les deux films d’ici là …

Soon

 


Et vous, est-ce que vous avez vu Kong : Skull Island ? Qu’est-ce que vous en avez pensé ? N’hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires. Et comme à mon habitude j’en profite pour vous conseiller de rejoindre la page Facebook en cliquant sur le logo si ça n’est pas déjà fait. Je vous remercie pour la lecture de l’article et je vous dis à la prochaine ! Allez au cinéma, c’est important !

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *