[Critique] Annabelle 2 : La Création du Mal

La franchise Conjuring devient un peu bordélique avec ses suites, spin-off, suites de spin-off, etc. Bref, tous les ingrédients d’une saga qui n’était pas prévue comme étant une saga au début mais qui en est devenue une après qu’Hollywood soit passé par là. Donc on va remettre les choses dans leur contexte pour parler ensuite du film en lui-même. Histoire que ceux qui ne suivent pas tout ça soit quand même conscient d’où vient le film.

Tout part donc du film Conjuring, sorti en 2013 et réalisé par James Wan. Ce mec est plutôt génial avec le cinéma d’horreur au passage, je vous conseille de jeter un oeil à sa filmographie. Beau succès critique et en terme de box-office, il s’offre un spin-off en 2014 : Annabelle. Se passant avant les événements du premier film, Annabelle se concentrait sur une poupée démoniaque qui avait fait son petit effet lors d’une scène de Conjuring. Ce film n’a pas eu de bons retours critiques mais avait bien fonctionner en terme de box-office. En même temps, James Wan n’était pas le réalisateur pour ce film. Non, nous avions l’honneur d’avoir John R. Leonetti, grand réalisateur qui nous a offert des petits bijoux comme L’Effet Papillon 2 ou encore Mortal Kombat : Destruction Finale … Pour ma part, je trouvais ce film assez affreux. Typiquement tout ce que je détestais dans le cinéma d’horreur moderne était réuni dans ce beau doigt d’honneur aux fans du premier Conjuring qui évitait justement ces clichés.

Il faudra attendre 2 ans avant d’avoir Conjuring 2, très bonne suite toujours chapeautée par James Wan. Et de cette suite va partir un paquet de nouveaux projets :

Annabelle 2 : La Création du Mal, le film dont nous allons parler maintenant. Il s’agit d’une precquel à Annabelle, racontant cette fois-ci les origines de la poupée démoniaque.
The Nun, un spin-off centré sur le démon Valak que nous voyons dans Conjuring 2 qui sortira en 2018.
The Crooked Man, un autre spin-off centré sur une autre créature démoniaque que nous voyons dans Conjuring 2.
Conjuring 3.

Du coup, je vais parler du … quatrième film du Conjuring Cinematic Universe ? Est-ce que c’est devenu un vrai truc ?

 

 

Avant de donner mon impérial avis guidant vos sorties cinéma et donc par conséquent vos existences de simples mortels, j’aimerais parler de deux petits points.

Tout d’abord, ma séance de cinéma. Car voir un film au cinéma c’est cool, mais il ne faut pas oublier qu’il y a également d’autres gens. Généralement c’est une expérience qui se veut sociale. Et il s’agissait d’un film d’horreur donc j’étais prêt à concevoir le fait que si le film est vraiment prenant, on puisse avoir droit à quelques cris de stupeur dans la salle. Je suis plutôt du genre à sursauter dans mon siège et à avoir une boule dans le ventre mais je ne suis pas sonore. Et j’ai dû demander aux gens bossant dans le cinéma de virer 9 personnes durant la séance. Je voulais rester ouvert et compréhensible … Mais quand on a des putains d’adolescents qui gueulent pour rien et ce avant même que le film commence, qui parlent à haute voix comme si ils étaient devant leur putain de télé et qu’ils commentent tout, je ne pouvais pas me contenir. Et comme l’avortement est considéré comme illégal quand le foetus a aux alentours de 17 ans, la solution se devait d’être plus « polie ».

On ajoutera à ça un duo d’adolescentes anglaises qui passaient leur temps sur leur portable juste à côté de moi et qui se consolaient entre elles car elles avaient trop peur de ce qu’elle voyait et nous avions une idée générale de ce que ça a donné.

Bref, ma séance de cinéma était simplement merdique. Et cela m’emmerde car cela arrive surtout pour les films d’horreur. Je comprends l’attrait du genre pour un groupe d’adolescents, je l’étais moi-même il n’y a pas si longtemps ! Mais un minimum de respect ne transformerait pas autant d’adultes en anti-millenial si ces cons éteignaient leur putain de portable pendant 2 heures et qu’ils la fermaient un peu. Votre vie n’est pas si intéressante bordel, votre sms et votre fil d’actualité Facebook peut attendre car dans deux heures vous verrez que rien n’a changé ! Mais au moins vous n’aurez pas montré que vous étiez des abrutis complets, ce qui est déjà un bon point ! Je sais qu’il s’agit d’un coup d’épée dans l’eau, mais je me devais d’en parler.

 

Seigneur, faites qu’un jour je puisse aller voir un film d’horreur au cinéma
sans avoir une folle envie de tuer un groupe d’adolescents à coups de marteau.

 

Le second point que j’aimerais aborder est le réalisateur du film. Il s’appelle David F. Sandberg et semble plutôt avoir le vent en poupe en ce moment. Il était le réalisateur du film Dans le noir, sorti l’année dernière. Le film était globalement très moyen. Il s’agissait à la base d’un excellent court-métrage qui en se transformant en long-métrage a souffert de pas mal de problèmes liés à l’écriture. Mais la réalisation du film était bonne donc j’étais prêt à lui donner le bénéfice du doute ! Ce qui m’a intrigué à propos de lui est quand il a été annoncé comme étant le futur réalisateur du film Shazam. Bon avec l’historique du DC Extended Universe, à tous les coups soit il va démissionner, soit il y aura des reshoots faits par un autre réalisateur. Mais c’était quand même le signe qu’il avait tapé dans l’oeil des grosses boîtes de production. Sachant qu’il est aussi attaché à une future suite de Dans le noir, son avenir proche semble occupé.

Alors forcément, je suis intrigué et je me demande si ce n’est pas avec Annabelle 2 qu’il a réussit à se faire remarquer, étant donné que les retours critiques étaient cette fois-ci à des années lumières de celles du premier Annabelle, puisqu’elles étaient positives.

Et je dois le reconnaître : Annabelle 2 est à des années lumières du premier film qui fait définitivement tâche comparé aux autres films de la saga.

 

J’ai fait à peu près la même tête quand j’ai vu qu’Éowyn était dans le film !
Cela fait quelques années que je ne l’avais pas vu, je me demande ce qu’elle a fait entre temps.
*regarde la filmographie de Miranda Otto post-Seigneur des Anneaux*
Ah oui … pas étonnant que je ne l’ai pas vu. La vache elle était dans I, Frankenstein ?! Je ne m’en souviens même plus.

 

Annabelle 2 est LE spin-off que nous aurions dû avoir il y a 3 ans. On découvre les origines de la poupée Annabelle ce qui amène quelque chose à la mythologie de la saga. Ce n’est pas simplement un film d’horreur qui se contente d’utiliser la poupée. Mais surtout il vous prend aux tripes le petit salaud ! Nous avons 2-3 jumpscares dans le film ce qui est toujours agaçant, mais ils sont vraiment mineurs. Annabelle 2 fait de l’horreur que j’aime : un travail sur l’ambiance. Nous avons plusieurs séquences vraiment prenantes qui nous font nous accrocher à notre siège. Mais jamais ça nous bondit dessus pour nous faire sursauter et faire passer ça pour de la peur plutôt qu’un simple réflexe.

Je parle bien de séquences car en terme de scénario, ça ne raconte vraiment pas grand chose. Nous avons les origines d’Annabelle, mais ça ne va pas plus loin. Il s’agit vraiment d’une installation basique des différents personnages suivi de 90 minutes de séquences horrifiques. Un peu dommage de ce côté.

Le film prend son temps à installer les situations, ce qui les rend d’autant plus efficaces. La situation s’empire au fur et à mesure du film jusqu’à devenir un grand final chaotique pour tous les personnages et c’était ce qu’il fallait pour une créature comme Annabelle. Bien évidemment, la poupée en elle-même est tellement terrifiante de base que je me demande qui peut avoir envie d’avoir une telle horreur dans sa maison en premier lieu. Surtout quand on la compare avec la poupée d’origine, bien plus simple et qui rendrait la situation peut-être encore plus effrayante selon moi. Mais c’est un peu du chipotage de ma part.

 

La poupée du film vs. La poupée réelle
D’ailleurs cette dernière fait une petite apparition des plus sympathiques je trouve !
Mais regardez moi celle de gauche, qui veut ça chez soi ?! Même sans être possédée par un démon elle est flippante !

 

C’était une agréable surprise en fait car j’avais détesté le premier film, rendant mes attentes pour cette suite inexistantes. Mais les retours critiques étaient bonnes ce qui a réussit à attiser ma curiosité et je ne regrette pas mon choix. Heureusement d’ailleurs que le film était bon car si ma séance était merdique et qu’en plus le film n’était pas bon, j’aurais juste passé une après-midi et merde et ça n’est évidemment pas ce que je souhaite. Mais non, je vous conseille de voir Annabelle 2. Je n’ai pas parlé des personnages ni de l’histoire car c’est du basique de ce côté, rien de vraiment choquant. Mais ça nous donne les origines de la poupée et c’est bien tout ce qu’on lui demande ! Les filles du film (il se passe dans un orphelinat donc les personnages sont surtout des jeunes filles) sont globalement bonnes, avec notamment le retour de la jeune Lulu Wilson.

Je l’ai découverte il y a peu dans une autre suite de film d’horreur merdique qui s’est avéré bien meilleure que le film d’origine : Ouija 2. Décidément, elle semble accrochée aux precquels supérieurs de films d’horreur nazes. Mais vu la qualité des films dans lesquels elle joue, ça me va. Le casting est globalement bon, on se soucie de ce qui leur arrive. Les victimes ici ne sont pas des adolescentes stupides dont nous n’avons rien à faire dans un slasher quelconque. On passe du temps à les connaître, rendant leur sort plus efficace en terme d’impact émotionnel.

Parlons un tout petit peu de la fin. Promis, aucuns spoilers. C’est juste pour vous signaler de rester un poil plus longtemps car nous avons deux scènes post-génériques. Une assez inutile qui nous montre simplement la poupée. Mais l’autre est une scène mettant en scène Valak, sans doute pour nous annoncer l’arrivée prochaine du film The Nun. Quand je vous disais que nous étions dans le Conjuring Cinematic Universe !

Bref, pour les fans de Conjuring, vous pouvez y aller. Pour les fans du premier Annabelle, tout d’abord revoyez vos goûts à la hausse s’il vous plait, et allez me voir ce film qui l’éclate en tout point. Et pour ceux qui n’ont pas aimé le premier Annabelle, donnez lui sa chance ! Vous pourriez comme moi en ressortir surpris et satisfaits.

 

Et regardez aussi le court-métrage Lights Out.
Il est sur Youtube et est bien meilleur dans ses quelques minutes que dans sa version film.

 

PS !!!

Je voudrais parler d’un point lié à la création du film plus que le film en lui-même. J’ai appris tout ça dans une vidéo sur le film par Red Letter Media (la meilleure chaine Youtube concernant le cinéma selon mon humble avis). Pendant la production du film, un concours a été mis en place. Il fallait envoyer son court-métrage horrifique se passant dans l’univers Conjuring. Le gagnant remporterait un voyage pour rencontrer le réalisateur. Tout ceci est bien beau. Mais il y avait des petites lignes à lire précisément dans tout ce qui touche à la partie légale du concours. En effet, le gagnant se voyait acheter les droits d’exploitation du court-métrage pour 50 dollars. Mais la Warner obtiendrait l’intégralité de la propriété intellectuelle du court-métrage gagnant.

Donc en gros : « faites un court-métrage, on vous le pique, on le réserve pendant environ 3 ans et si on décide de faire un film basé sur ce court-métrage, vous n’aurez le droit à rien et on gardera l’intégralité des profits »

Le court-métrage gagnant fut un court-métrage au nom de The Nurse par un certain Julian Terry. Eh bien félicitations pour ta victoire, mais tu t’es fait baiser par Warner Bros, j’espère que tu en es conscient et que tu n’es pas trop triste de t’être fait voler ton bébé sans vergogne. Quant à Warner Bros ? Allez bien vous faire voir avec vos pratiques scandaleuses.

Vous avez aimé ? Pourquoi ne pas partager ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *